Rechercher
Rechercher

Liban - Éducation

Que faire en cas de séisme ? Je l’apprends grâce à un jeu

Un CD-ROM qui vise à développer des mécanismes de prévention axés sur la sensibilisation des jeunes : distribué aux écoles par la Défense civile libanaise à 125 000 exemplaires – dans le cadre d’un programme euro-méditerranéen de prévention, de préparation et de réponse aux catastrophes naturelles et d’origine humaine (PPR Sud) –, ce jeu éducatif a été choisi pour son côté interactif. Le but du jeu est d’apprendre à gérer les différents dangers qui menacent chaque citoyen dans sa vie quotidienne, réagir aux accidents qui peuvent survenir à la plage ou sur la route, aux séismes et incendies. Le jeu peut aussi être téléchargé gratuitement sur Internet : on estime ainsi que près de 250 000 enfants bénéficieront de ce projet.

Maria, sa petite sœur Clara et leur mère découvrent ensemble les jeux du CD.

« Moi, je veux sauver les gens comme Superman », murmure un petit garçon à son camarade qui lui répond malicieusement : « Et moi, je veux être secouriste pour réanimer les filles et leur faire du bouche-à-bouche. »
Cette conversation a lieu entre deux écoliers du Collège des Apôtres à Jounieh, suite à une séance de présentation d’un CD-ROM éducatif. Distribué par la Défense civile aux écoles du pays, dans le cadre d’un projet financé par le programme européen PPRD Sud (Programme euro-méditerranéen de prévention, de préparation et de réponse aux catastrophes naturelles et d’origine humaine) – et qui a déjà été initié dans plusieurs autres pays méditerranéens, partenaires de l’Union européenne –, ce CD-ROM vise à développer des mécanismes de prévention axés sur la sensibilisation des citoyens et notamment des jeunes.
Or, le Liban est une terre propice aux tremblements de terre, tsunamis, inondations ou incendies de forêt. Sans oublier les épidémies, les accidents domestiques, etc.
Pour faire face à ces catastrophes potentielles et, dans le cas de certaines, les prévenir, la Défense civile – qui intervient généralement en situation de crise – a décidé de sensibiliser une tranche importante de la société, à savoir les enfants de 7 à 12 ans. Le but ultime étant la création d’une culture de protection civile axée sur la prévention et la gestion des risques.

Un jeu éducatif
Pour ce faire, un jeu éducatif sur CD-ROM a été choisi comme support. « Le jeu est plus efficace pédagogiquement. Le côté interactif rend l’information plus attractive pour l’enfant, beaucoup plus qu’un support classique comme le livre ou le film documentaire », explique Karim Abi Saleh, le concepteur du CD et programmateur à Wixel Studios, une société locale spécialisée dans la programmation de jeux. « Résoudre les problèmes du jeu permet de développer des réflexes adéquats dans la vie de tous les jours », ajoute-t-il.
« Le but du jeu est de savoir gérer les différents dangers qui menacent chaque citoyen dans sa vie quotidienne. Des accidents qui peuvent survenir à la plage, en montagne, à la maison, sur la route et même les catastrophes d’ordre naturel comme les séismes, les incendies, etc. », ajoute pour sa part un responsable de la Défense civile.
Le jeu est divisé en étapes de difficultés croissantes. Pas moyen de passer à une nouvelle étape sans avoir gagné la précédente. Afin de stimuler les enfants, une phase ultérieure du programme devrait permettre de s’inscrire en ligne sur le site de la Défense civile et de partager son score avec les autres joueurs. Et les gagnants pourraient décrocher une récompense symbolique pour les encourager, affirme ce responsable.
L’un des jeux qui a particulièrement intéressé les écoliers du Collège des Apôtres est celui relatif aux dangers qui peuvent avoir lieu à la plage ou autour d’une piscine. « Il ne faut pas oublier la crème solaire », crie une petite fille. Ni le chapeau, ajoute un garçon. « Il faut s’hydrater régulièrement », affirme un autre. Une autre fille, l’air sérieux, déclare solennellement qu’il ne faut jamais descendre à l’eau sans la surveillance d’un adulte. Par contre, les enfants ne savaient pas du tout comment réagir en cas de séisme. « Grâce au CD, je sais maintenant qu’il faut se mettre sous le porche de la porte en cas de tremblement de terre. Mais les séismes, c’est au Japon, pas chez nous ! » explique un garçon à la maîtresse. Cette dernière lui explique alors que le Liban subit régulièrement des secousses sismiques...

Le caractère libanais du CD
Conçus en arabe, français et anglais, 125 000 CD devraient être distribués sur tout le territoire libanais, dans les écoles privées et publiques. Les jeux, précise la Direction générale de la Défense civile, peuvent également être téléchargés gratuitement sur Internet, et les enfants peuvent en faire des copies à volonté. On estime ainsi que près de 250 000 enfants bénéficieront de ce disque. Une autre caractéristique de ce jeu est le caractère libanais de l’environnement choisi, avec une ville coincée entre la mer et la montagne. « On a également choisi des noms arabes pour les personnages du CD afin qu’ils puissent être compatibles avec la culture des enfants. Ils joueront ainsi avec Raëd et Leila », affirme M. Abi Saleh.

Apprendre et partager
Maria, dix ans, est une écolière en CM2. Elle joue régulièrement avec sa petite sœur Clara, huit ans, au CD. Elles partagent aussi leurs découvertes et leurs exploits avec leurs parents et amies. Désormais, elles mettent toujours la ceinture de sécurité quand elles prennent place en voiture avec leur père. « Et je ne mets plus ma main hors du véhicule », ajoute Maria. Les deux sœurs savent aussi qu’il faut placer le radiateur électrique loin d’objets pouvant brûler. Pour le responsable de la Défense civile « le CD apprend aux enfants à être plus vigilants et plus responsables quand ils font des activités à la maison ou en pleine nature : comment bien éteindre un feu, ramasser les bouteilles, etc. ». Cet ambitieux projet, dont le lancement a été accompagné d’une campagne dans les médias, semble déjà porter ses fruits. « Je suis ravie que mes filles découvrent ce CD. Non seulement elles s’amusent, mais elles apprennent à se protéger aussi », conclut la mère de Maria et Clara.

« Moi, je veux sauver les gens comme Superman », murmure un petit garçon à son camarade qui lui répond malicieusement : « Et moi, je veux être secouriste pour réanimer les filles et leur faire du bouche-à-bouche. »Cette conversation a lieu entre deux écoliers du Collège des Apôtres à Jounieh, suite à une séance de présentation d’un CD-ROM éducatif. Distribué par la...

commentaires (2)

Rires. Mais vous savez, depuis le temps que le pays est secoué par les séismes politiques de puissance 10 sur une échelle de 9, nous avons prouvé que nous sommes indéniablement les champions des mesures antisismiques puisque nous sommes toujours là.

Robert Malek

03 h 43, le 13 juin 2012

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Rires. Mais vous savez, depuis le temps que le pays est secoué par les séismes politiques de puissance 10 sur une échelle de 9, nous avons prouvé que nous sommes indéniablement les champions des mesures antisismiques puisque nous sommes toujours là.

    Robert Malek

    03 h 43, le 13 juin 2012

  • Si c'est un séisme politique ....soyez tranquille ....vous n'avez même pas besoin d'acheter des bonbons qui font rire ...

    M.V.

    03 h 05, le 13 juin 2012

Retour en haut