X

À La Une

Syrie : Rustom Ghazalé dément la fuite de sa famille en Jordanie

Révolte Le général syrien assure que l’armée est "forte et cohérente".
olj.com
16/07/2012

Le chef de la sécurité de la province de Damas, le général Rustom Ghazalé a démenti lundi, dans un entretien avec la chaîne de télévision syrienne al-Dunia, les informations selon lesquelles sa famille aurait fui en Jordanie.

 

"Ces informations ne sont pas correctes et prouvent que les chaînes de télévision qui incitent et participent à la violence en Syrie ont fait faillite", a déclaré Rustom Ghazalé, l’un des généraux les plus proches du président Bachar el-Assad et l'ancien responsable des services de renseignement syriens au Liban.

 

Selon lui, l’objectif de la diffusion de ces "mensonges" est de rehausser le moral des terroristes à l’intérieur et à l’extérieur de la Syrie.

 

"Je poursuis mon travail quotidien normalement et tous les membres de ma famille sont avec leurs proches", a-t-il ajouté.

 

Le militaire a, par ailleurs, assuré que l’armée syrienne est une "armée forte et cohérente".

 

Citant des sources de l’opposition syrienne, la chaîne panarabe al-Arabiya, a affirmé lundi que plusieurs membres de la famille du général Ghazalé ont fui vers la Jordanie. Selon al-Arabiya, ils se trouvaient dans un camp pour réfugiés syriens non loin de la capitale jordanienne, Amman.

 

Selon la même source, des chabbiha (membres de milices pro-gouvernementales) avaient mis le feu à plusieurs voitures et maisons à Korfa, la ville natale de M. Ghazalé, dans la province de Deraa.

 

La Jordanie a accueilli jusqu'à présent sur son territoire 135.000 réfugiés de la Syrie voisine où plus de 17.000 personnes, essentiellement des civils dont des femmes et des enfants, ont été tuées depuis le début de la rébellion contre le régime du Président Assad en mars 2011, selon les organisations de défense des droits de l'homme.

 

Début juillet, Manaf Tlass, un haut gradé de l'armée syrienne, proche de la famille Assad et ami d'enfance du chef de l'Etat, a quitté la Syrie pour rejoindre sa famille installée à Paris. Il s'agit de l'officier supérieur le plus prestigieux à faire défection.

 

Fils du général Moustapha Tlass, ancien ministre de la Défense, ce sunnite, âgé d'une quarantaine d'années, avait été écarté il y a plus d'un an de ses responsabilités, car jugé peu fiable, selon cette source proche du pouvoir.

 

Quelques jours plus tard, le 11 juillet, c'est l'ambassadeur syrien en Irak, Nawaf Fares, qui faisait défection. Il se trouve aujourd'hui au Qatar.

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SAKR LEBNAN

Filit mitlil ghazal !

Halim Abou Chacra

A lire le document d'al-Arabiya, on a l'impression que tout est mélangé et que c'est du n'importe quoi.

SAKR LEBNAN

Si celui-là a fait ou ferait défection, l'assinat de feu Rafic Hariri serait élucidé.

Karim Tabet

Defection ou pas, le Ghazale (gazelle en arabe), ne recueillera surement pas la sympathie de beaucoup de libanais. Surtout ne JAMAIS oublier ce que ce type a fait subir au Liban. Le chateau de cartes baassiste a la noix de coco s'effrite. Mais beaucoup de sang coulera encore avant que ce regime crapuleux disparaisse.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre la crise économique et financière et l’implantation des Palestiniens...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants