Rechercher
Rechercher

À La Une - Innovation

Les PME, ultime espoir pour relancer l’économie libanaise

Hier, le ministre libanais de l’Économie et du Commerce, Nicolas Nahas, a participé à deux conférences pour encourager les PME.Photo Dalati et Nohra

Le ministre sortant de l’Économie et du Commerce, Nicolas Nahas, a inauguré hier un atelier de travail de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) qui s’est tenu au siège du Conseil économique et social (CES). L’objectif de cet atelier est de promouvoir le développement et l’utilisation du système international de la propriété intellectuelle dans les petites et moyennes entreprises (PME).
« L’innovation et une bonne gestion des propriétés intellectuelles constituent un atout majeur pour relancer l’économie nationale », a affirmé le président du CES, Roger Nasnas. Pour réussir, le Liban doit, selon lui, s’assurer de la primauté des instances juridiques, protéger et encourager l’innovation et développer les capacités des PME dans la gestion de la propriété intellectuelle.
De son côté, M. Nahas a encouragé les petites et moyennes entreprises à tirer profit des avantages du droit de la propriété intellectuelle, en développant les secteurs des industries classiques, de la programmation, de la rédaction et de la traduction. « En coopération avec l’OMPI, une étude verra le jour prochainement sur l’impact économique du secteur de la programmation au Liban », a ajouté le ministre de l’Économie et du Commerce.

Un programme pour les PME
Par ailleurs, la banque BLC a inauguré hier un nouveau programme qui propose aux PME une série de solutions qui répond à leurs besoins financiers et non financiers. Au cours de la conférence, la BLC et la International Finance Corporation (IFC) ont annoncé un partenariat qui s’est traduit par le lancement de la version libanaise du site Internet spécialisé : www.lebanon.smetoolkit.org. Celui-ci vise à créer un espace interactif favorable au développement des PME en instaurant des réseaux de communication entre les chefs d’entreprise ainsi qu’un meilleur accès à la formation continue et aux pratiques modernes du monde de la gestion, de la responsabilité administrative et du marketing. Le but de ce projet est d’augmenter ainsi la productivité des PME, de faciliter leur accès à l’investissement et leur expansion vers de nouveaux marchés locaux et internationaux.


Présent également à la conférence, le ministre sortant de l’Économie et du Commerce a assuré que l’appui à de telles initiatives était « dans l’intérêt des jeunes entrepreneurs pour qu’ils puissent contribuer à la création d’emplois et renforcer l’économie locale ».
Rappelons que dans la région MENA, les PME constituent jusqu’à 90 % des entreprises actives dont le nombre total est estimé entre 19 et 23 millions et employant jusqu’à 40 % de la main-d’œuvre. Parallèlement, les pays de cette région souffrent des taux de chômage des plus élevés au monde, ce qui met les PME face au défi de pouvoir créer 75 millions d’emplois d’ici à 2020.

 

 

Pour mémoire

30 millions de dollars pour soutenir les PME innovantes

 

Lire aussi

L’économie libanaise fortement soumise à la pression syrienne, estime l’Escwa

Le ministre sortant de l’Économie et du Commerce, Nicolas Nahas, a inauguré hier un atelier de travail de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) qui s’est tenu au siège du Conseil économique et social (CES). L’objectif de cet atelier est de promouvoir le développement et l’utilisation du système international de la propriété intellectuelle dans les...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut