Rechercher
Rechercher

Sport - Football - Coupe d'Asie

La Jordanie poursuit son épopée jusqu'en finale

Portée par son n° 10 Moussa al-Tamari, la « Nashama » a dominé (2-0) la Corée du Sud en demi-finale et tentera samedi de soulever la Coupe d'Asie.

La Jordanie poursuit son épopée jusqu'en finale

Moussa al-Tamari au moment d'inscrire le 2e but de la Jordanie devant le Sud-Coréen Kim Young-gwon lors de la demi-finale entre la Jordanie et la Corée du Sud, mardi au stade Ahmad bin Ali d'al-Rayyan, à l'ouest de Doha. Giuseppe Cacace/AFP

Le rêve continue pour la Jordanie. Invitée surprise du dernier carré de la Coupe d'Asie, une performance déjà inédite dans son histoire, la « Nashama » a réalisé un nouvel exploit contre la Corée du Sud, qu'elle a dominé avec la manière sur le score de 2-0.

Comme pendant leur premier duel face aux Sud-Coréens lors de la phase de poule (2-2), les Jordaniens ont pu compter sur leur attaquant Yazan al-Naimat, qui a ouvert le score peu après la pause (1-0, 53e) d'un sublime ballon piqué devant Hyeon-woo Jo, le gardien des Guerriers Taeguk.

Mais le joueur d'al-Ahli SC de Doha n'aurait pu inscrire son 3e but du tournoi sans l'aide de Moussa al-Taamari, auteur une fois encore d'une prestation exceptionnelle. Passeur décisif sur le premier but, l'ailier virevoltant a montré toute l'ampleur de son talent au cours d'une action individuelle qui restera dans les livres d'histoire du football jordanien : après avoir récupéré le ballon dans son propre camp, le n° 10 se lance dans un sprint effréné sur l'aile droite, lors duquel il dépose deux défenseurs, avant de repiquer dans l'axe et de déclencher une frappe enroulée de l'extérieur de la surface qui trompe à nouveau Hyeon-woo Jo (2-0, 66e).

Le « Messi » jordanien

Avec ce raid solitaire de classe mondiale, al-Taamari justifie encore un peu plus son surnom flatteur de « Messi jordanien » en référence à sa petite taille et son pied gauche soyeux, mais aussi à sa carrière sur les pelouses européennes qui l'a conduit jusqu'au championnat français où il évolue depuis cet été sous les couleurs de Montpellier.

« Cela signifie tout pour moi d'être en finale et j'espère que nous pourrons le faire, a déclaré al-Taamari en conférence de presse à l'issue de la rencontre. C'est aussi une bonne chose d'être en finale parce que tout le monde parlera de mon pays en France et c'est très émouvant pour moi. »

Alors qu'elle figure 64 rangs en dessous de son adversaire au classement FIFA (87e contre 23e), la « Nashama » a pleinement mérité sa victoire sur l'équipe de Jurgen Klinsmann, qui n'est pas parvenue à cadrer un seul tir dans la rencontre (contre 7 pour les Jordaniens). Elle aurait toutefois pu prendre l'avantage en première période si la tête de Lee Jay Son n'avait pas fini sa course sur le poteau gauche de Yazid Abu Layla, le portier jordanien.

Le joueur vedette et capitaine de la sélection sud-coréenne, Heug-min Son, s'est excusé à l'issue de la rencontre, alors que son pays attend toujours sa première Coupe d'Asie depuis 1960. « Je suis très déçu, dévasté par ce résultat, a lâché le joueur de Tottenham à beIN Sports. Nous étions un peu nerveux, les gars ne voulaient pas faire d'erreur... nous n'avons pas joué suffisamment libérés. »

« De plus en plus ambitieux »

Le sélectionneur Klinsmann, qui s'est dit d'accord avec Son pour dire que la meilleure équipe avait gagné, s'était fixé comme objectif d'atteindre la finale au Qatar. Lorsqu'on lui a demandé s'il avait l'intention d'arrêter son mandat à la tête des « Tigres d'Asie », il a répondu : « Il y a eu beaucoup de bonnes choses. C'est une équipe qui grandit et qui doit encore se développer en vue de la prochaine Coupe du monde. Il y a beaucoup de travail devant nous. À part cela, je ne pense à rien. »

Loin d'être citée parmi les favoris en amont de la compétition, l'équipe du royaume hachémite se retrouve pour la première fois de son histoire en position de décrocher un titre international, pour le plus grand bonheur des 43 000 spectateurs du stade Ahmad ain Al, largement acquis à la cause des Jordaniens, et encore plus du sélectionneur marocain de la « Nashama », Hussein Ammouta, qui a félicité la « performance héroïque » de ses joueurs. « Ce que vous avez vu aujourd'hui est le fruit de plusieurs années de travail, a-t-il clamé. Nous devons défendre ce maillot avec tout ce que nous avons et devenons de plus en plus ambitieux d'heure en heure. » L'Iran et le Qatar, qui se disputeront le second ticket pour la finale lors de l'autre demi-finale, sont prévenus.

Le rêve continue pour la Jordanie. Invitée surprise du dernier carré de la Coupe d'Asie, une performance déjà inédite dans son histoire, la « Nashama » a réalisé un nouvel exploit contre la Corée du Sud, qu'elle a dominé avec la manière sur le score de 2-0. Comme pendant leur premier duel face aux Sud-Coréens lors de la phase de poule (2-2), les Jordaniens ont pu compter sur...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut