Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Conflit

Israël s'oppose à l'imposition « unilatérale » d'un État palestinien

Benjamin Netanyahu a soumis cette « décision déclaratoire » au vote du cabinet qui a approuvé la mesure à l'unanimité.

Israël s'oppose à l'imposition « unilatérale » d'un État palestinien

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, le 23 mai 2023 à Jérusalem. REUTERS/Ronen Zvulun

Israël a formalisé dimanche son opposition à ce qu'il qualifie de « reconnaissance unilatérale » d'un État palestinien et affirmé que tout accord de ce type devait être conclu par le biais de négociations directes. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a soumis cette « décision déclaratoire » au vote du cabinet qui a approuvé la mesure à l'unanimité, selon un communiqué.

M. Netanyahu a soutenu au début de la réunion hebdomadaire de son gouvernement que cette décision faisait suite aux « récentes discussions au sein de la communauté internationale sur une tentative d'imposer unilatéralement à Israël un État palestinien ».

Lire aussi

Avec Israël, Biden jongle difficilement entre la carotte et le bâton

La guerre à Gaza, qui fait rage depuis que le Hamas s'est attaqué aux communautés israéliennes le 7 octobre, est le dernier épisode en date d'un conflit entre Israéliens et Palestiniens qui dure depuis sept décennies et déstabilise le Moyen-Orient. Les efforts pour parvenir à une solution à deux États - un État palestinien en Cisjordanie et à Gaza aux côtés d'Israël - sont dans l'impasse depuis 2014.

Le président américain Joe Biden a tenté de conclure un accord encore plus large au Moyen-Orient, qui inclurait la normalisation des liens entre l'Arabie saoudite et d'autres États arabes avec Israël, ainsi que la création d'un État palestinien.

Selon le bureau de M. Netanyahu, la déclaration officielle de son pays reflète le fait qu'« Israël rejette catégoriquement les diktats internationaux ». « Israël rejette catégoriquement les diktats internationaux concernant un accord permanent avec les Palestiniens. Un accord, s'il devait être conclu, ne le serait que par des négociations directes entre les parties, sans conditions préalables », peut-on lire dans le communiqué.

« Israël continuera à s'opposer à la reconnaissance unilatérale d'un État palestinien. Une telle reconnaissance, à la suite du massacre du 7 octobre, accorderait une récompense énorme et sans précédent au terrorisme et empêcherait tout accord de paix futur », poursuit le texte.


* Cet article est une traduction d'une information publiée en anglais par Reuters

Israël a formalisé dimanche son opposition à ce qu'il qualifie de « reconnaissance unilatérale » d'un État palestinien et affirmé que tout accord de ce type devait être conclu par le biais de négociations directes. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a soumis cette « décision déclaratoire » au vote du cabinet qui a approuvé la mesure à l'unanimité, selon un communiqué.M....

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut