Rechercher
Rechercher

Politique - Conflit Hamas-Israël

Bou Habib : Le Liban « prêt à mener des négociations indirectes » avec Israël

Cela permettrait d'éviter que « la guerre ne s'étende au niveau régional », estime le ministre libanais sortant des Affaires étrangères.

Bou Habib : Le Liban « prêt à mener des négociations indirectes » avec Israël

Le ministre libanais des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib à Moscou, le 22 novembre 2021. Photo EVGENIA NOVOZHENINA/AFP

Le ministre libanais sortant des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib a affirmé que « le Liban est prêt à mener des négociations indirectes » avec Israël, estimant que « l'autre option serait le risque que la guerre s'étende au niveau régional », a rapporté samedi l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). 

Ses propos sont intervenus au cours d'une séance de dialogue autour de « l'établissement d'une paix durable au Moyen-Orient » dans le cadre du Forum diplomatique d'Antalya en Turquie, avec le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki, le sous-secrétaire du ministère bahreïni des Affaires étrangères Abdallah ben Ahmed al-Khalifa, et le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe Houssam Zaki.


Une option différente

« Si Israël se retire des fermes contestées de Chebaa et des collines de Kfarchouba, et s'il respecte les frontières internationales et met fin aux « violations quotidiennes, cela favorisera la sécurité », a encore estimé le chef de la diplomatie libanaise. Il a en outre appelé l’État hébreu à recourir à une « option différente de la guerre qui dure depuis plus de 75 ans ». Si l'Occident cessait d'approvisionner Israël en armes et en munitions, la guerre s'arrêterait, a enfin estimé M. Bou Habib.

Selon une interview accordée à Al-Jazeera et publiée vendredi, M. Bou Habib a déclaré que le Liban « était prêt à la guerre » si Israël l'impose au Liban, notant que le gouvernement sortant « consultait le Hezbollah et d'autres acteurs clés au Liban » sur la question « car le Liban est un pays diversifié ».

Lire aussi

Bou Habib : Nous sommes « prêts à la guerre » si Israël l'impose au Liban

Le Hezbollah et Israël sont engagés depuis le 8 octobre dans des combats quotidiens à la frontière libano-israélienne. Les hostilités ont fait plus de 300 morts au Liban, dont 222 combattants du Hezbollah tués au Liban et en Syrie. 

Le ministre libanais sortant des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib a affirmé que « le Liban est prêt à mener des négociations indirectes » avec Israël, estimant que « l'autre option serait le risque que la guerre s'étende au niveau régional », a rapporté samedi l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Ses propos sont intervenus au cours d'une séance...

commentaires (9)

Notre ministre libanais sortant des Affaires étrangères nous rapelle ce slogan .Soyez réalistes, demandez l'impossible

Antoine Sabbagha

12 h 48, le 03 mars 2024

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Notre ministre libanais sortant des Affaires étrangères nous rapelle ce slogan .Soyez réalistes, demandez l'impossible

    Antoine Sabbagha

    12 h 48, le 03 mars 2024

  • Cher Mr Bou Habib (encore un grand crû de notre président Amine Gemayel) vous êtes prêt à négocier en qualité de porte parole du Hezb. Les cadres du Hezb ont finalement compris qu'ils ne pouvaient libérer la palestine ou peut-être ont-ils à présent peur pour leur peau avec cette nouvelle guerre électronique qui les menacent? Pensez-vous qu'Israel veut remettre à demain ce qu'elle peut accomplir aujourd'hui ? Biensûr qu'elle voudra négocier avec le Hezb (le Liban n'existe plus) mais avec un Hezb à l'image du Hamas actuel.

    Le borgne

    12 h 37, le 03 mars 2024

  • DE QUEL LIBAN PARLE-T-IL ? DU BARBU, DU PERCHE ET DE MIKO ? YIA 3AYNE !

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 19, le 03 mars 2024

  • Il devrait plutôt consulter les libanis pour savoir ce qu’ils pensent de lui et de ces incapables qui prétendent gouverner le pays alors qu’ils l’ont déjà troqué et depuis longtemps contre des postes pompants et des dollars sonnants et trébuchants. Le HB n’a pas à être consulté, c’est lui qui donne ses ordres et la marche à suivre pour détruire notre pays avec l’aide de tous ces vendus au pouvoir. Voilà c’est dit. Ce sinistre de rien a raté encore une fois l’occasion de la boucler.

    Sissi zayyat

    10 h 58, le 03 mars 2024

  • ....Le ministre 'tordant'

    Sabri

    07 h 29, le 03 mars 2024

  • Aucune paix durable n'est envisageable au levant sans l'octroi d'une terre "durable" aux palestiniens, et le rétablissement d'un état de droit au Liban, débarrassé de sa profonde verrue hezbollah syro-iranienne..

    Ca va mieux en le disant

    03 h 04, le 03 mars 2024

  • Le ministre du "dehors" (Gaby Nasr dixit) ne doit pas déclarer des idées qu'il sait qu'elles sont très au dessus de ses capacités de compréhension. Il ne faut pas jouer au riche quand on n'a pas le sous (Jacques Brel).

    Romulus Maximus

    00 h 30, le 03 mars 2024

  • Esclave de Dieu Père de l'amant a déclaré que "le gouvernement sortant « consultait le Hezbollah et d'autres acteurs clés au Liban » sur la question « car le Liban est un pays diversifié »..... amant de blagues dirait-on quand il conclut que le liban est diversifié sans mentionner qu'il occupé et très mal géré....

    Wlek Sanferlou

    00 h 12, le 03 mars 2024

  • Bou Habib qui a été nommé ambassadeur aux usa par le président Amine Gemayel se retrouve au CPL. Un vrai "Ibin Assel"

    Le borgne

    22 h 38, le 02 mars 2024

Retour en haut