Rechercher
Rechercher

Économie - Conjoncture

L’activité des commerçants libanais en nette baisse par rapport à fin 2019

Les auteurs de l’indice ACB/Fransabank ont modifié la période de base utilisée pour calculer ses évolutions.

L’activité des commerçants libanais en nette baisse par rapport à fin 2019

Une épicerie de proximité dans un village en montagne, dans le Kesrouan. Photo P.H.B.

Publiée la semaine dernière, la dernière actualisation de l’indice d'évolution trimestrielle du chiffre d’affaires des commerces de détail au Liban, développé par l’Association des commerçants de Beyrouth et Fransabank a donné un score de 56,06 points pour la période couvrant le 4e trimestre 2023. Ce score est calculé en tenant compte de l’effet de l’inflation qui a affiché un taux de progression de 20,25 % sur ce même trimestre.

Le résultat de l’indice marque une baisse par rapport aux 88,08 points enregistrés au 3e trimestre de cette même année et un repli de 40 % par rapport à la nouvelle base de 100 point fixée à fin 2019, qui remplace l’ancienne fixée au dernier trimestre de 2011, période à laquelle l’indice avait été publié pour la première fois.

Lire aussi

Les grands hôtels de Beyrouth préparent leur réouverture malgré les sombres perspectives

Ses auteurs ont expliqué la nécessité d’opérer ce changement par le fait que l’économie libanaise a basculé dans une « nouvelle ère » avec le début de la crise, qui a perdu 98 % de sa valeur et que le système bancaire s’est effondré confisquant des milliards de dollars de dépôts, sans que l’État ne réagisse pour amortir les dégâts.

Avant ce changement, l’indice évoluait à des niveaux incroyablement bas, sous la barre des 5 points, ce qui le rendait moins lisible. Pour donner un ordre d’idée, l’indice des prix à la consommation calculé par l’Administration centrale des statistiques (ACS), qui mesure leur évolution en livres libanaises, est passé de 115,54 points à fin 2019 à 5978.13, soit +5074 % sur cette période. Le taux de change a été multiplié par 60. En 2023, le taux d’inflation annuel moyen a affiché une croissance à trois chiffres pour la troisième année consécutive à 222,42 %.

Depuis le changement de la période de référence de l’indice ACB/Fransabank, sa valeur a oscillé entre un minimum de 16,93 points (1er trimestre 2023) et 88,08 (3e trimestre 2023).

L’indice ACB/Fransabank est calculé à partir de données collectées auprès d'un échantillon représentatif d'entreprises réparties dans tous les secteurs du commerce de détail de biens et de services.

Publiée la semaine dernière, la dernière actualisation de l’indice d'évolution trimestrielle du chiffre d’affaires des commerces de détail au Liban, développé par l’Association des commerçants de Beyrouth et Fransabank a donné un score de 56,06 points pour la période couvrant le 4e trimestre 2023. Ce score est calculé en tenant compte de l’effet de l’inflation qui a affiché...
commentaires (2)

Faut voir la part de speculation des commerçants et aussi l'effet de l'augmentation des prix volontaire pour ramener les marges nettes au niveau de 2018 alors que les revenus sont en baisse de 50%

Moi

08 h 44, le 19 mars 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Faut voir la part de speculation des commerçants et aussi l'effet de l'augmentation des prix volontaire pour ramener les marges nettes au niveau de 2018 alors que les revenus sont en baisse de 50%

    Moi

    08 h 44, le 19 mars 2024

  • a quand la solution??

    Marie Claude

    13 h 51, le 17 mars 2024

Retour en haut