Rechercher
Rechercher

Liban

Moussa Sadr a bel et bien été liquidé, affirme un proche de Kadhafi

L’imam Moussa Sadr, disparu au cours d’une visite en Libye en 1978, a été « liquidé », a affirmé un ancien responsable libyen proche de Mouammar Kadhafi dans une interview à la chaîne al-Aan basée à Dubaï.
« Je suis témoin qu’il est venu (...), qu’il est arrivé en Libye », a affirmé Ahmad Ramadan qui, selon la chaîne, est en état d’arrestation en Libye.
D’après lui, trois responsables de l’ancien régime ont accueilli Moussa Sadr à son arrivée à l’aéroport avant de le conduire chez « Mouammar (Kadhafi, qui) l’a accueilli dans son bureau » et l’entrevue a duré deux heures et demie.
Deux de ces responsables ont ensuite « emmené les invités », à savoir l’imam et ceux qui l’accompagnaient, et « à 100 %, ce qu’on a entendu dire c’est qu’il a été liquidé », a poursuivi M. Ramadan, qui était l’une des personnalités les plus influentes de l’entourage proche de Mouammar Kadhafi.
« Ce sont eux qui l’ont pris et ce sont eux qui l’ont liquidé », a-t-il dit, estimant « possible » que Mouammar Kadhafi en ait donné l’ordre parce que, après l’entrevue, « il a dit : “emmenez-le” ».
Ahmad Ramadan dit avoir obtenu l’information auprès de « certaines sources à l’époque » ainsi qu’auprès de l’un des trois responsables impliqués, décédé depuis. Il assure également que « des dossiers entiers (se trouvent) à la Justice, aux Affaires étrangères et à l’Association Kadhafi pour les droits de l’homme » et corroborent ses dires.
Les deux autres hommes sont toujours vivants et se trouvent à Tripoli, a-t-il affirmé. Quant à la dépouille de l’imam Moussa Sadr, elle se trouverait soit à Janzour, soit à Sebha (Sud).
Le représentant, alors démissionnaire, du régime de Kadhafi auprès de la Ligue arabe, Abdel Moneim al-Honi, avait indiqué en février que Sadr a été tué et enterré dans la région de Sebha.
Moussa Sadr avait été officiellement invité en Libye, où il est arrivé en août 1978 accompagné de son bras droit et d’un journaliste. Ils n’ont plus donné signe de vie depuis. Tripoli a toujours affirmé que l’imam avait quitté la Libye pour l’Italie.

L’imam Moussa Sadr, disparu au cours d’une visite en Libye en 1978, a été « liquidé », a affirmé un ancien responsable libyen proche de Mouammar Kadhafi dans une interview à la chaîne al-Aan basée à Dubaï.« Je suis témoin qu’il est venu (...), qu’il est arrivé en Libye », a affirmé Ahmad Ramadan qui, selon la chaîne, est en état d’arrestation en Libye.D’après...

commentaires (2)

Pas seulement de savoir pourquoi, nous voulons ses restes pour honorer sa mémoire avec une sépulture digne de son rang et de son rôle dans notre pays parmi sa famille et les siens!

Ali Farhat

04 h 26, le 11 novembre 2011

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Pas seulement de savoir pourquoi, nous voulons ses restes pour honorer sa mémoire avec une sépulture digne de son rang et de son rôle dans notre pays parmi sa famille et les siens!

    Ali Farhat

    04 h 26, le 11 novembre 2011

  • Bon,çà va on acompris que Moussa sadr a été assassiné....ce qui nous intéresse,c'est de savoir POURQUOI!

    GEDEON Christian

    06 h 26, le 10 novembre 2011