Économie

Une fin d’année sous le signe de l’incertitude

Wall Street
OLJ
24/12/2012
La traditionnelle trêve des confiseurs, marquée par une activité habituellement calme, pourrait cette année tourner au cauchemar pour les traders et la classe politique américaine, si Washington ne parvient pas avant le 31 décembre à débloquer l’impasse du « mur budgétaire », qui menace l’économie américaine.
Barack Obama et les républicains doivent s’entendre d’ici au 31 décembre afin d’éviter une hausse des impôts et une baisse des dépenses fédérales, toutes deux automatiques, qui pourraient priver l’économie américaine de 600 milliards de dollars et créer un choc susceptible de plonger l’économie américaine dans la récession. Les inquiétudes ont été alimentées cette semaine par l’échec du président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, à convaincre jeudi l’ensemble des membres de son parti de voter pour un « plan B », censé accentuer la pression sur Barack Obama et lui arracher des concessions. Ce plan de secours consistait à prolonger les exonérations d’impôts pour tous les contribuables, excepté pour les revenus annuels supérieurs à un million de dollars.
« Les marchés tablent finalement toujours sur un accord », commente Sandy Lincoln, stratège des marchés chez BMO Asset Management à Chicago. Si un accord venait effectivement à être trouvé la semaine prochaine, Wall Street aurait peu de temps pour absorber la nouvelle, les marchés étant fermés lundi après-midi et mardi. Les volumes d’échanges devraient en outre chuter le restant de la semaine, comme chaque année à cette période.
En cas d’échec des négociations, la publication de statistiques macroéconomiques pourrait contribuer à freiner les pertes, à condition que celles-ci aillent dans le sens d’une amélioration plus marquée que prévu de l’économie américaine, comme ce fut le cas au cours des dernières publications. Sont attendus en particulier les inscriptions au chômage, l’indice PMI de Chicago ou encore la confiance du consommateur américain.
(Source : Reuters)

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

E.T. go home !

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.