Rechercher
Rechercher

Liban - Réactions

Le Hezb renvoie dos à dos les commanditaires du tir de roquettes et ses adversaires politiques

Le 8 Mars dénonce « les conclusions hâtives » attribuant l’attentat au parti pro-iranien.

Pointé du doigt dans l’attentat aux roquettes contre un périmètre géographique comprenant le palais présidentiel et le ministère de la Défense, le Hezbollah a publié hier un communiqué renvoyant dos à dos les commanditaires du tir et ses adversaires politiques qui se sont empressés de faire le lien entre l’attentat et le passage du discours du président Sleiman portant sur les armes du Hezbollah.
Le communiqué commence par condamner « le crime », dont les objectifs sont, selon lui, « clairs ». Il s’agit, selon le communiqué, « de porter atteinte à l’armée (...) et de tenter de provoquer la discorde interne ». Le communiqué condamne ensuite la rapidité avec laquelle certains médias ont fait le lien entre ce que le chef de l’État a dit des armes du Hezbollah et le tir de roquettes.
Le Hezbollah condamne aussi l’usage de la violence contre une opinion politique et y voit « le signe d’une faillite (politique) totale ».
De son côté, le bureau politique du mouvement Amal a considéré que le tir de roquettes « s’inscrit dans le cadre d’une action terroriste organisée dirigée contre le Liban et ses institutions ». « Il ne faut pas s’étonner que se poursuivent les tentatives de déstabiliser le régime et la sécurité au Liban », assure encore le communiqué.
« Il ne fait pas de doute que le Liban est pris pour cible par le terrorisme et les groupes terroristes qui souhaitent le déstabiliser », a renchéri, en harmonie avec la position du mouvement Amal, le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, à l’issue d’une visite qu’il a rendue à l’ancien chef de gouvernement, Salim Hoss. « C’est la raison pour laquelle nous disons que ce n’est pas la première tentative, et ce ne sera pas la dernière », a ajouté M. Mansour, qui a appelé à la vigilance « contre ce qui se trame contre le Liban ».
« Le député Talal Arslane a vu dans le tir de roquettes une tentative de porter atteinte à ce qui reste du prestige de l’État et d’affaiblir une armée qui fait barrage à la discorde interne ».

Les députés du Courant patriotique libre
Quatre députés du Courant patriotique libre, Alain Aoun, Ibrahim Kanaan, Hikmat Dib et Nabil Nicolas, ont réagi au tir de roquettes pour dénoncer « les conclusions hâtives » tirées par certains, qui l’ont attribué au Hezbollah.
« Nous ne pouvons minimiser l’importance de ce qui s’est passé ; c’est la sécurité des Libanais qu’on prend pour cible », a affirmé M. Aoun, qui a mis en garde contre « les conclusions politiques hâtives » tirées par certains sur l’identité du commanditaire de cette action, et rappelé qu’elle pourrait bien être le fait d’une « cinquième colonne ». « Nous sommes à découvert », a constaté M. Aoun, rappelant que cet incident est le troisième du genre, après celui de Komatiyé et de Ballouné.
Pour M. Kanaan, le tir de roquettes s’inscrit dans le cadre des actions visant à « torpiller l’État et les forces armées ». Toutefois, M. Nicolas a insisté : « C’est l’armée, et non la présidence, qui est visée. »

Le cheikh Akl druze
Cheikh Naïm Hassan, cheikh Akl druze, a pour sa part condamné « le tir suspect de roquettes, le jour même de la fête de l’Armée, et après l’important discours » du président Sleiman. « La multiplication de ces incidents doit être un argument de plus en faveur de concessions mutuelles dans l’intérêt de la patrie, en vue de la paix civile et de la stabilité », a-t-il ajouté.
Pointé du doigt dans l’attentat aux roquettes contre un périmètre géographique comprenant le palais présidentiel et le ministère de la Défense, le Hezbollah a publié hier un communiqué renvoyant dos à dos les commanditaires du tir et ses adversaires politiques qui se sont empressés de faire le lien entre l’attentat et le passage du discours du président Sleiman portant sur les...
commentaires (2)

Y en aura alors du monde...... !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

10 h 22, le 03 août 2013

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Y en aura alors du monde...... !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 22, le 03 août 2013

  • IL N'EST PAS DE L'INTÉRÊT DU HEZB DE LANCER CES ROQUETTES, SURTOUT APRÈS LE DISCOURS DU SAYED. CHERCHEZ LES PROFITEURS D'OCCASION, EXTRÉMISTES DE TOUS BORDS, INTERNES ET EXTERNES, DONT LE DÉSIR EST DE METTRE LE FEU AUX POUDRES DANS LE PAYS...

    SAKR LOUBNAN

    08 h 25, le 03 août 2013

Retour en haut