Rechercher
Rechercher

Liban - Liban

Alexa : Pluies et neige à 600 mètres, toujours pas d'école...

Le froid a durement frappé les camps de réfugiés, où les moyens de chauffage se sont faits rares.

Loin des aléas de la politique entre grandes puissances, les petits réfugiés syriens trompent le froid en « fraternisant » avec un bonhomme de neige. Mahmoud Zayyat/AFP

La tempête Alexa venue du Nord n'a pas entraîné jusqu'à présent autant de pluies que prévu. Mais les températures hier étaient particulièrement glaciales. La journée d'aujourd'hui, selon la météo, devrait être,
les experts le disent, plus pluvieuse, avec des chutes de neige à partir de 600 mètres. Malgré une légère hausse par rapport à jeudi, les températures restent très basses, atteignant les moins trois dans la Békaa. Le vent soufflera du nord-ouest et pourra atteindre les 50 km/h.


Certains ont souffert de ces températures glaciales plus que d'autres. Entassés dans quelque 200 campements de misère, des milliers de réfugiés syriens luttaient contre le froid et la neige. « Quand la neige fond, elle se transforme en boue à l'intérieur des tentes, et celles-ci s'effondrent sous le poids de la neige », a raconté à l'AFP Sakr, 13 ans, dans un camp situé à Saadnayel (Est). D'autres enfants, certains sans bonnet, éternuaient ou frottaient leurs mains gelées. « Donnez-nous de quoi nous réchauffer », imploraient-ils.
Non loin de là, à Ersal, la neige a recouvert une cinquantaine de tentes où s'abritent des familles de réfugiés. Ceux-ci ont appelé les responsables et les organisations internationales à les aider à surmonter cette épreuve. Dans la Békaa-Ouest, les réfugiés ont vécu des heures difficiles en raison du froid et des moyens de chauffage insuffisants. Ce sont les habitants des villages environnants qui leur ont fourni des vivres, des matelas et des couvertures.

 

(Lire aussi : Au Liban, 80.000 réfugiés syriens vivent sous des tentes de fortune balayées par la pluie et la neige)


Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) s'est mobilisé, en coopération avec l'armée libanaise, pour distribuer des couvertures et fournir de l'argent pour le chauffage, mais il restait « préoccupé » par la situation.


Pour sa part, le président de la République Michel Sleiman s'est enquis hier des mesures de prévention prises pour contrer les conséquences de la tempête lors d'une réunion avec le ministre des Travaux publics Ghazi Aridi. Ils ont discuté « des mesures à prendre en collaboration avec les autres ministères et les autres administrations en vue d'éloigner les dangers et d'assister les citoyens lorsqu'ils en ont besoin ».

 

Perturbations routières
Les écoles restaient fermées hier en raison du temps (pas si mauvais en journée...), et le trafic sur le littoral était très fluide. Pour les habitants des montagnes, l'état des routes restait la préoccupation principale. Beaucoup de routes dans les hauteurs étaient soit coupées, soit ouvertes aux seules voitures dotées de chaînes. Les voies qui relient Kfardebiane, Ouyoun el-Simane et Hadeth-Baalbeck étaient fermées à tous genres de véhicules, ainsi que Laqlouq-Ehmej, Zahlé-Dhour el-Choueir, et beaucoup d'autres. La route de Dahr el-Baïdar était praticable toute la journée pour tous les véhicules, même si elle était interdite pour les camions en matinée.


Toute la Békaa était pratiquement enveloppée dans cette vague de froid intense. Les températures sont descendues sous zéro. Une couche de neige de 30 centimètres s'est formée dans les montagnes, et de dix centimètres sur la plaine. Les routes de 1 100 mètres et plus étaient inacessibles pour les voitures non équipées en raison du gel qui les recouvrait.


Même bilan dans le Nord. Des routes montagneuses comme celles de Tannourine-Laqlouq et Tannourine-Hadeth el-Jobbé étaient totalement coupées par la neige. Un centre pour les urgences a même été créé dans le jurd de Denniyé en prévision de la tempête par le conseil municipal du village de Sfeira. Les habitants de Jabal Akroum (Akkar), eux, se sont retrouvés encerclés par la neige qui était tombée durant la nuit de mercredi à jeudi, et ont demandé aux responsables de veiller à ce que les routes soient ouvertes le plus vite possible.


Au Sud, la neige est arrivée jusqu'à la vallée du Hasbani qui se trouve à peine à 500 mètres au-dessus du niveau de la mer. Une couche de neige d'au moins 55 centimètres s'est installée sur le mont Hermon.
Le mauvais temps a par ailleurs causé trois graves accidents de voiture ainsi qu'une panne d'électricité et des lignes de téléphonie mobile dans plusieurs régions du Akkar.

 

Pour mémoire

Pluie et chaos au Liban : Echange d'accusations entre Aridi et Safadi

Nabatieh-Beyrouth : récit d'une odyssée de 7 heures (texte et vidéo)

La tempête Alexa venue du Nord n'a pas entraîné jusqu'à présent autant de pluies que prévu. Mais les températures hier étaient particulièrement glaciales. La journée d'aujourd'hui, selon la météo, devrait être,les experts le disent, plus pluvieuse, avec des chutes de neige à partir de 600 mètres. Malgré une légère hausse par rapport à jeudi, les températures restent très...
commentaires (1)

on se demande ou va l'argent des pays du Golf...Ah j'oubliais, aux armes sans doute...laisser des refugies dans cette precarite est passible de crime!

Kaldany Antoine

06 h 43, le 13 décembre 2013

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • on se demande ou va l'argent des pays du Golf...Ah j'oubliais, aux armes sans doute...laisser des refugies dans cette precarite est passible de crime!

    Kaldany Antoine

    06 h 43, le 13 décembre 2013

Retour en haut