X

Culture

« Nawf », ou l’art bédouin en pleine city

Artisanat Des coussins multicolores et des « quilts » aux motifs géométriques, réalisés par les femmes bédouines de la tribu Abou Eid (Hawsh el-Arab, Békaa), sont exposés jusqu'au 31 décembre à la galerie Art Circle. 
15/12/2009
Doux et douillets, ils pétillent de mille couleurs éclatantes.
«Il s'agit là des éléments décoratifs majeurs que vous trouverez dans une tente bédouine, indique Hamra en passant ses doigts sur les coussins étalés sur un grand canapé trônant au centre de la galerie. La jeune Bédouine est en charge de la «production» artisanale au sein de la tribu Abou Eid, installée depuis deux générations au village de Hawsh el-Arab dans la Békaa. «Nous posons les coussins à même le sol pour nous asseoir dessus. Quand aux "quilts", ils sont utilisés traditionnellement pour séparer les espaces.»
Hamra raconte que les femmes de sa tribu se mettaient à broder, piquer et surpiquer les bouts de tissus en coton durant les dures périodes hivernales. «Le rouge et le vert étaient les seules couleurs qui nous étaient disponibles», indique-t-elle.
Si les coussins et les tentures ornementales aux motifs ancestraux sont aujourd'hui exposés à Beyrouth, c'est surtout grâce à celui que ces femmes appellent Dr Rami. Professeur à la faculté d'agriculture de l'AUB, Rami Zurayk a en effet découvert par hasard, lors de ses nombreuses pérégrinations dans la Békaa, l'art de la tribu Abou Eid. L'universitaire a tout de suite compris la nécessité de développer cet artisanat en péril, pour sauvegarder le patrimoine des Bédouins, mais aussi pour en étendre la production et la
renommée.
Celui qui finit aujourd'hui de rédiger un ouvrage sur les Bédouins (en collaboration avec Hamra) a encouragé les femmes à reprendre un art tombé en désuétude. Il a mis à leur disposition des tissus en coton d'Égypte, de différentes couleurs, et soutenu la dizaine de femmes qui collaborent à la réalisation de chaque pièce unique (de la dessinatrice à la découpeuse, en passant par la couturière et l'assembleuse) à mettre sur pied une petite entreprise à l'aspect quasi
familial.
C'est sous l'intitulé de « Nawf » (un mot qui désigne une femme à la beauté exaltée) que ces coussins et tentures voient aujourd'hui le jour. Les bien nommés !

* Hamra, rue Antoine Gemayel, imm. Assaf. Tél. : 03/ 027776.
E- mail : alia@art-circle.net

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le travail des Palestiniens, un dossier délicat et un timing sensible

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants