Rechercher
Rechercher

Célébration

Nasrallah : Il est dans l’intérêt de la région qu’Israël disparaisse

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a créé la surprise hier, non pas tant sur le fond du discours prononcé que sur la forme, en participant, en personne, au meeting organisé à l’occasion de la journée al-Qods.

Nasrallah : Nous, les chiites de Ali ben Abi Taleb, affirmons que nous n’abandonnerons jamais la Palestine. Karim Sharif/Reuters

Il s’agissait d’une très rare apparition publique pour l’ennemi numéro un d’Israël, qui redoute une tentative d’assassinat et se contente de discours réguliers à la télévision. Sa dernière apparition publique remonte à septembre, lors d’une manifestation contre un film islamophobe.


Alors que le public libanais s’attendait à des réactions sur divers points de l’actualité libanaise, notamment au lendemain du discours virulent du chef de l’État à l’égard du parti chiite, le dignitaire intégriste a complètement ignoré les dossiers internes, se contentant de réaffirmer la position de soutien de la résistance à l’armée libanaise.
« La résistance restera prête pour défendre le Liban aux côtés de l’armée libanaise que nous saluons », a-t-il dit, rendant hommage aux martyrs de l’institution militaire.

 

(Lire aussi: Hariri se lâche contre le Hezbollah : Plus jamais la formule « armée-peuple-résistance »)


Ces déclarations interviennent au lendemain du discours du président Michel Sleiman qui a dénoncé l’implication du Hezbollah dans les combats en Syrie, soulignant qu’il était temps que l’État soit « le décideur de l’utilisation des capacités de défense » du pays. Le chef de l’État avait également critiqué la dualité entre les armes légales et illégales.
Cependant, l’essentiel de son allocution a porté sur la centralité de la cause palestinienne et l’engagement de la résistance chiite auprès de la Palestine et de son peuple.

 

"Leur projet vengeur sera voué à l’échec"

S’adressant à ses partisans enthousiastes depuis une estrade et derrière un lourd pupitre en bois, il a remercié « l’Iran et la Syrie pour tout ce que ces pays ont fait pour la Palestine ». « Nous avons aujourd’hui plus que jamais besoin de célébrer cette occasion. (...) La Palestine doit être rendue dans sa totalité à son peuple », a déclaré Hassan Nasrallah lors de son discours prononcé devant la foule.
« Aucun roi, prince, dirigeant, président ou État n’a le droit de sacrifier un grain de sable du territoire palestinien », a-t-il encore dit. « Israël, base du projet sioniste dans la région, représente un énorme danger qui menace l’existence non seulement de la Palestine mais aussi de tous les pays de la région. Naïf est celui qui croit le contraire », a-t-il poursuivi. Dans ce contexte, a ajouté le chef du Hezbollah, il est de l’intérêt national de tous les pays de la région, dont le Liban, qu’Israël disparaisse.

 

(Lire aussi: Sleiman : Les roquettes ne modifieront ni les constantes nationales ni les convictions)


Selon lui, tous les maux et les misères dont souffre le monde arabe sont dus au fait que les États arabes ont abdiqué leur responsabilité historique, préoccupés par des ennemis créés de toutes pièces par Israël et les États-Unis. « Ce fut d’abord les communistes, puis la révolution islamique en Iran, puis la marée chiite. » Certains pays arabes, soutenus par l’Occident, a-t-il relevé, veulent faire oublier la cause palestinienne à leurs peuples en leur créant d’autres ennemis.
« Ils ont évoqué le danger iranien et ils ont lancé une guerre contre la République islamique. Aujourd’hui, ils parlent d’un nouvel ennemi, la vague chiite, qu’ils combattent sur plusieurs chaînes arabes du Golfe », a déclaré Hassan Nasrallah. Et d’ajouter : « Ils créent des conflits confessionnels pour nous faire oublier le véritable ennemi (Israël, NDLR). N’est-il pas temps de réaliser l’étendue du complot qui vise à affaiblir et détruire tous les pays de la région ? N’est-il pas temps de pointer du doigt ceux qui dirigent et parrainent un tel projet ? » a-t-il ajouté.

 

(Lire aussi: Imbroglio sur les propos de Rohani sur Israël)

 

 

Le Hezbollah n’oubliera jamais la Palestine
Le numéro un du Hezbollah a ensuite appelé à arrêter le bain de sang dans tous ces pays, dont la Syrie, l’Irak et le Pakistan, et à renforcer le dialogue pour trouver des solutions aux crises. Pointant un doigt accusateur en direction de « ceux qui soutiennent et financent » les takfiris, Hassan Nasrallah a relevé que le sang coule là où sévissent ces groupuscules. « Ceux qui parrainent les groupes takfiris et les poussent au combat portent la responsabilité de la destruction des pays de la région », a-t-il estimé. « Mais leur projet vengeur sera voué à l’échec », a-t-il assuré, avant d’ajouter que, dans ce contexte, tout conflit confessionnel, politique, idéologique ne doit pas faire oublier la cause palestinienne.

 

(Lire aussi: Le difficile retour à la vie dans la ville fantôme de Qousseir)


Le secrétaire général a tenu à prévenir du danger que représentent les discours qui exacerbent la fibre communautaire, soulignant que « la folie et le chaos qui prévalent conduiront inévitablement à plus de destruction ».
Et de poursuivre : « Exceptionnellement, je vais m’exprimer en tant que chiite cette fois-ci. » « Nous, les chiites de Ali ben Abi Taleb, affirmons que nous n’abandonnerons jamais la Palestine », a-t-il déclaré solennellement, soulignant que les tentatives de division des sunnites et des chiites est « voulue pour semer la discorde ». « L’attaque menée contre les chiites a pour objectif de leur faire oublier Jérusalem et de les pousser à haïr les Palestiniens. » « Si nous allons nous concentrer sur nos divergences pour renforcer les rancunes et les jugements, alors nous ne sommes pas une nation qui mérite de vivre », a-t-il encore dit.


S’adressant aux pays occidentaux et à « leurs instruments dans la région », Hassan Nasrallah a conclu en avertissant que les chiites ne laisseront jamais tomber la cause palestinienne. « Dites que nous sommes des terroristes, des criminels, dites ce que vous voulez et tuez-nous sur tous les fronts... Nous, les chiites, ne laisserons jamais la Palestine », a-t-il martelé devant une foule en liesse. « Combattre Israël et défendre le Liban et la Palestine est une cause héritée de nos ancêtres, une cause que nous avons dans le sang, le Hezbollah n’oubliera jamais la Palestine », a-t-il conclu.

 

Lire aussi

Un crabe dans le bocal où deux poissons s’ennuyaient, le billet de Ziyad Makhoul


Les attaques contre Sleiman trahissent l’embarras du Hezbollah, l’éclairage de Philippe Abi-Akl

 

Le Hezb renvoie dos à dos les commanditaires du tir de roquettes et ses adversaires politiques


Il s’agissait d’une très rare apparition publique pour l’ennemi numéro un d’Israël, qui redoute une tentative d’assassinat et se contente de discours réguliers à la télévision. Sa dernière apparition publique remonte à septembre, lors d’une manifestation contre un film islamophobe.



Alors que le public libanais s’attendait à des réactions sur divers points...

commentaires (11)

LES ISRAÉLIENS DEVRAIENT COPIER LA DÉMOCRATIE DES AYATOLLAHS ET SE DÉCLARER UNE DÉMOCRATIE DES RABBINS ! ET LA PAIX RÈGNERA DANS LA RÉGION...

SAKR LOUBNAN

15 h 14, le 03 août 2013

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • LES ISRAÉLIENS DEVRAIENT COPIER LA DÉMOCRATIE DES AYATOLLAHS ET SE DÉCLARER UNE DÉMOCRATIE DES RABBINS ! ET LA PAIX RÈGNERA DANS LA RÉGION...

    SAKR LOUBNAN

    15 h 14, le 03 août 2013

  • SI LES UNS VEULENT FAIRE DISPARAÎTRE LES AUTRES... ET LES AUTRES, PAR LA MÊME LOGIQUE, LES UNS... ON ENTRE TOUT DROIT DANS LE MOYEN ÂGE... ET ON Y PLONGE AU DELÀ...

    SAKR LOUBNAN

    14 h 54, le 03 août 2013

  • ET LE RÉGIME DES mollâhhhs Per(s)céz-aussi !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    14 h 32, le 03 août 2013

  • Folie totale pour un extrémisme inadmissible . Antoine Sabbagha

    Sabbagha Antoine

    13 h 46, le 03 août 2013

  • AVANT LES CHRÉTIENS SERBES... PUIS LES JUIFS, SIONISTES OU AUTRES... AUJOURD'HUI LES SUNNITES SYRIENS ET LIBANAIS.... ET APRÈS ??? JUSQU'Où ???

    SAKR LOUBNAN

    13 h 41, le 03 août 2013

  • Il confond Israel et Qoussair....ainsi de suite.... il faudrait qu il respire l air pur un peu plus souvent.... Ce bonhomme a été , et il ne sera plus.... il est devenu creux...

    CBG

    12 h 11, le 03 août 2013

  • Et voilà les pellicules prêtes à l'emploi qui vont se déverser en eurodécadente et faire gober aux ignares qu'il faut confondre sionisme et judaité !! on parle du gouvernement d'israel qui doit disparaitre comme toutes les dictatures du monde , parce que cet état a mal agi 70 ans durant , où sont les palestiniens en ce moment ?? que se passe t 'il dans le monde arabe en ce moment ?? croyez vous qu'israel ( gouvernement ) est tout à fait blanc comme neige ??

    Jaber Kamel

    11 h 58, le 03 août 2013

  • Lui de même....

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 24, le 03 août 2013

  • Tout au long de ce discours, sayyed Hassan Nasrallah adresse des insultes aux Etats arabes et à leurs peuples (sunnites). D'abord il n'y a que l'Iran (chiite) et la Syrie (alaouite des Assad) qui ont été loyaux à la Palestine et qu'il "remercie pour tout ce qu'ils ont fait" pour cettre cause sacrée. La phase de l'armement par Israel de Khomeiny, pour qu'il détruise l'Irak de Saddam Hussein, unique force qui restait comme menace à Israel, sayyed Nasrallah n'en a jamais entendu parler. De même d'ailleurs qu'il n'a jamais entendu parler de l'instauration par Hafez el-Assad du plus grand calme et de la plus grande tranquillité pour Israel, à ce jour, sur les frontières communes. Ce qui importe de ressortir c'est que "les Etats arabes (sunnites) ont abdiqué de leurs responsabilités concernant la Palestine. D'où tous les maux et les misères dont souffre le monde arabe". Spécifiquement au Liban, en mai 2008, sayyed Nasrallah donne l'ordre au Hezbollah de commettre le plus grand crime contre les sunnites en envahissant la partie sunnite de Beyrouth, tuant et humiliant ses habitants. En Syrie, sur ordre de l'Iran, le Hezbollah participe actuellement aux massacres des sunnites. Après tout cela, sayyed Nasrallah accuse les sunnites et leurs "takfiris" de fomenter la discorde entre sunnites et chiites ! Vraiment incroyable comme posture et raisonnement !

    Halim Abou Chacra

    09 h 43, le 03 août 2013

  • BIEN QU'IL AIT RAISON SUR PLUSIEURS POINTS QUI SE RÉFÉRENT À ISRAÊL, MAIS APPELER ET PARLER DE FAIRE DISPARAÎTRE TOUT UN PEUPLE, QUEL PEUPLE QUE CE SOIT ET POUR QUELLES RAISONS QUE CE SOIT, EST UN APPEL D'UN AUTRE TEMPS... DES TEMPS SOMBRES DE L'HISTOIRE HUMAINE...

    SAKR LOUBNAN

    08 h 17, le 03 août 2013

  • Le derviche obscurantiste veut tuer deux fois les Bouddha de Bamyan aussi ...?

    M.V.

    08 h 14, le 03 août 2013