Rechercher
Rechercher

Sport - Justice

Le footballeur Dani Alves jugé pour viol à Barcelone

Le footballeur brésilien Dani Alves lors de son procès au Tribunal supérieur de justice de Catalogne à Barcelone, le 5 février 2024. Photo Jordi Borras/AFP

Ancienne star du Barça et du PSG, le footballeur brésilien Dani Alves est jugé depuis lundi à Barcelone pour le viol en décembre 2022 d'une jeune femme, dont l'identité est protégée par la justice.

Séparée de l'ex-international de 40 ans par un paravent afin d'éviter toute confrontation visuelle, la plaignante a été entendue durant plus d'une heure par le tribunal. Une audition à huis clos dont le contenu n'a pas été rendu public. Sa voix a par ailleurs été modifiée et son visage pixelisé sur l'enregistrement, destiné à l'usage exclusif des juges, au cas où il viendrait à fuiter.

Suscitant une grande attention médiatique, ce procès, qui reprendra mardi à 14H00 GMT et doit durer jusqu'à mercredi, est suivi sur place par des dizaines de journalistes.

Assis au premier rang, surveillé de près par un policier, Alves, chemise blanche et jean bleu, est resté silencieux durant l'audience, le visage fermé. En détention provisoire depuis plus d'un an, le footballeur, qui conteste les faits, est accusé d'avoir violé cette jeune femme dans les toilettes d'un carré VIP de la discothèque Sutton de Barcelone, dans la nuit du 30 au 31 décembre 2022.

Le parquet réclame neuf ans de prison à son encontre, ainsi que le versement de 150.000 euros à la jeune femme et 10 ans de liberté surveillée à l'issue de son incarcération. Selon l'acte d'accusation, le joueur, qui passait alors quelques jours de vacances à Barcelone après le Mondial au Qatar, se trouvait dans cette discothèque avec un ami. Après avoir offert du champagne à la plaignante, à sa cousine et à une amie, il l'aurait invitée à l'accompagner dans une pièce attenante comportant des toilettes, ce qu'elle ne savait pas.

« Elle ne dort plus »

Alves aurait eu alors une « attitude violente » envers la jeune femme, qu'il aurait contrainte à avoir des relations sexuelles, toujours selon le parquet. « La victime lui a demandé à plusieurs reprises (...) de la laisser partir, disant qu'elle voulait s'en aller, mais l'accusé l'en a empêché », peut-on encore lire dans l'acte d'accusation, qui décrit une « situation d'angoisse et de terreur » pour la jeune femme.

Une version corroborée lundi par l'amie de la plaignante qui a expliqué qu'Alves était « extrêmement collant » ce soir-là. Elle a ensuite fondu en larmes devant le tribunal en évoquant comment la plaignante « pleurait désespérément » et voulait quitter les lieux, après être sortie des toilettes, en disant qu'Alves lui avait fait « beaucoup de mal ».

Selon le ministère public, la plaignante souffre d'un « stress post-traumatique d'intensité globalement élevée ». « Elle ne dort pas, a commencé à prendre des antidépresseurs, (...) sort à peine de chez elle », a confirmé sa cousine devant le tribunal.

Changement de versions

Depuis le début de l'affaire, Dani Alves, qui doit être entendu mercredi par le tribunal, a changé plusieurs fois de version, allant jusqu'à dire dans une vidéo début janvier qu'il n'avait jamais rencontré la plaignante. Il s'était ensuite justifié en affirmant qu'il ne voulait pas mettre en péril son mariage, avant de finir par reconnaître qu'il avait eu avec la jeune femme une relation sexuelle, mais qu'elle était consentie. La justice espagnole a refusé à plusieurs reprises sa remise en liberté, mettant en avant un « risque élevé de fuite » du joueur au Brésil, pays qui n'extrade en général pas ses ressortissants.

Les avocats d'Alves ont par ailleurs tenté de parvenir à un accord avec la plaignante avant le début du procès, comme l'a reconnu fin novembre l'avocate de cette dernière. Un tel accord, évoqué encore ces derniers jours, aurait pu permettre au joueur d'être condamné à une peine moins lourde en échange de la reconnaissance de sa culpabilité et d'une indemnisation de la victime.

Footballeur parmi les plus titrés de l'histoire, Dani Alves a connu la période la plus glorieuse de sa carrière au Barça, entre 2008 et 2016, où il a remporté 23 trophées. Le joueur, qui a aussi évolué à Séville (Espagne) ou encore à la Juventus de Turin (Italie), jouait dans le club mexicain des Pumas au moment de son incarcération en janvier 2022. Ce club, avec lequel il était sous contrat jusqu'à la fin de la saison dernière, l'avait alors immédiatement licencié.


Ancienne star du Barça et du PSG, le footballeur brésilien Dani Alves est jugé depuis lundi à Barcelone pour le viol en décembre 2022 d'une jeune femme, dont l'identité est protégée par la justice.Séparée de l'ex-international de 40 ans par un paravent afin d'éviter toute confrontation visuelle, la plaignante a été entendue durant plus d'une heure par le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut