Rechercher
Rechercher

Société - Témoignages

Au Liban-Sud, « il n’y a plus rien pour vivre ! »

Des habitants racontent leur quotidien marqué par la guerre et ses conséquences sur les infrastructures.

Au Liban-Sud, « il n’y a plus rien pour vivre ! »

De la fumée s’échappe après un bombardement israélien à la périphérie du village de Tayr Harfa, près de la frontière israélienne, dans le sud du Liban, le 9 décembre 2023. Photo AFP

Kassem faisait partie de ces irréductibles. Ceux qui ne voulaient pas quitter leurs terres. Trois mois après le début du conflit entre le Hezbollah et l’armée israélienne au Liban-Sud, qui a provoqué le déplacement de plus de 80.000 personnes, il...
Kassem faisait partie de ces irréductibles. Ceux qui ne voulaient pas quitter leurs terres. Trois mois après le début du conflit entre le Hezbollah et l’armée israélienne au Liban-Sud, qui a provoqué le déplacement de plus de 80.000 personnes, il...
commentaires (18)

On pourrait se demander si ce parti pro-iranien, cet État dans l'Etat, qui a son drapeau, son Armée, ses ministères, un peu mafieux, un poil terroriste, n'est pas en train de vider la population chrétienne du territoire qu'il est en train de se constituer ? Cette bande de territoire, ce "Sud Liban" pourrait à terme devenir la sortie sur la Méditerranée d'un "Empire Chiite".

Nicolas ZAHAR

18 h 01, le 30 janvier 2024

Tous les commentaires

Commentaires (18)

  • On pourrait se demander si ce parti pro-iranien, cet État dans l'Etat, qui a son drapeau, son Armée, ses ministères, un peu mafieux, un poil terroriste, n'est pas en train de vider la population chrétienne du territoire qu'il est en train de se constituer ? Cette bande de territoire, ce "Sud Liban" pourrait à terme devenir la sortie sur la Méditerranée d'un "Empire Chiite".

    Nicolas ZAHAR

    18 h 01, le 30 janvier 2024

  • Mais voyons. C’est le but de ce parti vendu. Il n’a jamais oeuvré pour la vie et encore moins pour la survie des soumis, acquis à leur cause. Leur seul but est de semer la mort et ils excellent dans la besogne. N’est ce pas ces quelques habitants de leurs fiefs qui crient bi rouh bi dam. Et bien il est temps de prouver leur loyauté à leurs tortionnaires. Les habitants de la banlieue sud en feraient bientôt les frais de leurs fanfaronnades et personne pour entendre leurs gémissements puisqu’ils sont convaincus qu’ils les sacrifient pour leur bien. L’heure de vérité approche, il faut faire preu

    Sissi zayyat

    11 h 53, le 30 janvier 2024

  • Que les habitants aillent pleurnicher auprès du hezballah qui n'a demandé l'avis de personne pour s'engager aux cotés du Hamas. Que le Hezballah assume dès lors les conséquences sociales et économiques qui vont avec. Ce n'est ni á l'Etat ni aux autres composantes libanaises de payer. Si la question avait été posée aux libanais avant, oui il aurait été normal d'aider. Avec le hezb, il faut en finir avec le "ce qui est á moi est á moi et ce qui est à toi est aussi á moi"

    Moi

    13 h 18, le 28 janvier 2024

  • ILS N,ONT QU,A SE DEBARRASER DE LA CAUSE QUI LEUR REND LEUR VIE NOIRE ET DANGEREUSE, QUI LES TIENT EN OTAGES, COMME TOUS LES LIBANAIS, ET HYPOTHEQUE LEUR DEVENIR ET CELUI DE LEURS FAMILLES. MEME CONSEIL A TOUS LES LIBANAIS.

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    13 h 10, le 28 janvier 2024

  • Est-ce que les frontaliers Jordaniens souffrent autant, et si non pourquoi ? Ca mériterait un article peut-être ?

    M.E

    12 h 36, le 28 janvier 2024

  • Les habitants du Sud Liban abandonnés par l'etat(??), cela fait depuis 1943 qu'ils le sont. Sinon le Hizbollah n'existerait pas. C'est maintenant qu 'on se réveille (?) Le cas de Tripoli, du Akkar et Hermel, ou de la Mouhafazat de la Bekaa n'a pas été épargné non plus. Le Liban n'est pas uniquement Beirut, Byblos, Batroun et Broummana. Même au Keserwan, très peu d'eau et à peine de l'électricité, sans parler des prix exorbitants de loyer et supermarchés. Enfin, il y a toujours un prix à payer dans toute guerre. Même à Beirut, les hôtels sont presque vides. Ben alors...

    Raed Habib

    11 h 20, le 28 janvier 2024

  • Ces gens ont voté à 90% pour le Hezbollah , ils devaient savoir à quoi d’attendre en soutenant cette organisation… rappellons que si ce n’etait pas le Hezbollah qui a commencé à attaquer Israel dans le but d’ouvrir un « front de soutien » il n’y aurait rien eu de tout ca et ces villageois seraient en train de vivre une vie normale .

    JPF

    09 h 40, le 28 janvier 2024

  • Et que dit le cpl?

    Zampano

    20 h 12, le 27 janvier 2024

  • faut deja payer des taxes pour avoir une infrastructure. D'ou viendra l'argent pour re-construire? l'etat n'a plus rien....

    Elementaire

    19 h 49, le 27 janvier 2024

  • Qui a commencé ?

    Eleni Caridopoulou

    18 h 21, le 27 janvier 2024

  • Quadragénaire plutôt que quarantenaire non ?

    Desperados

    17 h 41, le 27 janvier 2024

  • Incroyable qu'aucun de ces maheureux ne mentionne le mot hizbola comme le responsable de ses malheurs ...

    Remy Martin

    16 h 50, le 27 janvier 2024

  • "Au Liban-Sud, « il n’y a plus rien pour vivre ! »"... Ah non, non! Faut kan même pas exagérer... il reste le éénféwèn et le sharaf de pouvoir supporter et surtout d'accompagner les gaziotes durant la destruction de leurs vies et en contribuant par la destruction de nos vies, pour les bons soins de nos barbus qui nous la barbe day in day out... , sur le chemin du qods on se dirige tous .... ainsi font font font les petites marionnettes...

    Wlek Sanferlou

    15 h 49, le 27 janvier 2024

  • Malgré mes sentiments de compassion envers nos co-cityons du sud, toutefois j’espère qu’il aura une certaine autocritique qui submergera à travers ses malheurs

    William SEMAAN

    13 h 43, le 27 janvier 2024

  • Je déplore sincèrement leurs conditions de vie, leur survie au jour le jour, de pallier aux problèmes nouveaux. Néanmoins, cette guerre nous concerne tous !Où je vis, nous trouvons facilement à manger et jouissons du confort de l'eau courante et de l'accès à l'électricité, pour l'instant. De plus en plus de personnes ne peuvent se l'offrir, les artisans mettent la clé sous la porte, les agriculteurs ne vivent pas de leur travail. Une grande partie de l'économie va s'effondrer.Nous ne sommes pas confrontés aux bombes, non plus. Je vous plains les libanais. Courage et force à vous.

    peacepeiche@gmail.com

    13 h 22, le 27 janvier 2024

  • Vous pouvez remercier vivement le Hezbollah iranien pour son aide massive de destruction depuis qu’il existe et lui demander de vous dédommager puisqu’il est seul responsable d’une guerre dont tous les libanais n’en veulent pas. L’état n’existe plus puisqu’il est pris en otage donc le raisonnement de l’habitant du sud n’est pas valable. Il serait temps, par ailleurs que les sudistes se retournent contre les milices iraniennes. Soulevez vous pendant qu’il est temps encore.

    Wow

    13 h 19, le 27 janvier 2024

  • quand on vote pour le hezb, on recolte la guerre.

    Nadim Audi

    12 h 25, le 27 janvier 2024

  • "... Tous évoquent le même sentiment au bout du fil : le fait d'avoir été oubliés, abandonnés par l’État ..." - Juste que je comprenne une chose... Ils ont voté pour une milice anti-état, et maintenant que cette milice anti-état a déclenché une guerre, ils se plaignent que l'état les a abandonné? Ce ne serait pas plutôt eux qui ont abandonné l'état le jours des élections? Eh oui, il est temps que les gens comprennent que des élections ça va plus loin que les 500$ qu'ils ont reçu pour voter selon la conscience de leur zaïm...

    Gros Gnon

    12 h 01, le 27 janvier 2024

Retour en haut