Rechercher
Rechercher

Société

Historique : le premier mariage civil consacré par l’État libanais

C’est enfin acquis. Après de longs mois de tergiversations et de suspense sur l’avenir du mariage civil contracté par Nidal Darwich et Khouloud Sukkariyeh, le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, s’est enfin prononcé en signant l’enregistrement du contrat des deux époux.

« Vous pouvez nous emmener à Chypre ? » demande le marié au chauffeur de taxi. Photo : Flickr/Hibr du site : fait-religion.com

Cette décision historique ouvre une brèche dans le système communautaire et permet à tous les Libanais qui le souhaitent de se marier civilement sans être obligés de se rendre à l’étranger pour ce faire.


Le couple libanais, qui a osé braver le système confessionnel en place en convolant en mariage selon un mode jusque-là inexistant au Liban, le système civil, peut enfin savourer sa victoire : plus aucun obstacle n’entravera désormais leur union, déjà consacrée par la loi après plusieurs avis juridiques favorables, et ayant obtenu le soutien inconditionnel du chef de l’État Michel Sleiman et du ministre de la Justice Chakib Cortbaoui. Les deux époux, qui attendent un enfant, peuvent enfin être tranquilles : le nouveau-né sera enregistré au service d’état civil et reconnu par l’État libanais.
Il ne restait donc plus que la consécration administrative de cette alliance, sur une décision enfin prise par le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, dont les hésitations et les atermoiements étaient dus à la violente levée de boucliers des communautés contre ce genre de mariage.

 

Nidal et Khouloud Darwiche. Photo Facebook

 


Cette « aventure civile », que couronne aujourd’hui le dernier acte administratif de l’État, n’aurait pu se faire sans l’initiative préalable prise par le couple et consistant, pour chacun d’eux, à rayer la mention de leur appartenance confessionnelle et communautaire de leurs fiches d’état civil.


Cette victoire retentissante contre les radicaux des communautés religieuses, qui maintenaient jusque-là tout le système des statuts personnels sous leur emprise, n’aurait pu se faire n’était-ce l’initiative d’un couple courageux, qui a accepté de prendre les risques qu’entraîne un tel défi du système en place.


Elle survient également après de longues années d’efforts entrepris par la société civile en vue de permettre à tous les Libanais qui le désirent d’exercer leur droit inaliénable, celui de choisir librement le système qui organise leurs statuts civils sur le territoire libanais. Désormais la voie est libre devant tous les Libanais désireux de contracter un mariage civil dans leur propre pays, nonobstant leur appartenance confessionnelle.


(Entrevue : Khouloud : « Ma joie est immense »)


Jusque-là, un mariage civil ne pouvait être contracté sur le territoire libanais. Des dizaines de milliers de citoyens avaient été contraints par le passé de partir à Chypre, en France ou dans d’autres pays européens, pour consacrer leur union selon le régime civil. Cette nouvelle brèche provoquée dans le bloc compact et sclérosé du système communautaire pourra-t-elle un jour l’ébranler dans son ensemble ?


Un espoir que caresse une large frange de la population libanaise qui cherche désespérément à se libérer du joug de son appartenance communautaire et des répercussions désastreuses du confessionnalisme sur le système politique dans son ensemble.

 

Pour mémoire

"Oui au mariage civil, non à la guerre civile", crient les manifestants à Beyrouth

  

Sondage : 51% des Libanais seraient favorables au mariage civil facultatif

 

Khouloud Succariyeh Darwiche : Notre mariage est légal "à 100%"

 

L’avant-premier « mariage civil » au Liban d’un point de vue légal

 


Cette décision historique ouvre une brèche dans le système communautaire et permet à tous les Libanais qui le souhaitent de se marier civilement sans être obligés de se rendre à l’étranger pour ce faire.
Le couple libanais, qui a osé braver le système confessionnel en place en convolant en mariage selon un mode jusque-là inexistant au Liban, le système civil, peut enfin savourer sa...

commentaires (9)

Merci pour Nidal et khoulod. Il ns faut pas oublier de remercier le président Michel sleiman qui a beni et travailler dûre pour que ce mariage soit légalisé. Enfin u grand merci au notaire qui a eu le courage de signer ce contrat. Le changement se fait par la voie juridique et sociale dans notre cher Liban.

Saleh Srour

18 h 29, le 26 avril 2013

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Merci pour Nidal et khoulod. Il ns faut pas oublier de remercier le président Michel sleiman qui a beni et travailler dûre pour que ce mariage soit légalisé. Enfin u grand merci au notaire qui a eu le courage de signer ce contrat. Le changement se fait par la voie juridique et sociale dans notre cher Liban.

    Saleh Srour

    18 h 29, le 26 avril 2013

  • Mabrouk ! C'est un vrai progrès sociétal...! une 19 nième religion civile est née au Liban ... ! faut dire qu'entre le droit canon et les droits des autres religieux la bataille fût rude... pour essayer de vivre libre de choisir ...de se marier ou de divorcer... ou les deux...!

    M.V.

    10 h 33, le 26 avril 2013

  • Je salue le courage de tous les acteurs à commencer par le couple à qui je souhaite bonheur et prospérié, au Président de la République aui sans son appui ça n'aurait pa pu se faire, au ministre de ka Justice qui a fait tout ce qu'il fallait du point ce vue légal et enfiin mais pas le moindre au courage inconditionnel du Ministre de l'intérieur qui l'a bien joué et qui a surpris tout le monde ... chapeau ... ENFIN le Liban rejoint les pays de liberté dans le domaine du droit civil et du droit à la différence.

    Joseph Zoghbi

    09 h 37, le 26 avril 2013

  • UNE PREMIÈRE ! A QUAND LE SECOND ?

    SAKR LOUBNAN

    09 h 32, le 26 avril 2013

  • "A giant step for mankind", avait-on dit quand Armstrong avait pose son pied sur lune. Ici, "a GIANT step for Lebanon", en ce qui concerne la cassure de notre systeme confessionnel archaique et l'ouverture vers la laicite. Bravo pour le couple qui a ose faire ce que ni l'Etat libanais ni les hautes instances religieuses ont pu faire et ce, depuis des annees perdues en discussions steriles.

    Michele Aoun

    09 h 25, le 26 avril 2013

  • Enfin, une bonne nouvelle pour nous tous.. Les libanais rejoignent le cercle des pays modernes civilisés. Une brêche qui, j'espère à terme, mettra fin au règne des religieux chrétiens et musulmans. Félicitations à tous les Libanais.

    jean-Pierre EL KHOURY

    09 h 01, le 26 avril 2013

  • Il était temps, finalement c'est fait. Bravo M. Charbel

    Georges Daniele

    06 h 34, le 26 avril 2013

  • Les citoyens Khouloud Soukkariyeh et Nidal Darwiche sont un couple de héros libanais. Ils font le Liban avancer un pas vers le statut civil dans tous les domaines. C'est une condition essentielle pour faire de ce pays une nation. Toutes les félicitations. Cheikhs et curés, avec respect : allez vous reposer. Vous en avez besoin.

    Halim Abou Chacra

    05 h 52, le 26 avril 2013

  • bravo, vous avez enfin le mariage pour tous ( ceux qui veulent se marier civilement)

    Talaat Dominique

    00 h 47, le 26 avril 2013