X

À La Une

New York, capitale mondiale des arrestations pour possession de cannabis?

Etats-Unis Quelque 440.000 interpellations y ont eu lieu entre 2002 et 2012...
OLJ/AFP
19/03/2013

New York serait-elle la capitale mondiale des arrestations pour possession de cannabis? Quelque 440.000 interpellations y ont eu lieu entre 2002 et 2012, auxquelles la police a consacré un million d'heures de travail, selon un rapport publié mardi.

 

Ce rapport du groupe Drug Policy Alliance (DPA), favorable à la dépénalisation de la marijuana, a été préparé à la demande de membres du conseil municipal et de l'Assemblée législative de l'Etat.

Il montre qu'entre 2002 et 2012, durant les mandats du maire de New York Michael Bloomberg, 439.056 personnes ont été interpellées pour possession de cannabis. Quelque 85% d'entre elles étaient des jeunes noirs et hispaniques.

 

Si l'on considère qu'un policier passe au moins deux heures et demie à gérer ces interpellations --transfert au poste, rassemblement d'informations, rapport écrit, relevés d'empreintes, photo, etc.-- cela représente plus d'un million d'heures de travail passées sur ce dossier, souligne la DPA.

 

"Cela revient à avoir 31 policiers travaillant huit heures par jour, 365 jours par an, pendant 11 ans sur ce seul dossier", insiste encore le groupe, précisant que pendant ce temps, les policiers ne se consacrent pas à d'autres "crimes sérieux".

 

La lutte contre la possession de marijuana coûte à la collectivité 75 millions de dollars par an, indique également la DPA, qui affirme que les gens arrêtés ont au total passé cinq millions d'heures en détention en 11 ans.

"Nous ne pouvons pas continuer à arrêter des dizaines de milliers de jeunes chaque année pour possession de marijuana", s'indigne dans ce rapport Alfredo Carrasquillo, un défenseur des droits civiques du groupe VOCAL-NY.

 

Ce rapport est publié alors que le gouverneur et l'Assemblée législative de l'Etat de New York négocient une modification de la loi sur la possession de cannabis.

 

Le gouverneur démocrate Andrew Cuomo souhaite dépénaliser la possession de moins de 15 grammes de marijuana, y compris sur la voie publique.

 

 

Pour mémoire

Aux États-Unis, des investisseurs de plus en plus accros au cannabis

 

Fumer un joint dans son salon est désormais légal à Seattle

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants