Rechercher
Rechercher

Cinema- - Focus

« Insanity Crescendo », un film pionnier sur la scène libanaise

Paul Mattar et Ralph Karam présentant le film.

L’Institut d’études scéniques, audiovisuelles et cinématographiques de l’Université Saint-Joseph a présenté à la salle Empire Sodeco le premier film libanais tourné en relief (3D), Insanity Crescendo. Un court-métrage écrit et réalisé par Ralph Karam en janvier 2011 dans le cadre de ses études en arts du spectacle option audiovisuel.
« Osez, osez, a dit Paul Mattar, directeur de l’Iesav, en présentant le film. Même si vous n’êtes pas sûr du résultat, essayez, ouvrez des voies et de nouveaux champs d’horizon. » En effet Karam, entouré d’une équipe d’étudiants, a défriché de nouveaux espaces puisqu’en utilisant des médiums non traditionnels, il a pu filmer avec d’autres supports que la caméra, ce qui donne une œuvre intéressante.
Insanity Crescendo, qui évoque la descente aux enfers dans les méandres de la folie, s’inscrit avec sincérité dans la noirceur que renvoie le 3D.
L’Institut d’études scéniques, audiovisuelles et cinématographiques de l’Université Saint-Joseph a présenté à la salle Empire Sodeco le premier film libanais tourné en relief (3D), Insanity Crescendo. Un court-métrage écrit et réalisé par Ralph Karam en janvier 2011 dans le cadre de ses études en arts du spectacle option audiovisuel. « Osez, osez, a dit Paul Mattar, directeur...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut