Liban

Mitchell : Pas de solution pour les réfugiés palestiniens aux dépens du Liban

OLJ
17/09/2009
L'émissaire américain au Proche-Orient George Mitchell a effectué hier une visite éclair à Beyrouth, consacrée à un entretien à Baabda avec le chef de l'État, Michel Sleiman, en présence du conseiller du diplomate US Frederic Hoff et de l'ambassadrice américaine Michelle Sison.
George Mitchell a de nouveau assuré le président Sleiman du soutien des États-Unis au Liban et à ses institutions, et de la volonté américaine de continuer à offrir à Beyrouth « aides et soutiens à tous les niveaux ».
Un des principaux sujets de conversation était les réfugiés palestiniens sur le sol libanais. « Ceci est une priorité absolue pour nous comme pour le Liban », a assuré George Mitchell, insistant sur le fait que les États-Unis sont déterminés à trouver une solution à ce dossier qui ne se ferait « aucunement » au détriment du Liban et de ses intérêts.
Quant au chef de l'État, il a remercié les USA pour leur soutien, espérant que les efforts américains réussiraient à relancer les négociations et à aboutir à une paix juste et durable au Proche-Orient.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants