Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Turquie

L'élection contestée d'un élu prokurde finalement validée

Des partisans de la formation pro-kurde DEM (Parti de l'Egalité des peuples et de la démocratie, ex-HDP), lors d'une manifestation dans la localité de Van, à Istanbul, le 2 avril 2024. YASIN AKGUL/AFP

Un élu du principal parti prokurde de Turquie dont l'élection dimanche à la tête d'une grande ville de l'Est de la Turquie avait été invalidée au profit d'un candidat du pouvoir a finalement été déclaré vainqueur du scrutin, a annoncé son parti.

« Grâce à la résistance du peuple kurde, de nos amis et des démocrates, il a été décidé de remettre le mandat de maire de la mairie métropolitaine de Van à Abdullah Zeydan », s'est félicité le parti prokurde DEM (ex-HDP) dans un message sur le réseau social X.

Troisième force politique au parlement turc, le parti avait saisi mercredi le Haut conseil électoral turc pour contester l'invalidation de l'élection de M. Zeydan à Van, grande ville à majorité kurde située à proximité de la frontière iranienne.

La décision du Haut conseil électoral, annoncée mardi, avait créé de vives tensions dans la ville et des manifestations et mouvements de colère jusqu'à Istanbul. « La volonté des habitants de Van a pris corps », s'est réjoui mercredi soir le co-président du parti, Tuncer Bakirhan, dans un message sur le réseau social X. M. Bakirhan avait dénoncé plus tôt un « putsch ».

Abdullah Zeydan a été élu dimanche avec 55,48% des voix, contre 27,15% à son principal rival du parti AKP au pouvoir (Parti de la justice et du développement), balayé dans de très nombreuses villes du pays. Selon le parti DEM, la commission électorale locale avait contesté les droits politiques de M. Zeydan vendredi, à moins de 48 heures du scrutin.

Élu député en 2015, Abdullah Zeydan avait été arrêté l'année suivante, accusé notamment d'avoir assisté aux funérailles de membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), groupe armé considéré comme terroriste par Ankara et ses alliés occidentaux.

Le gouvernement turc accuse le parti DEM de liens avec le PKK, ce que le parti réfute. Emprisonné, M. Zeydan avait été libéré début 2022.

« ubuesque » 

Face aux tensions à Van, la préfecture avait interdit mercredi toute manifestation, ainsi que l'entrée pendant 15 jours de « groupes ou individus susceptibles de participer à des rassemblements illégaux » dans la province.

Près de 90 personnes ont été interpellées à Van et dans six autres villes pour avoir protesté contre la décision du Haut conseil électoral, a annoncé mercredi matin le ministre de l'Intérieur Ali Yerlikaya. Dix avocats ont également été interpellés mercredi lors d'un rassemblement devant le palais de justice de Van, selon l'association d'avocats MLSA.

Une cinquantaine de maires du parti prokurde élus en 2019 avaient été remplacés par des administrateurs nommés par l'Etat. « Ce qui est arrivé à Van est totalement ubuesque », a réagi mercredi après-midi le maire d'Istanbul Ekrem Imamoglu, réélu dimanche sous les couleurs du CHP (Parti républicain du peuple, social-démocrate), principal parti d'opposition sorti grand vainqueur des élections municipales de dimanche.

Un élu du principal parti prokurde de Turquie dont l'élection dimanche à la tête d'une grande ville de l'Est de la Turquie avait été invalidée au profit d'un candidat du pouvoir a finalement été déclaré vainqueur du scrutin, a annoncé son parti.« Grâce à la résistance du peuple kurde, de nos amis et des démocrates, il a été décidé de remettre le mandat de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut