Rechercher
Rechercher

Sport - NBA

Les Lakers surprennent Boston

Sans leurs stars, les Lakers ont réalisé la belle perf de la nuit en NBA en dominant les Celtics, leaders de la conférence Est (114-105).

Rui Hachimura (g.) au duel avec Payton Pritchard (d.) lors de la victoire des Los Angeles Lakers contre les Boston Celtics, jeudi au TD Garden de Boston, Massachusetts. Brian Fluharty/AFP

Sans leurs deux joueurs majeurs, LeBron James et Anthony Davis, les Los Angeles Lakers avaient une allure de victime en débarquant dans le presque imprenable TD Garden des Boston Celtics, la meilleure équipe de la saison. Mais les cols bleus des Lakers ont créé une immense surprise en raflant la victoire sur le score de 114 à 105.

Habituellement catastrophiques dans l'exercice, les Angelenos ont été diaboliques de loin (19 sur 36), à l'image d'Austin Reaves, auteur de 32 points (7 sur 10 à trois points). « On a juste joué de la bonne façon, en donnant 110 %. Quand on y parvient, on peut battre n'importe qui », a commenté Reaves.

En face, un bon Jayson Tatum (23 points, 7 rebonds) n'a pas suffi, et les C's ont subi leur troisième défaite de la saison à domicile. Ce succès permet aux Lakers d'équilibrer leur bilan (25 victoires en 50 matches) et de consolider leur 9e place à l'Ouest, Boston restant un leader confortable à l'Est (37 succès - 12 défaites).

Wembanyama rookie du mois, mais pas All-Star

Victor Wembanyama a été désigné rookie du mois de janvier pour la conférence Ouest, une première pour lui. Le Français de 20 ans a marqué 24 points en moyenne et pris 9,6 rebonds lors des 14 matches disputés en janvier, malgré un temps de jeu limité après une alerte à une cheville en décembre.

Cette récompense est importante dans la course au titre honorifique de rookie de l'année, qui devrait se jouer entre lui et l'intérieur d'Oklahoma City Chet Holmgren.

Wemby n'a par contre pas été retenu par les coaches pour le All-Star Game prévu le 18 février à Indianapolis. Le géant (2,24 m) des San Antonio Spurs paie les mauvais résultats de sa franchise, dernière à l'Ouest (10 victoires - 38 défaites).

Il sera tout de même au All-Star Weekend, à l'occasion du « Rising Stars », match des étoiles montantes qu'il disputera le 16 février avec son compatriote Bilal Coulibaly (Washington), avant de prendre part au concours d'adresse du « Skills Challenge » le 17.

Embiid, la tuile

Touché au genou gauche mardi, après avoir subi la chute sur sa jambe de Jonathan Kuminga face aux Warriors, Joel Embiid souffre d'un ménisque, ont indiqué les Sixers après une IRM. Le MVP 2023 va manquer au moins les deux prochains matches en attendant le choix d'un traitement.

Si son absence venait à se prolonger, le coup serait dur pour les 76ers, 5es de la conférence Est, pour qui Embiid marque en moyenne plus de 35 points par rencontre. Sans lui, les 76ers se sont néanmoins imposés sur le parquet du Jazz d'Utah (127-124) et ont pu compter sur le néo All-Star Tyrese Maxey, exceptionnel avec 51 points, son record.

Brunson fête sa sélection

Ne pouvant retenir ses larmes à la fin de la rencontre, le meneur des New York Knicks Jalen Brunson a fêté de la plus belle des manières sa première sélection du All-Star Game en inscrivant 40 points agrémentés de plusieurs actions décisives en fin de rencontre pour offrir la victoire aux siens face aux Indiana Pacers (109-105). Les Knicks enchaînent ainsi un 9e succès consécutif et se rapprochent de la 2e place de la conférence Est occupée par Milwaukee.

Sans leurs deux joueurs majeurs, LeBron James et Anthony Davis, les Los Angeles Lakers avaient une allure de victime en débarquant dans le presque imprenable TD Garden des Boston Celtics, la meilleure équipe de la saison. Mais les cols bleus des Lakers ont créé une immense surprise en raflant la victoire sur le score de 114 à 105.

Habituellement...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut