Rechercher
Rechercher

Économie - Liban

Batroun fait la promotion du vin libanais à travers le tourisme

Le ministre Bassil a insisté pour que le plus grand nombre de régions agricoles et de villages se mettent à la culture de la vigne.

La ville de Batroun a accueilli la deuxième journée de la conférence sur le vin libanais, forte de son statut de « deuxième plus grande région de production de spiritueux et vins » au Liban. « Il est crucial de donner au secteur viticole et vinicole la place et les efforts qu’il mérite, étant donné son importance culturelle, touristique et religieuse », a déclaré le ministre sortant de l’Agriculture par intérim Gebran Bassil. Il a insisté sur le développement du tourisme local « pour inculquer la culture du vin aux nouvelles générations ». Pour y arriver, M. Bassil a proposé d’organiser diverses formations et tables rondes et de lancer une campagne publicitaire et médiatique. « Les Libanais doivent être fiers de la production nationale, qui répond aux critères internationaux les plus élevés en matière de qualité et de goût et les restaurateurs devraient inclure davantage de vin libanais à leur carte », a-t-il proposé. « Les émigrés sont également un très bon moyen pour le vin libanais de conquérir de nouveaux marchés à l’international, pour développer le produit et le commercialiser », a souligné M. Bassil. Le ministre a par ailleurs insisté pour que le plus grand nombre de régions agricoles et de villages se mettent à la culture de la vigne. « L’investissement pour les agriculteurs est très rentable grâce à la terre qui est très fertile et au climat qui s’y prête particulièrement bien », a-t-il ajouté.

La ville de Batroun a accueilli la deuxième journée de la conférence sur le vin libanais, forte de son statut de « deuxième plus grande région de production de spiritueux et vins » au Liban. « Il est crucial de donner au secteur viticole et vinicole la place et les efforts qu’il mérite, étant donné son importance culturelle, touristique et religieuse », a déclaré le ministre...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut