Rechercher
Rechercher

Sport - Basket

Éliminatoires de la Coupe d'Asie : le Liban enchaîne contre Bahreïn

Les Cèdres ont enregistré un deuxième succès de rang contre Bahreïn (94-63) lors de la 2e journée des qualifications pour la Coupe d'Asie 2025.

Hayk Gyokchyan inscrivant un « lay-up » lors de la victoire du Liban face à Bahreïn en éliminatoires de la Coupe d'Asie 2025, lundi, au stade Nouhad Nawfal de Zouk Mikael. Crédit photo FIBA

Le Liban a poursuivi son sans-faute lors de sa première phase de qualifications pour la Coupe d'Asie 2025, qui se tiendra en Arabie saoudite, en dominant sans trembler l'équipe de Bahreïn sur le score de (94-63), lundi soir, au stade Nouhad Nawfal de Zouk Mikael.

Trois jours après un premier succès convaincant en Syrie (87-78), vendredi à Damas, les hommes de Jad el-Hajj ont réitéré en dominant de la tête et des épaules leurs adversaires du Golfe.

Hormis un trou d'air dans le 3e quart-temps, les Cèdres ont toujours su conserver leur avance acquise dès les premières minutes, grâce à un 12-0 en leur faveur d'entrée de jeu.

Comme à son habitude, Wael Arakji a été le fer de lance de l'équipe libanaise avec 20 points, 5 rebonds, 6 passes et une interception à son actif. Il a été bien accompagné par son coéquipier de club à Riyadi, Hayk Gyokchyan, qui a inscrit 16 points, avec 7 rebonds, 4 passes, une interception et un contre. Ali Mansour a quant à lui marqué 13 points tandis que Gérard Hadidian a terminé avec un double-double de 12 points et 11 rebonds, tous les joueurs sauf un ayant marqué au moins 2 points dans cette victoire écrasante.

Les Cèdres devront attendre le mois de novembre prochain pour continuer leur parcours lors de ces éliminatoires, parce que, entre-temps, se tiendra une compétition à l'importance encore plus grande : le tournoi de qualification olympique, à partir du 2 juillet prochain, où le Liban affrontera l'Espagne puis l'Angola lors du premier tour.

Lire aussi

Waël Arakji, meneur d’espoir du basket libanais

Les Bleus renouent avec la victoire

Six mois après leur piteux Mondial, les basketteurs français, encore convalescents, sont venus à bout de la Bosnie-Herzégovine (74-64) chez elle, lundi, à Tuzla, confirmant leur bonne entame de qualifications pour l'Euro 2025.

Trois jours après leur succès face à la Croatie (73-61) pour débuter cette campagne, les voilà solides premiers de leur groupe E. Ils signent de fait une très belle opération, en vue de la qualification puisqu'ils affichent une différence de points non négligeable face à ces deux adversaires directs, puisque Chypre est déjà qualifié en tant que pays coorganisateur de l'Euro 2025.

Privés de leurs joueurs de NBA, les Bleus ont affiché un autre visage que lors du désastre du Mondial estival. Comme il leur était conseillé pour leur dernière sortie avant la préparation aux JO de Paris 2024, à l'issue de la saison, ils se sont montrés appliqués.

Le sélectionneur Vincent Collet peut remercier l'Euroligue d'avoir enfin consenti à une trêve lors des fenêtres internationales : ses deux intérieurs du Real Madrid Guerschon Yabusele (16 points, 9 rebonds) et Vincent Poirier (13 points, 8 rebonds) ont clairement fait basculer la rencontre.

Le double pas de Yabusele, gratifié d'un lancer franc, a notamment enfoncé les Bosniens à trois minutes et demie du terme (67-58).

« Rampe de lancement» vers les JO

Parmi les nouveaux appelés, le meneur-arrière de Paris, Nadir Hifi (2 points), a étrenné sa première cape, comme l'intérieur de l'Hapoël Tel-Aviv Jaylen Hoard (2 points).

Mais c'est Matthew Strazel (11 points au total) qui, pour sa deuxième apparition, a le plus brillé parmi la bleusaille. Le meneur de Monaco a entré deux shoots à longue distance, plein de culot, en fin de possession, dont un au buzzer du premier quart-temps (16-15). Il a aussi fait preuve de maturité, malgré ses 21 ans, pour obtenir une précieuse faute offensive à 101 secondes du terme (71-59).

Reste que le manque d'adresse, derrière l'arc (5/21, 24 %) ou sur la ligne des lancers francs (19/31, 61 %), aurait pu coûter cher. Mais la « défense conquérante », appelée par Vincent Collet vendredi pour faire de ce rassemblement une « rampe de lancement vers cet été » s'est montrée plutôt au rendez-vous en dominant le rebond (38 contre 32) et en multipliant les interceptions (12).

À la différence de l'été 2022, quand la bande d'Evan Fournier s'était inclinée 96-90 à Sarajevo en match de qualification pour la Coupe du monde, ne figurait pas cette fois le pivot de NBA Jusuf Nurkic, leader de sa sélection.

Principal danger bosnien, Dzanan Musa, une des  étoiles du Real Madrid, leader incontesté de la saison régulière d'Euroleague, a été de surcroît bien muselé (5/13 et 6 ballons perdus).

Le Liban a poursuivi son sans-faute lors de sa première phase de qualifications pour la Coupe d'Asie 2025, qui se tiendra en Arabie saoudite, en dominant sans trembler l'équipe de Bahreïn sur le score de (94-63), lundi soir, au stade Nouhad Nawfal de Zouk Mikael.Trois jours après un premier succès convaincant en Syrie (87-78), vendredi à Damas, les hommes de Jad el-Hajj...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut