La Dernière

Quelqu'un m'a dit...

07/12/2010

Maya et Carole à quatre mains

Avec Damascus - A Travel Guide, édité par la Revue phénicienne et élaboré à quatre mains par la dynamique Maya Maamarbachi et la belle Carole Corm (la première superengagée dans le domaine touristique a la Syrie chevillée au corps, et la seconde carrément fascinée par Dimachq), c'est une autre façon (des plus alléchantes) de découvrir la capitale syrienne, ses galeries d'art, ses antiquaires et tous les lieux qui ont abrité des personnages célèbres... Comme, par exemple, l'artistocrate aventurière Jane Digby, amante du roi de Bavière Louis Ier et du roi Othon de Grèce, et qui a fini par se décider à épouser cheikh Abdel Midjuel el-Mezrab et de porter le costume oriental comme une pro... Comme, aussi, la Britannique Gertrude Bell, qui a soutenu la révolte arabe et enseigné l'espionnage à Harry St. John Philby, ou l'anthropologue-capitaine-consul à Damas Richard Francis Burton, l'un des premiers Occidentaux à atteindre La Mecque, déguisé en pèlerin. L'ouvrage que Maya et Carole vont signer jeudi 9 décembre à la villa Linda Sursock, entre 18 h et 22 heures, vous entraîne sur les traces de saint Paul, des Omeyyades, des Ayyoubides, des Mamelouks et des Ottomans pour découvrir leurs monuments, leurs vieux palais, les quartiers chrétiens et leurs églises orthodoxes... Sans oublier le riche patrimoine de la vieille ville inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. Sacrée Damas. Ses pierres triomphent du temps ! Seulement ses pierres - pour l'instant...

Yassine aime Nayla... en anglais

L'Espagne est l'amie de tous les Libanais : la maronite Nayla Moawad, le druze Marwan Hamadé, le chiite Yassine Jaber et le sunnite Tammam Salam, épinglés commandeurs de l'ordre du Mérite civil. Ce cadeau de presque Noël leur a été remis, au nom du roi d'Espagne, par l'ambassadeur Juan Carlos Gafo Acevedo. Mais l'histoire n'est pas là. Mettant leur machisme dans la poche, les trois anciens ministres avaient demandé à la députée d'exprimer les remerciements au nom des quatre. À une condition, a dit Jaber l'anglophone : le discours doit être écrit et prononcé dans la langue de Shakespeare. Car craignant les pulsions politiques de l'ex-Première Dame et ses passions pour le 14 Mars qui pourraient provoquer la colère de son mentor Nabih Berry, il voulait avoir la latitude de le décortiquer... L'espace d'une cérémonie, la coexistence a été sauvée... et les foudres du « Istez » évitées.

Mohammad B., forever young

Khaled Kabbani, Tarek Mitri, Salim Wardy, Khalil Hraoui, Mohammad el-Hout, Marwan et Hoda Salha, Hicham Jaroudi, Camille Menassa, Assem et Vasso Salam ainsi qu'une cinquantaine de convives étaient au déjeuner offert par Tammam et Lama Salam à Mousseitbé, en l'honneur de Mohammad Baalbacki et de sa jeune épouse Sahar. Le président de l'ordre de la presse qui est fou d'amour racontait qu'il ne prenait plus de dessert car Sahar le comblait de douceurs. Baalbacki a même jeté sa canne aux orties. Soutenu par l'amour, il n'en a plus besoin. Il court... fringant et ardent. C'est-y pas beau, l'amour !

Le musicien photographe est vegan

Le Canadien surdoué du rock, Bryan Adams, débarque à Beyrouth le 14 décembre pour un concert exceptionnel dont les revenus seront versés à l'association Children's Cancer Center of Lebanon (CCCL). L'évènement, sponsorisé par Raffy Manoukian et la Fondation Bryan Adams, en association avec les festivals de Baalbeck, Beiteddine et Byblos, est sold out ! Plus de tickets restants, non plus, à Damas, où il pousse la chansonnette au profit de l'association Amal pour les malentendants. Le musicien, qui voue une passion à la photographie, a décidé de passer quatre jours sur les bords du Barada pour explorer la ville et l'immortaliser sur pellicule...Membre de la Vegan Society, il apporte dans ses bagages son chef cuistot privé... Une occasion pour enrichir sa palette culinaire de hommos, mtabbal et foul...

Le Vertu de Rachida

La désormais filiforme Rachida Dati, l'ancienne garde des Sceaux expédiée au Parlement européen et qui prépare sa revanche en lorgnant la mairie de Paris, déjà convoitée par le Premier ministre François Fillon, a visité le XXXe Salon d'automne au Beirut Exhibit Center. Elle était accompagnée du ministre Ibrahim Najjar et... de son téléphone portable (un Vertu?), constamment vissé à l'oreille ou frénétiquement manipulé pour envoyer des SMS, des bbm, des whatsapp ou autres mails. Soit elle devait régler un problème vital, soit Rachida, l'art, elle s'en fout. Mais la technologie, ça, elle aime !

 

ditavonbliss@hotmail.com

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué