Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Quand une religieuse appelle des élèves à prier… pour les « hommes de la Résistance »

Les propos prononcés par sœur Maya Ziadé à l’école de l'Immaculée conception de Ghbalé ont fait beaucoup réagir sur la toile.

Quand une religieuse appelle des élèves à prier… pour les « hommes de la Résistance »

Des membres du Hezbollah lors des funérailles d'un combattant du parti tué suite à des bombardements israéliens au Liban-Sud, le 21 octobre 2023. Photo Mohammad Yassine

« Nous prions pour le Liban-Sud, ses enfants, ses habitants, ses femmes et pour les hommes de la Résistance ». Ces propos n’ont pas été prononcés par un partisan déclaré du Hezbollah, qui est engagé depuis le début de la guerre de Gaza dans des combats à la frontière libano-israélienne contre l’État hébreu. Ils ont été tenus par une religieuse, sœur Maya Ziadé, devant des élèves de primaire à l’école de l'Immaculée conception de Ghbalé, dans le Kesrouan, selon une vidéo qui a fait le tour de la toile. Des propos qui ne lui ont pas valu son renvoi, mais qui ont suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.


« La semaine dernière, nous avons abordé la question suivante : comment construire un pays si on ne sait pas aimer », rappelle d'abord la religieuse, debout sur la première marche d’un escabeau dans un couloir de l’école devant des dizaines d’enfants. Avant de se laisser emporter, en élevant sa voix et son index : « Dans le Sud, des enfants de votre âge disent qu’ils n’ont pas de rêves autres que la protection de notre territoire. Aujourd’hui, nous prions pour le Sud, ses enfants, ses habitants, ses femmes et pour les hommes de la Résistance… ».

« Des hommes du Liban »

Face aux écoliers et enseignantes qui les accompagnent, soeur Maya Ziadé ne revient pas sur ses propos : « J’assume ce que je dis, parce que ce sont des hommes du Liban. Des hommes qui se fatiguent pour protéger le pays. Si nous ne prions pas pour eux et ne les aimons pas, en dépit de ce à quoi on pense, nous sommes des traîtres à l’égard de notre territoire, de notre pays et de tout livre que nous lisons ».

Lire aussi

Les écoliers du Liban-Sud forcés de suivre leurs cours en ligne

Cet engagement à l’égard de la population de Gaza, à laquelle le Hezbollah apporte son soutien depuis le Liban, transparaît aussi sur les réseaux sociaux de la religieuse. Près de deux semaines après le début de la guerre Hamas-Israël, sœur Maya Ziadé a posté sur sa photo de profil des vers pro-Palestine du poète syrien Nizar Kabbani : « Le viol de la terre ne nous effraie pas (…) vous avez coupé les arbres par la cime, mais les racines sont restées ».

Bassil affiche sa solidarité avec la sœur

Sur la toile, l’engagement de la religieuse ne fait pas l’unanimité. Plusieurs internautes, dont le député de Batroun Gebran Bassil, ont salué ses propos, estimant qu’ils ne vont pas à l’encontre des valeurs chrétiennes. « Que sœur Maya Ziadé demande à ses élèves de prier pour le Sud, ses hommes, ses femmes, ses enfants et ses martyrs, est une application des enseignements du Christ », a réagi le chef du Courant patriotique libre lundi.

Il a également estimé que « celui qui meurt en martyr pour le Liban est un martyr pour le pays ». « Nos martyrs dans le Sud sont des martyrs libanais, même si nous sommes opposés au slogan ‘Martyrs sur la route de Jérusalem’ », a-t-il ajouté, dans une référence à l’expression utilisée par le Hezbollah pour annoncer la mort de ses membres dans les combats avec Israël. Selon notre décompte, au moins 242 combattants du parti chiite ont été tués depuis le début des affrontements à la frontière israélo-libanaise, le 8 octobre 2023.

« Incitation contre des personnalités chrétiennes »

Cette affaire a également fait réagir l'évêque grec-orthodoxe de Sebastia à Jérusalem, Atallah Hanna. « Des parties suspectes cherchent à inciter contre les personnalités chrétiennes qui défendent la Palestine », a-t-il estimé sur sa page Facebook.

La religieuse « n’a pas demandé qu’on aille combattre avec eux (les combattants de la résistance, ndlr), mais qu’on prie » pour eux, s’est encore insurgée une internaute sur X. D’autres ont réalisé un montage photo de la religieuse face à un combattant du Hezbollah, estimant qu’elle est une « résistante orientale du Liban ».

Certains internautes ont estimé en revanche que la religieuse ne peut afficher son soutien aux combattants du Hezbollah dans un cadre scolaire. Un point de vue également partagé par des parents excédés par ses propos. « Il est vrai que sœur Maya a appelé les élèves à prier, mais elle ne peut se permettre de parler de politique à nos enfants, même dans le cadre de la catéchèse », a dénoncé une mère à notre publication sous couvert d'anonymat. 

Quid du sort de la religieuse ?

Contactée par notre publication, la direction de l’école de l'Immaculée conception, qui accueille uniquement des élèves jusqu’à la classe de 6ème, s’est abstenue de tout commentaire. La religieuse n’a pas non plus fait suite à nos demandes de commentaire.

Une source informée, qui a requis l’anonymat, a indiqué à notre publication que sœur Maya ne fait pas partie du cadre professoral de l’établissement, mais de la Congrégation italienne des sœurs de l'Immaculée conception qui ont fondé l’école, ce qui lui permet d'adresser occasionnellement aux élèves des messages catéchétiques. Elle a également précisé que la religieuse n'a pas été renvoyée, contrairement aux informations qui ont circulé sur les réseaux.

« Nous prions pour le Liban-Sud, ses enfants, ses habitants, ses femmes et pour les hommes de la Résistance ». Ces propos n’ont pas été prononcés par un partisan déclaré du Hezbollah, qui est engagé depuis le début de la guerre de Gaza dans des combats à la frontière libano-israélienne contre l’État hébreu. Ils ont été tenus par une religieuse, sœur Maya Ziadé, devant des...
commentaires (23)

Que cette personne s’occupe de religion et non de politique. J’aimerais bien voir sa tête lorsque le projet initial du Hezbollah de transformer le Liban en république islamique se concrétisera. Elle n’a qu’à aller prêcher en Iran, elle verra ainsi de ses propres yeux la tolérance de ceux pour qui elle veut prier

Lecteur excédé par la censure

10 h 22, le 14 mars 2024

Tous les commentaires

Commentaires (23)

  • Que cette personne s’occupe de religion et non de politique. J’aimerais bien voir sa tête lorsque le projet initial du Hezbollah de transformer le Liban en république islamique se concrétisera. Elle n’a qu’à aller prêcher en Iran, elle verra ainsi de ses propres yeux la tolérance de ceux pour qui elle veut prier

    Lecteur excédé par la censure

    10 h 22, le 14 mars 2024

  • A lire les commentaires, on voit bien pourquoi le Liban sombre dans la médiocrité. Cette sœur est une honte à la patrie et aux chrétiens libanais. Le Hezbollah et ses membres sont des traitres. Le Hezb n’est qu’un agent du régime iranien et ne voit aucun intérêt en un Liban souverain et indépendant. D’ailleurs leur slogan est « la soi-disant résistance islamique au Liban » au lieu de dire résistance libanaise.

    Cedrus Fidelis

    08 h 34, le 14 mars 2024

  • Tous les représentants de toutes les religions se mêlent de politique comme si cela faisait partie de leur devoir. Ils feraient mieux d’enseigner la tolérance et l’égalité de tous, quelque soit leur couleur, leur race ou leur religion. Chacun son métier et les vaches seront bien gardées.

    Sissi zayyat

    15 h 53, le 13 mars 2024

  • Vous oubliez ma soeur que c'est ces resistants qui ont attaque Israel et non pas le contraire comme c'est Hammas qui a attaque Israel et pas le contraire Il faut prier pour pour tous les Libanais et en meme temps prier pour que les resistants voient la lumiere et sortent de cette milice qui s'appelle Hezbollah et des centaines ( ou milliers ) de mort Libanais seront epargnes

    LA VERITE

    15 h 43, le 13 mars 2024

  • C'est ce qu'on appelle la liberté d'expression et je suis content qu'au liban, pays de liberté muselée, on puisse s'exprimer et exprimer sa propre opinion et sa propre pensée. Après, qu'on soit d'accord ou pas c'est un autre débat. Sœur Ziadé a émis sa propre pensée et cela n'engage que sa manière de voir les choses. Il faut apprendre à écouter l'autre, à accepter l'autre, et à ne pas sortir son poignard à chaque fois qu'un citoyen expime une pensée différente de la nôtre.

    Citoyen

    08 h 41, le 13 mars 2024

  • Cette religieuse doit être gravement sanctionnée. Elle n’a aucun droit de traiter de "traîtres" ceux qui ne pensent pas comme elle. Elle n’a aucun droit d’imposer à des enfants ses idées politiques personnelles, et surtout elle n’a aucun droit d’utiliser la religion pour le faire.

    Yves Prevost

    06 h 52, le 13 mars 2024

  • Sœur Maya Ziade me représente et une majorité des Chrétiennes et Chrétiens d’Orient.

    Mireille Kang

    05 h 42, le 13 mars 2024

  • Merci ma Sœur, par vos simples paroles, votre juste pensée, vous diffusez le mot d'ordre et rappeler la règle de vie de tout bon chrétien.

    peacepeiche@gmail.com

    05 h 23, le 13 mars 2024

  • Que Madame Ziadé demande à ses élèves de prier pour l’armée libanaise!

    Elie Aoun

    01 h 36, le 13 mars 2024

  • « celui qui meurt en martyr pour le Liban est un martyr pour le pays », un problème de traduction ou bien Liban et pays correspondent à deux réalités différentes? Je considère par ailleurs qu'il devient urgent de permettre à la défense de nos plus grands patriotes de constituer une étape incontournable dans l'éducation de nos futures générations

    Georges Olivier

    22 h 08, le 12 mars 2024

  • La dhimmitude des Chrétiens au Liban a atteint un stade inégalé et pathétique. Je préconise aux Chrétiens Libanais de se convertir à l’Islam tant qu’à faire , au moins vous adopterez une religion plus adaptée à votre mentalité et votre culture et surtout vous serez en phase et en immersion avec votre environnement Islamique .

    JPF

    21 h 30, le 12 mars 2024

  • Que sœur Maya Ziadé demande à ses élèves de prier pour le Sud, ses hommes, ses femmes, ses enfants et ses martyrs, est une application des enseignements du Christ . (...) celui qui meurt en martyr pour le Liban est un martyr pour le pays ». OK! Mais quel rapport avec la "Résistance", ou, pour être plus clair, avec la milice iranienne en question?

    Yves Prevost

    21 h 08, le 12 mars 2024

  • - "Des hommes qui se fatiguent pour protéger le pays". Ah bon? Attirer sur la population du Sud, qui aimerait bien vivre en paix, les missiles israéliens me semble une curieuse façon de "protéger le pays", - "Si nous ne les aimons pas, (…) nous sommes des traîtres à l’égard de notre territoire, de notre pays". Le traître est celui qui met en danger son pays et ses concitoyens. Se sacrifier pour une cause, même si je ne la partage pas, force mon estime, mais je n’ai que mépris pour celui qui sacrifie ses concitoyens sur l’autel de ses propres convictions.

    Yves Prevost

    20 h 58, le 12 mars 2024

  • Bravo, même si votre Dieu ne peut pas grand chose contre le sanguinaire Yahvé de nos voisins et son peuple "étu"!

    Politiquement incorrect(e)

    20 h 25, le 12 mars 2024

  • Bravo ma sœur. JÉSUS a dit "Aimez-vous les uns les autres"… et puis il a eu des problèmes avec les « municipaux » !

    aliosha

    19 h 18, le 12 mars 2024

  • Prier "pour le Liban-Sud, ses enfants, ses habitants, ses femmes". Bien sûr! Prier "pour les hommes de la Résistance"? Si par "Résistance", on entend la milice iranienne, oui, il faut prier pour eux. Ils ont bien besoin des lumières du Saint-Esprit. Qu’ils apprennent à placer leur pays au-dessus des intérêts étrangers. Qu’ils pensent aux souffrance que leurs actes imposent à leurs concitoyens. Demander pour au Seigneur des grâces de conversion pour eux … et pour cette religieuse!

    Yves Prevost

    19 h 12, le 12 mars 2024

  • Ya masssoeur , bouclez- la et contentez -vous de prier et servir l eglise .

    Robert Moumdjian

    18 h 46, le 12 mars 2024

  • Quand la Résistance Islamique au Liban s'appellera simplement Résistance Libanaise, et quand cette Résistance se battra contre toutes les Occupations du Liban, y compris l'occupation irano-hezbollahienne, je prierai pour ses combattants... Mais il me semble que cette religieuse n'a que confusion dans son raisonnement politique et dans ses sentiments patriotiques... Comme malheureusement une très grande portion de l'opinion chrétienne actuelle au Liban qui a perdu tous ses repères et toutes ses racines... J'appelle à prier d'abord pour le Liban et pour les libanais, non islamistes...

    Oscar

    18 h 09, le 12 mars 2024

  • La nouvelle « madrassa » est arrivée! Désolant!

    Elie Aoun

    17 h 16, le 12 mars 2024

  • Waw ma sœur

    Eleni Caridopoulou

    17 h 01, le 12 mars 2024

  • Bravo mille fois ! Comment rester silencieux et donc complice devant l'atrocité des crimes de guerre commis par Tsahal , un véritable génocide ! le sentiment chrétien le plus élémentaire pousserait m~eme un coeur de rinhocéros à se révolter et combattre l'injustice , et les hommes de la résistance du Hezb meurent sur le front afin de dissuader cette armée ennemie de réoccuper notre Liban aux 10 452 km² , qui font partie , selon ces messianiques hytérisés , de leur Grand Israel !

    Chucri Abboud

    16 h 38, le 12 mars 2024

  • Dakhlik ya Ma Soeur, vous demandez a ces momes de prier pour ceux qui se disent vouloir protéger notre Liban ou le leur, c-à-d celui des Moulah gâte(a)ux persés ? Walaw ya Ma Soeur ...

    Remy Martin

    15 h 32, le 12 mars 2024

  • Cette religieuse n’a rien fait de mal, au contraire elle a demandé qu’on prie pour les personnes, mères, enfants, tous les civils du Liban Sud. Le Christ nous a demandé de nous aimer les uns les autres, et surtout d’aimer nos ennemis et de prier pour eux, alors je ne vois pas ce que cette religieuse a fait de mal, elle a juste suivi ce que le Christ nous demande de faire

    Khoury-Haddad Viviane

    15 h 21, le 12 mars 2024

Retour en haut