X

À La Une

Tony Fadell, le Libano-américain qui valait plus de 3 milliards de dollars

Technologie

C'est ce que s'apprête à débourser Google pour acquérir Nest Labs, la start-up de ce parrain de l'iPod.

OLJ
16/01/2014

Plus de 3 milliards de dollars, et en cash. C'est ce que s'apprête à débourser Google pour acquérir Nest Labs, la start-up de Tony Fadell, créée il y a moins de trois ans. Si la vente est autorisée par les autorités, pour un montant exact de 3,2 milliards de dollars, il s'agira de la deuxième acquisition la plus coûteuse pour Google, après l'achat de Motorola. Le géant américain du net souhaite par cette opération s'implanter sur le marché des objets connectés, et structurer ainsi la maison intelligente à son profit.

Nest Labs est un acteur majeur de ce secteur encore émergent. L'entreprise a développé et commercialise deux produits : un thermostat intelligent qui permet de régler la température de la maison via smartphone, et un détecteur de fumée et de dioxyde de carbone, mis sur le marché l'an dernier, "des appareils qui simplifient la vie à la maison", selon Tony Fadell, le cofondateur de Nest Labs. Dans le Wall Street Journal, l'entrepreneur américain explique que "nos maisons vont changer, nous en voyons déjà les prémices. Google tente de changer le monde avec ses terminaux et ses services mobiles. On l'a aussi vu annoncer récemment une alliance pour développer son système Android dans les voitures. La maison est donc une étape très importante pour eux".

 

 

 

 

 

Ce serait en dressant les plans de sa future maison de Lake Tahoe que l'ingénieur, né en 1969 de parents libanais, aurait eu l'idée de concevoir un thermostat design et intelligent, trouvant ceux du marché laids et limités dans leurs fonctionnalités. Il crée alors Nest Labs avec Matt Rogers, ancien d'Apple comme lui, et met sur le marché un an plus tard son thermostat, un petit objet rond, simple, élégant et moderne. Avec comme un air de ressemblance avec l'iPod, le baladeur numérique d'Apple. Ce qui n'est pas si surprenant quand l'on sait que Tony Fadell est le parrain de l'iPod, qu'il a imaginé et conçu. L'informaticien a passé sept ans chez la marque à la pomme, qu'il a quittée en 2008.

Au sein de Google, Tony Fadell devrait continuer à développer son entreprise de façon autonome, et ses produits pourraient être vendus dans davantage de pays.

 

Pour mémoire 

Tony Fadell, le "parrain" américano-libanais de l'iPod, réinvente le thermostat

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’éditorial de Michel EDDÉ

Pourquoi « L’Orient-Le Jour » augmente son prix

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué