Rechercher
Rechercher

Politique - Frontière sud

Frappe inédite du Hezbollah sur Acre pour venger la mort de deux cadres

Israël a visé une maison à Hanine, tuant une femme et sa nièce et faisant au moins cinq blessés.

Frappe inédite du Hezbollah sur Acre pour venger la mort de deux cadres

Un membre des renseignements de l’armée libanaise se tenant sur le site d’une frappe israélienne au nord de la ville de Tyr, au Liban-Sud, le 23 avril 2024. Mahmoud Zayyat/AFP

Mardi sanglant au Liban-Sud. La journée a été marquée par une frappe israélienne ayant visé une voiture qui roulait sur la route côtière de Tyr, à environ 35 kilomètres au nord de la frontière avec Israël. Il s’agit de la première opération visant cette région depuis le début des hostilités. Selon Tel-Aviv, ce raid a tué Hussein Ali Azqoul, né en 1981 à Qalawiyé, qui serait « un responsable impliqué dans des attaques contre Israël ». Dans un communiqué, l’armée israélienne a affirmé que cette « élimination nuit considérablement aux capacités de l’unité aérienne du Hezbollah ». Ce dernier a confirmé la mort de Azqoul sans plus d’informations. Toutefois, une source proche de Haret Hreik a révélé à l’AFP que M. Azqoul était « un ingénieur du Hezbollah membre de la défense aérienne ».

En guise de riposte, la milice chiite a annoncé une frappe relativement profonde à l’intérieur d’Israël. Dans un communiqué, elle a revendiqué « une attaque aérienne au moyen de drones touchant le quartier général de la brigade Golani et le quartier général de l’unité 621 dans la caserne de Shregba » au nord de la ville côtière d’Acre, à une quinzaine de kilomètres de la ligne bleue. Avichay Adraee, porte-parole arabophone de l’armée israélienne, a écrit sur le réseau X que la « défense aérienne d’Israël a récemment intercepté deux cibles suspectes au-dessus de l’espace maritime dans le nord du pays ». « L’incident est clos », a-t-il ajouté.

S’est ensuivi un bombardement de plusieurs villages du Liban-Sud de la part des Israéliens. Des raids et tirs d’artillerie ont touché dans l’après-midi Houla, Aïta el-Chaab, Alma el-Chaab, Blida, Naqoura, Chebaa, Rachaya el-Foukhar, Tayr Harfa et Hanine. L’attaque israélienne sur une maison dans cette localité a entraîné la mort de Mariam Kachakech (veuve d’un membre du mouvement Amal tué lui aussi par Israël) et de sa nièce de 10 ans Sarah. Au moins cinq autres personnes ont été blessées, dont deux enfants, ainsi que leurs grand-père et grand-mère, selon des sources de sécurité citées par notre correspondant Mountasser Abdallah. La mère des enfants n’était pas chez elle lors du raid. L’armée israélienne, via un message posté sur X par son porte-parole arabophone, a revendiqué plusieurs de ces bombardements aériens, affirmant avoir frappé des « bâtiments dans lesquels se trouvaient des terroristes et d’autres cibles du Hezbollah », notamment à Aïta el-Chaab, Blida et Markaba.

Le Hezbollah a lui aussi revendiqué au moins cinq autres attaques. Il a annoncé avoir visé « un rassemblement de soldats israéliens près du poste d’al-Assi ». Cette position est située face à la localité libanaise de Meiss el-Jabal. Il a également revendiqué une attaque contre le site du Radar dans les fermes de Chebaa contestées au moyen de missiles. Presque au même moment, le parti chiite a affirmé avoir visé des soldats israéliens dans le bois de Ramim, face au village libanais de Houla, avec des « obus d’artillerie ». Il a également revendiqué une attaque aux obus d’artillerie, touchant des soldats israéliens déployés face à Yaroun.

« Sajed Sarafand »

La nuit de lundi à mardi avait également été marquée par des tirs et des frappes israéliennes sur le sud du Liban. Des tirs d’artillerie ont notamment touché la périphérie de Beit Lif et Aïta el-Chaab, tandis que des tirs à l’arme automatique ont visé Kfar Kila. L’aviation israélienne a lancé plusieurs missiles sur Yaroun. Peu après 1h, des tirs de missiles à partir du territoire libanais vers des positions israéliennes ont été signalés. Jusqu’à présent, ces tirs n’ont pas été revendiqués. De son côté, l’armée israélienne a annoncé avoir tué dans la nuit « Sajed Sarafand, un terroriste important de l’unité aérienne de la Force al-Radwane » au sein du Hezbollah. Selon l’État hébreu, l’homme a été « éliminé dans la région d’Arzoun ». « Sarafand a mené des attaques terroristes contre Israël », selon le communiqué des forces armées israéliennes. Dans la nuit, le Hezbollah avait annoncé la mort d’un de ses combattants, Mohammad Attié, né en 1994, surnommé « Sajed » et qui vivait à Sarafand. Il pourrait donc s’agir de la même personne que celle mentionnée par l’armée israélienne. Une source sécuritaire a précisé à L’Orient-Le Jour que Mohammad Attié avait été précédemment blessé dans une frappe, qu’il avait été soigné puis avait repris du service, avant d’être tué lundi. En tout, 287 combattants et cadres du Hezbollah ont été tués en Syrie et au Liban depuis le 8 octobre, selon notre décompte.

Mardi sanglant au Liban-Sud. La journée a été marquée par une frappe israélienne ayant visé une voiture qui roulait sur la route côtière de Tyr, à environ 35 kilomètres au nord de la frontière avec Israël. Il s’agit de la première opération visant cette région depuis le début des hostilités. Selon Tel-Aviv, ce raid a tué Hussein Ali Azqoul, né en 1981 à Qalawiyé, qui serait...
commentaires (2)

Qu’Israël arrête ce cirque. Il s’en prend à des civils alors qu’il sait très bien où se trouve son unique ennemi qui ne cesse de le narguer en allongeant la sauce afin de le mener là où il veut, C.a.d à commettre un massacre sur les civils pour que le HB sorte triomphant de ce traquenard en se servant des morts innocents pour servir ses maîtres iraniens. Ils ne sont pas à leur première expérience du genre et Israël plonge la tête en premier dans leurs pièges. Épargner donc les civils et aller droit au but, ça soulagerait plus d’un peuple, le votre en premier et les libanais ensuite.

Sissi zayyat

11 h 20, le 24 avril 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Qu’Israël arrête ce cirque. Il s’en prend à des civils alors qu’il sait très bien où se trouve son unique ennemi qui ne cesse de le narguer en allongeant la sauce afin de le mener là où il veut, C.a.d à commettre un massacre sur les civils pour que le HB sorte triomphant de ce traquenard en se servant des morts innocents pour servir ses maîtres iraniens. Ils ne sont pas à leur première expérience du genre et Israël plonge la tête en premier dans leurs pièges. Épargner donc les civils et aller droit au but, ça soulagerait plus d’un peuple, le votre en premier et les libanais ensuite.

    Sissi zayyat

    11 h 20, le 24 avril 2024

  • LE BARBU N,OSE PAS FRAPPER ET REPONDRE COMME IL FAUT CRAIGNANT LES RIPOSTES OU IL POURRAIT LAISSER LES POILS DE SA BARBE SUR LE TERRAIN... CA S,IL FAIT SURFACE DE SON TROU PROFOND DE TAUPE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    09 h 49, le 24 avril 2024

Retour en haut