Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Focus

Mojtaba Khamenei, le candidat embarrassant à la succession de son père

L’annonce de la mort du président iranien Ebrahim Raïssi a rebattu les cartes de la succession du guide suprême.

Mojtaba Khamenei, le candidat embarrassant à la succession de son père

Mojtaba Khamenei. Mohammad Mohensifar/Agence MEHR/Wiki commons

Août 2022. Mojtaba Khamenei, fils du guide suprême, se voit accoler pour la première fois le titre d’« ayatollah » par l’agence de presse iranienne RASA. Rang le plus élevé du clergé chiite, il est indispensable pour prétendre au poste de guide...
Août 2022. Mojtaba Khamenei, fils du guide suprême, se voit accoler pour la première fois le titre d’« ayatollah » par l’agence de presse iranienne RASA. Rang le plus élevé du clergé chiite, il est indispensable pour prétendre au poste de guide...
commentaires (2)

COUP DE HAUTE ECHELLE. REFORME VERS LA MODERATION ET L,OUVERTURE.

LA LIBRE EXPRESSION

13 h 40, le 22 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • COUP DE HAUTE ECHELLE. REFORME VERS LA MODERATION ET L,OUVERTURE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 40, le 22 mai 2024

  • Dès le départ le choix du régime iranien a été d'établir pour sa propre survie un grand Israël chiite sur les terres du Machreq, au détriment des non-chiites majoritaires. Établir non pas un empire qui impliquerait de laisser les peuples soumis sur leurs terres dans une relative autonomie, mais un "supra-état" confessionnel chiite et COLONIAL, qui implique de CHASSER les non-chiites de leurs terres et donc se fonde sur la puissance militaire de ses milices plus que sur ses dogmes religieux. Khameneï junior n'est que l'aboutissement de cette tendance structurelle du pouvoir iranien depuis 1979.

    Citoyen libanais

    11 h 47, le 21 mai 2024

Retour en haut