X

À La Une

Deux "terroristes présumés", dont un Libanais, arrêtés en Allemagne

Sécurité Les deux hommes ont été interpellés pour "suspicion de préparation d'un attentat contre l'Etat".
OLJ/Agences
08/09/2011

Deux hommes suspectés d'avoir planifié un attentat à la bombe à Berlin ont été interpellés jeudi dans la capitale allemande où une mosquée a été perquisitionnée. L'arrestation intervient à quelques jours du dixième anniversaire des attentats du 11 septembre aux Etats-Unis et de la visite en Allemagne du pape Benoît XVI du 22 au 25 septembre.
Rien n'indique toutefois que les suspects comptaient passer à l'acte à l'occasion de l'un de ces événements, selon un enquêteur. En outre, aucune cible précise potentielle n'a été identifiée, a ajouté le porte-parole de la police, Thomas Neuendorf.
Le coup de filet est intervenu après une enquête démarrée il y a plus de deux mois, alors que des menaces continuent de peser sur l'Allemagne en raison notamment de sa participation à l'opération militaire de l'OTAN en Afghanistan, a souligné la police. Rien ne laisse supposer que les suspects étaient en lien avec un réseau ayant déjà commis des attentats, a néanmoins précisé la police.
Le parquet de Berlin a confirmé l'ouverture d'une enquête visant un homme de 28 ans originaire de la Bande de Gaza et un Allemand d'origine libanaise âgé de 24 ans pour "suspicion de préparation d'un attentat contre l'Etat". Ils sont soupçonnés d'avoir voulu confectionner une bombe en se procurant des composants électriques et de l'acide utilisé en agriculture. L'attention des enquêteurs a été attirée par les sociétés auprès desquelles les deux hommes avaient commandé des quantités "inhabituelles dans le commerce" de ces produits chimiques, a raconté le procureur général de Berlin, Ralph Knispel.


Les deux hommes fréquentaient régulièrement une mosquée du quartier populaire et multi-culturel berlinois de Wedding et y passaient occasionnellement la nuit, selon le site Internet du quotidien Berliner Morgenpost, qui a révélé l'information. Ce lieu de culte a été perquisitionné jeudi matin. Mais la police et le parquet ont précisé dans un communiqué que l'association et ses dirigeants n'étaient pas considérés comme suspects dans cette affaire.
Pour le syndicat de police GdP, l'arrestation des deux hommes met en lumière le risque posé par le milieu islamiste en Allemagne. "Ceux qui pensent que la situation est redevenue normale 10 ans après les attentats aux Etats-Unis et la mort du chef d'el-Qaëda Oussama Ben Laden ont tort", a déclaré le président du syndicat Bernhard Witthaut.
Le ministre de l'Intérieur Hans-Peter Friedrich avait mis en garde lundi contre le risque d'attentat en Allemagne. Selon lui, le pays abrite actuellement un millier de "terroristes islamistes" potentiels, parmi lesquels 128 sont considérés comme "dangereux", c'est à dire capables d'actes allant jusqu'à l'attentat.
"Oussama Ben Laden est mort, mais le terrorisme n'est pas encore vaincu", avait déclaré samedi la chancelière Angela Merkel pour défendre l'intervention militaire en Afghanistan, qui mobilise environ 5.000 soldats allemands.
Depuis le 31 août, un Kosovar de 21 ans est jugé à Francfort pour avoir tué par balle deux soldats américains en mars, le premier attentat islamiste sur le sol allemand.


En 2010, trois hommes, dont deux Allemands convertis à l'Islam, avaient été condamnés à des peines de 5 à 12 ans de prison pour avoir planifié en 2007 un attentat majeur contre des soldats américains et des civils en Allemagne.
En 2006, des militants islamistes étaient parvenus à placer des valises contenant des bombes artisanales dans deux trains régionaux en gare à Cologne (ouest). Les deux bombes n'avaient pas explosé, évitant un probable bain de sang.
L'Allemagne avait par ailleurs abrité trois des personnes impliquées dans les attentats du 11 septembre 2001, parmi lesquelles le chef du groupe, Mohammed Atta, qui a conduit le premier avion contre le World Trade Center.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.