Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Trois personnes arrêtées pour avoir aidé Israël à assassiner un cadre du Hamas à Tyr

Deux adolescents qui vendaient des mouchoirs dans le camp de Rachidiyé auraient été chargés de traquer la victime, tuée début mars par un drone israélien.

Trois personnes arrêtées pour avoir aidé Israël à assassiner un cadre du Hamas à Tyr

Le cortège funèbre de Hadi Moustapha, un cadre du Hamas tué par un drone israélien le 14 mars 2024, dans le camp de réfugiés palestiniens de Rachidiyé à Tyr. Photo Mountasser Abdallah

Trois personnes, dont deux adolescents de moins de 18 ans, ont été appréhendées vendredi et accusées d'espionnage au profit d'Israël et implication dans l'assassinat d'un cadre du Hamas, Hadi Moustapha, tué à Tyr début mars, a souligné un communiqué des factions palestiniennes du camp de Rachidiyé (Liban-Sud).

« Après le lâche assassinat du martyr d'al-Kassam (la branche armée du Hamas) Hadi Moustapha Abou Chadi perpétré par l'ennemi sioniste, une première enquête a montré l'implication de certains infiltrés dans notre camp. Ils ont été remis aux forces de sécurité libanaises compétentes », précise le communiqué.

Des sources de sécurité palestiniennes à l'intérieur du camp ont affirmé à L'Orient-Le Jour que deux garçons âgés de moins de 18 ans, qui vendaient des mouchoirs dans le camp de Rachidiyé où vivait Hadi Moustapha, ainsi que la personne qui leur avait demandé de traquer la victime dans le camp, ont tous été arrêtés pour espionnage présumé au profit d'Israël.

Lire aussi

Quand la Jamaa islamiya devient une « extension » du Hamas au Liban

Début mars, un drone israélien avait pris pour cible la voiture de Hadi Moustapha Abou Chadi, au sud de la ville côtière libanaise de Tyr au Liban-Sud.

Le porte-parole en langue arabe de l'armée israélienne, Avichay Adraee, avait soutenu après l'assassinat que l'homme était un « cadre important qui dirigeait des cellules de sabotage et des opérations de terrain dans plusieurs pays ». Selon l'armée israélienne, Hadi Moustapha était un personnage-clé du « département de construction » du Hamas, dirigé par Samir Fandi, un proche collaborateur du numéro deux de la formation islamiste au Liban, Saleh el-Arouri, assassiné dans la banlieue-sud de Beyrouth le 2 janvier dernier.

Contacté par L'Orient-Le Jour, le Hamas n'a pas donné de détails sur le rôle de Hadi Moustapha au sein du mouvement.

Le Hamas fait partie des factions qui participent depuis le 8 octobre dernier à des attaques quasi-quotidiennes contre Israël à partir du Liban-Sud, dans le cadre d'un « front de soutien » à Gaza chapeauté par le Hezbollah. 

Selon un décompte de L’Orient-Le Jour, 317 personnes ont été tuées depuis le début des affrontements au Liban, un chiffre qui inclut notamment au moins 244 combattants du Hezbollah et 49 civils.

Trois personnes, dont deux adolescents de moins de 18 ans, ont été appréhendées vendredi et accusées d'espionnage au profit d'Israël et implication dans l'assassinat d'un cadre du Hamas, Hadi Moustapha, tué à Tyr début mars, a souligné un communiqué des factions palestiniennes du camp de Rachidiyé (Liban-Sud).« Après le lâche assassinat du martyr d'al-Kassam (la branche armée du...
commentaires (7)

Il y en a marre de méler notre pays , le Liban, aux affaires de cette merde de Hezbollah C’est pire que la peste et le cancer c’est gens là.

Sabbague Daniele

11 h 32, le 26 mars 2024

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Il y en a marre de méler notre pays , le Liban, aux affaires de cette merde de Hezbollah C’est pire que la peste et le cancer c’est gens là.

    Sabbague Daniele

    11 h 32, le 26 mars 2024

  • Il y en a marre de voir et d’entendre mon pauvre Liban mélé aux affaires du Hezbollah. Une merde. Franchement une merde , une peste pour notre pays

    Sabbague Daniele

    11 h 30, le 26 mars 2024

  • Dans votre photo, quelques fois, même les mouches accompagnent les martyrs vers le ciel. Elles ont du boulot sur la planche.

    Ca va mieux en le disant

    09 h 51, le 24 mars 2024

  • Martyrs=244 sur le chemin de qods Civils=49 sur le trottoir 244+49=293 317-293= 24 bof... they're on their own...

    Wlek Sanferlou

    01 h 31, le 23 mars 2024

  • L,HISTOIRE DES DEUX GAMINS VENDANT DES MOUCHOIRS EST RISIBLE. LES ESPIONS SONT PARMI LES CADRES HAUTS PLACES CHEZ HAMAS COMME CHEZ HEZBOLLAH. LE MAL EST DANS LE MAL...

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 12, le 22 mars 2024

  • "… Deux adolescents qui vendaient des mouchoirs dans le camp de Rachidiyé auraient été chargés de traquer la victime …" - par qui?

    Gros Gnon

    14 h 00, le 22 mars 2024

  • Ce ne sont pas les gamins qui devraient être jugés mais les responsables de leur pauvreté et de leur désarroi. Tous les politiciens sont coupables d’avoir abandonné le peuple pour se livrer à un pillage collégial et ont fini par volé le fruit de toute une vie des libanais qui se réveillent tôt et qui travaillent pour les gaver et leur permettre de se pavaner dans leurs limousines et en jet privé. C’est ça le crime impardonnable et non pas les petits larcins pour survivre. Tous ces laissés pour comptes feront leur révolution un jour, espérons le, prochain.

    Sissi zayyat

    11 h 52, le 22 mars 2024

Retour en haut