X

À La Une

El-Qaëda désavoue clairement Daech

syrie

Le réseau annonce qu'il "n'est pas responsable des actions" du groupe jihadiste.

OLJ/AFP
03/02/2014

Le commandement général d'el-Qaëda a désavoué l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ou Daech, groupe jihadiste opérant en Syrie et accusé par l'opposition de faire le jeu du régime de Bachar el-Assad, affirmant qu'il ne faisait pas partie du réseau.


Daech (EIIL) "n'est pas une branche d'el-Qaëda, n'a aucun lien organisationnel" avec le réseau, qui "n'est pas responsable de ses actions", a affirmé un communiqué du commandement général du réseau fondé par Oussama ben Laden, mis en ligne dimanche sur les sites jihadistes. Il souligne qu'el-Qaëda "n'avait pas été informé de la création de Daech", un groupe jihadiste multinational dont la majorité des commandants sont étrangers et ont fait leurs armes en Irak, en Tchétchénie, en Afghanistan et sur d'autres fronts.


Le chef d'el-Qaëda Ayman Zawahiri avait déjà affirmé que le Front al-Nosra était désormais la seule branche du réseau en Syrie, désavouant ainsi Daech (EIIL).


Plusieurs coalitions de rebelles syriens, excédés par les exactions attribuées aux jihadistes de l'EIIL et par la volonté d'hégémonie de ce groupe, ont retourné leurs armes début janvier contre ce groupe lié à el-Qaëda, dans les zones contrôlées par la rébellion dans le nord de la Syrie.

Daech est régulièrement accusé, notamment par l'opposition, d'une série d'exactions, dont des enlèvements et meurtres de civils et de rebelles rivaux. La Coalition nationale de l'opposition syrienne l'accuse également de faire le jeu du régime du président Bachar el-Assad.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté dimanche qu'au moins seize rebelles islamistes syriens ont été tués dans le nord de la Syrie dans un double attentat à la bombe commis par Daech.

 

Dans une critique des actions de Daech, le commandement général d'el-Qaëda souligne que les groupes jihadistes "doivent régler leurs problèmes entre eux et non à travers les médias".
Il déplore les combats fratricides et appelle à un "arrêt immédiat des combats" entre les groupes jihadistes.
Le communiqué ajoute qu'el Qaëda ne doit pas être responsable d'actions portant préjudice "aux moujahidine, aux musulmans ou aux non-musulmans".


Daech ou l'EIIL est une émanation de l'Etat islamique en Irak (ISI), un groupe armé jihadiste dirigé par Abou Bakr al-Bagdadi, qui a envoyé des membres en Syrie mi-2011 pour fonder le Front al-Nosra. En avril 2013, Bagdadi a annoncé que l'ISI et Al-Nosra fusionneraient pour devenir l'Etat islamique en Irak et au Levant. Mais Al-Nosra a refusé d'adhérer à cette nouvelle entité. Daech n'a jamais fait allégeance à Ayman al-Zawahiri qui a désigné Al-Nosra comme la branche officielle d'el-Qaëda en Syrie.

 

Lire aussi
Des barils d'explosifs largués par le régime font 85 morts à Alep

Pour mémoire
Les objectifs de Daech au Liban,
l'éclairage de Scarlett Haddad

Zawahiri appelle les rebelles à cesser leurs combats fratricides

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DRACOULA QUI DÉSAVOUE FRANKENSTEIN...

Sabbagha Antoine

Daech (EIIL) ou el-Qaëda deux groupes terroristes dangereux qui ne doivent jamais exister.

AIGLEPERçANT

On se moque de qui ?? alqaida et toute cette racaille serait devenue credible ? on les croirait cash a present ? on sait que toute cette nebuleuse tire sa source du meme panier a crabe qu'est la bensaoudie salafowahabite alliee au sionisme mondial . Coupez les vivres a cette racaille et elle tombe comme un fruit pourri de l'arbre , emma bonino a raison de verser toutes les larmes de son corps , elle realise enfin la stupidite de l'occidecadent a avoir cru qu'on pouvait inverser le cours des choses au M.O . Si la communaute international n'a pas pu regler le hold up honteux de la Palestine , c'est pas par la Syrie qu'elle pourra le faire , la, des resistants les attendaient de pied ferme . Et des cervelles fumantes continuent a se creuser de plus en plus en cratere gruyeriques .

Halim Abou Chacra

Pour la énième fois : DAECH et le régime de Damas les deux faces de la même monnaie, en collusion cynique et faisant le jeu l'un de l'autre.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.