Rechercher
Rechercher

À La Une - Dans la presse

Une photo d’Irak pour illustrer le massacre de Houla en Syrie

Erreur d'illustration sur le site de la BBC.

L'article de la BBC sur le massacre de Houla en Syrie illustrée par une photo d'Irak. Image prise sur la page Facebook de Marco di Lauro, auteur du cliché irakien.

Bévue, aujourd’hui, sur le site de la BBC. Pour illustrer un article sur le massacre de Houla en Syrie, qui fait les gros titres de l’actualité depuis samedi, le site de la BBC a publié une photo montrant un enfant sautant au dessus de rangées de cadavres emmaillotés dans un linge blanc.

 

En découvrant le cliché, son auteur, le photographe Marco di Lauro, qui travaille pour Getty Images, dit au Télégraph avoir "failli tomber de sa chaise". Et pour cause, la photo a été prise le 27 mars 2003 en Irak, au sud de Bagdad.

En légende de la photo publiée sur le site de la BBC, il est écrit que le cliché a été transmis par un activiste, que son authenticité n’a pu être vérifiée mais qu’il est censé montrer les victimes du massacre de Houla.

 

Le régime syrien ne laissant pas les photographes et journalistes étrangers entrer et travailler librement en Syrie, de nombreuses publications à travers le monde ont recours à des photos envoyées par des activistes de la révolution syrienne. Des clichés dont l’authenticité est, effectivement, souvent très difficile à évaluer.

 

Un responsable de la BBC a indiqué que la photo avait été enlevée. Il a précisé que la BBC avait tenté de retrouver la source de l’image et avait souligné que son authenticité n’était pas établie.

"Ce qui me surprend vraiment, c’est qu’une entreprise d’information comme la BBC ne vérifie pas ses sources et soit prête à publier n’importe quelle image envoyée par n’importe qui : un activiste, un citoyen journaliste ou qui que ce soit. C’est tout", explique di Lauro au Telegraph.

 

Sur sa page Facebook, le photographe dénonce également le fait que quelqu’un utilise sa photo comme moyen de propagande contre le gouvernement syrien.

 


Bévue, aujourd’hui, sur le site de la BBC. Pour illustrer un article sur le massacre de Houla en Syrie, qui fait les gros titres de l’actualité depuis samedi, le site de la BBC a publié une photo montrant un enfant sautant au dessus de rangées de cadavres emmaillotés dans un linge blanc.
 
En découvrant le cliché, son auteur, le photographe Marco di Lauro, qui travaille pour Getty...

commentaires (1)

On avait commis un mensonge médiatique similaire en décembre 1989 à Timisoara en Roumanie où on avait photographié des cadavres retirés à un hôpital et jetés dans la nature pour soi-disant illustrer des massacres commis par le régime Ceaucescu. .. et pour les mémoires défaillantes, le bus de Aïn el-Remmaneh a toujours été présenté comme rempli de femmes et d'enfants innocents qui rentraient chez eux après une journée passée à festoyer dans la nature. ASSEZ de MENSONGES! Aucun régime ne vaut le sang d'un môme et les vies brisées dans une horreur indicible. Il y a des gens qui sont massacrés bon sang! Ils méritent, sinon la compassion, du moins le respect.

Henoud Wassim

16 h 17, le 28 mai 2012

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • On avait commis un mensonge médiatique similaire en décembre 1989 à Timisoara en Roumanie où on avait photographié des cadavres retirés à un hôpital et jetés dans la nature pour soi-disant illustrer des massacres commis par le régime Ceaucescu. .. et pour les mémoires défaillantes, le bus de Aïn el-Remmaneh a toujours été présenté comme rempli de femmes et d'enfants innocents qui rentraient chez eux après une journée passée à festoyer dans la nature. ASSEZ de MENSONGES! Aucun régime ne vaut le sang d'un môme et les vies brisées dans une horreur indicible. Il y a des gens qui sont massacrés bon sang! Ils méritent, sinon la compassion, du moins le respect.

    Henoud Wassim

    16 h 17, le 28 mai 2012

Retour en haut