Rechercher
Rechercher

De la fumée s'élève au-dessus du village de Kfar Kila, au Liban-Sud, à la suite d'un bombardement israélien. Photo Rabih DAHER / AFP

Direct DIRECT

Frappes israéliennes au Liban-Sud en soirée; Nasrallah veut « continuer à se battre »- 100e jour de la guerre Hamas-Israël

Ce qu’il faut retenir

Les frappes israéliennes au Liban-Sud se sont intensifiées dimanche soir et le courant électrique a été coupé dans quelques localités, avant d'être à nouveau rétabli.

Au moins 23.968 personnes tuées et 60.582 autres blessées dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Pour le Hezbollah, la dernière agression contre le Yémen « est une idiotie britannique et américaine ».


21:20 heure de Beyrouth

Nous vous remercions d'avoir suivi notre couverture en direct de la guerre entre le Hamas et Israël. Nous poursuivrons notre couverture du conflit dès demain matin.

21:19 heure de Beyrouth

Le courant électrique a été rétabli dans les villages de la région de Jabal el-Rihane, au Liban-Sud, à l'exception de la localité de Sojod, après une coupure due à des frappes israéliennes vers 19h, selon le président de l'union des municipalités de Jabal el-Ribane, Bassem Charafeddine, cité par notre correspondant. 


21:02 heure de Beyrouth

La branche militaire du Hamas a affirmé dimanche que "beaucoup" d'otages "ont probablement été tués récemment" et a imputé "la pleine responsabilité" de leur sort à Israël, rapporte l'AFP.

"Le sort de nombreux otages est inconnu depuis les semaines récentes, et les autres sont tous entrés dans le tunnel de l'inconnu" a déclaré Abou Obeida, porte-parole de la branche armée du Hamas dans une allocution télévisée, ajoutant que "beaucoup d'entre eux ont probablement été tués récemment et les autres sont en grand danger", ce dont "la direction de l'ennemi et de son armée porte la pleine responsabilité". 

20:43 heure de Beyrouth

La plaine de Khiam et le site de Tallet el-Hamames (caza de Marjeyoun) sont bombardés par l'armée israélienne depuis un quart d'heure, rapporte notre correspondant au Liban-Sud.

20:39 heure de Beyrouth

🛑 Les frappes israéliennes effectuées dimanche, notamment à Iqlim al-Touffah, ont atteint des cibles plus en profondeur et plus éloignées de la frontière que d’habitude, selon notre correspondant au Liban-Sud. Ce n’est pas la première fois qu’Israël frappe ce secteur, depuis le début des hostilités le 8 octobre dernier.

19:46 heure de Beyrouth

L’armée israélienne a bombardé la périphérie de la localité de Blida et a également visé Tallet el-Hamames, au sud du village de Khiam, à l’aide de trois obus, selon des habitants cités par notre correspondant.

Plus tôt, des avions de chasse israéliens et des drones ont largué six obus au-dessus de trois sites à Jabal el-Rihane, Jabal Safi et Malikh.

Dans un communiqué repris par Haaretz, l’armée israélienne a confirmé dimanche soir des frappes « élargies » contre des cibles au Liban, pouvant atteindre jusqu’à 35 kilomètres de la frontière entre le Liban et l’Etat hébreu. 

19:27 heure de Beyrouth

L'armée israélienne a tué trois Palestiniens dimanche en Cisjordanie occupée, dont deux abattus alors qu'ils tentaient de forcer un point de contrôle israélien, a-t-on appris de sources israéliennes et palestiniennes citées par l'AFP.

Selon l'armée israélienne, des soldats ont pris en chasse une voiture qui avait forcé un poste de contrôle près de la ville d'Hébron, "ont tiré vers les terroristes et les ont neutralisés". 

19:24 heure de Beyrouth

Des milliers de personnes se sont réunies dimanche à Londres, Paris ou Berlin pour réclamer la libération "immédiate" des otages encore aux mains du Hamas, au 100e jour de la guerre déclenchée par l'attaque du mouvement islamiste palestinien, rapporte l'AFP.

Dans la capitale britannique, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Trafalgar Square sous haute sécurité policière, recouvrant la place de drapeaux israéliens et faisant flotter 132 ballons jaunes, symbolisant chacun l'un des otages toujours détenus.

Une course de 5 kilomètres et une exposition photo ont été organisées à Paris au pied de la Tour Eiffel par des collectifs de soutien aux otages.

A Berlin, des centaines de personnes ont aussi défilé derrière des banderoles "100 jours en enfer" ou "Ramenez les otages à la maison maintenant", à l'appel notamment de l'ambassade d'Israël en Allemagne.

18:53 heure de Beyrouth

L’armée israélienne a effectué des frappes sur des sites de la région d’Iqlim al-Touffah, au Liban-Sud, selon des sources sécuritaires citées par notre correspondant. Des habitants de la région ont indiqué à notre correspondant avoir entendu des bruits d’explosions, sans plus de détails.

L’Etat hébreu a également bombardé la périphérie de la localité de Malikh (caza de Jezzine), conduisant à une interruption du courant électrique. L'armée israélienne a également frappé Jabal al-Rihane (caza de Jezzine) et les hauteurs de Jabal Safi. Ces bombardements ont été entendus jusqu’à Saïda, Nabatiyé et Zahrani.

Des avions de chasse israéliens ont par ailleurs survolé Nabatiyé et Zahrani. 

18:09 heure de Beyrouth

Des avions de chasse israéliens ont bombardé les localités de Kfar Kila (caza de Marjeyoun) et Siddiqine (caza de Tyr), selon des habitants cités par notre correspondant.

L’armée israélienne a également effectué des raids aériens fictifs au-dessus des localités du secteur ouest jusqu’à Tyr, ajoute notre correspondant.

18:00 heure de Beyrouth

L'Égypte et la Chine suivent de près l'évolution de la situation en mer Rouge, accordant la priorité à la sûreté et la sécurité de la navigation, ont déclaré les deux pays dans un communiqué commun dimanche repris par Reuters.

17:27 heure de Beyrouth

Les attaques menées par le Hezbollah contre Israël au cours des deux dernières heures :

- Le parti chiite a annoncé avoir pris pour cible, à 14h, le site israélien d'al-Assi, situé en face de Meïs el-Jabal (caza de Bint Jbeil).

- Il a également affirmé avoir visé à l'aide de roquettes des soldats israéliens rassemblés à proximité du site israélien de Hadeb, situé en face du village libanais de Yaroun (caza de Bint Jbeil).

- Le parti chiite a aussi déclaré que ses combattants ont pris pour cible, à 12h30, la position israélienne de Birket Richa, située en face du village libanais d'al-Boustan (caza de Tyr).

Par ailleurs, une septuagénaire grièvement blessée par un missile anti-char tiré par le Hezbollah sur la ville de Kfar Yuval, dans le nord d'Israël, est décédée des suites de ses blessures, rapportent des médias israéliens. Son fils a également été tué après que leur domicile a été pris pour cible. 

17:21 heure de Beyrouth

L'artillerie israélienne a bombardé la localité de Yaroun (caza de Bint Jbeil), ainsi que les périphéries de Dhaïra, Yarine, Jibbeïn et Tayr Harfa (caza de Tyr), rapporte notre correspondant au Liban-Sud en citant des sources sécuritaires.

A Kfar Kila, les tirs d'artillerie ont endommagé une habitation, mais aucun blessé n'a été signalé. La route entre Kfar Kila et Adaïssé a également été prise pour cible.

Des tirs d'obus ont aussi été signalés à la périphérie du village frontalier de Abbassiyé (caza de Tyr) et de Rab el-Thalathine (caza de Marjeyoun), selon des habitants. Aïn Ebel a également été frappé à deux reprises, selon des riverains.

Selon des sources de sécurité, des avions de chasse israéliens ont bombardé la zone de Ksayir dans le village de Meïs el-Jabal (caza de Bint Jbeil). Plus tôt, l’armée israélienne avait mené une frappe aérienne sur la périphérie de Aïtaroun et de Meïs el-Jabal, rapportent des habitants.

17:11 heure de Beyrouth

L'armée israélienne a annoncé avoir tué « trois terroristes » infiltrés depuis le Liban dans la zone frontalière où un Israélien a été tué dimanche par un missile tiré du Liban, selon l'AFP.

Lors d'une patrouille « dans le secteur de Har Dov », situé à proximité des fermes contestées de Chebaa, des soldats israéliens ont « repéré une cellule terroriste entrée en territoire israélien depuis le Liban qui a ouvert le feu » sur eux, a indiqué l'armée dans un communiqué. Répliquant, les soldats israéliens ont tué « trois terroristes », a-t-elle ajouté, précisant que cinq soldats avaient été blessés, deux modérément et trois légèrement.

L'armée israélienne avait auparavant fait état de la mort de quatre combattants venus du Liban.

17:07 heure de Beyrouth

Les trois points clés du discours de Hassan Nasrallah :

- Le chef du Hezbollah a affirmé que la « résistance » va « continuer à se battre » sur le front libanais, qui « cause des pertes à Israël ». « Nous ne craignons rien et nous combattrons sans limites et sans frontière », a-t-il tonné. Il a également estimé qu'Israël « dissimule beaucoup plus que dans toutes les autres guerres » et qu'il « est plongé dans un échec ».

- Hassan Nasrallah a également rappelé que la « résistance » de son parti a posé « des conditions claires concernant la guerre à Gaza : elle refuse les cessez-le-feu temporaire et exige un arrêt total des hostilités pour reprendre les négociations sur la libération des otages ». « Si la situation continue comme cela sur les différents fronts, à Gaza, en Cisjordanie, au Liban et en Irak, le gouvernement de l'ennemi acceptera les conditions de la résistance », a-t-il estimé.

- Pour le secrétaire général du Hezbollah, la dernière agression contre le Yémen « est une idiotie britannique et américaine ». Selon lui, ce que les Américains ont fait en mer Rouge « nuira à tout le trafic maritime ». Londres et Washington ont frappé vendredi et samedi plusieurs villes yéménites, en riposte aux attaques des rebelles houthis contre des navires « liés à Israël » en mer Rouge.

16:16 heure de Beyrouth

Le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah a terminé son discours, sous les vivats de la foule rassemblée à Kherbet Selm.

16:16 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Nous sommes prêts pour la guerre depuis 99 jours, nous ne craignons rien et nous combattrons sans limites et sans frontière."

16:08 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Notre front met la pression sur les déplacés du nord d'Israël, qui élèvent la voix contre les autorités israéliennes."


Eventuellement :

Retrouvez ici l'article d'Olivia Le Poidevin sur les Palestiniens du nord d'Israël, qui se sentent-ils abandonnés par le gouvernement Netanyahu. 

16:06 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :" Nous allons continuer à nous battre sur notre front, qui cause des pertes à Israël. On nous demande d'arrêter les combats pour éviter qu'Israël ne mène une guerre contre le Liban. Ces menaces n'ont servi à rien au cours des 100 derniers jours et ne seront jamais efficaces."

16:05 heure de Beyrouth

Selon Hassan Nasrallah, 20 des 62 des roquettes tirées sur la base de Meron étaient des roquettes Katioucha et 22 un nouveau type de missiles Kornet. 18 de ces missiles Kornet ont atteint leur cible et tué des soldats israéliens.


Hassan Nasrallah revendique également une attaque réussie contre le centre de commandement de la région nord de l'armée israélienne à Safed. 

16:02 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Selon nos informations, une cible importante a été frappée à Haïfa, et entièrement dissimulée par Israël."


Le chef du Hezbollah revient sur l'attaque menée par le parti contre la base de surveillance aérienne israélienne de Meron, le samedi 6 janvier, avec 62 roquettes, en réponse à l'assassinat du haut dirigeant du Hamas Saleh el-Arouri dans la banlieue sud de Beyrouth, le 2 janvier.


Il critique le fait que l'ennemi n'a confirmé que ses équipements avaient été touchés qu'après que le parti chiite a publié une vidéo de la frappe. L'armée israélienne avait reconnu que l'attaque contre la base de Meron avait causé des "dégâts considérables".

15:57 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Si la situation continue comme cela sur les différents fronts, à Gaza, en Cisjordanie, au Liban et en Irak, le gouvernement de l'ennemi acceptera les conditions de la Résistance."

15:54 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Si Joe Biden et d'autres comme lui pensent que le Yémen arrêtera de cibler les navires en mer Rouge, ce sont des ignorants, ils ne savent rien."


"Ce que les Américains ont fait en mer Rouge nuira à tout le trafic maritime, et ils ont fait tout cela pour protéger Israël."


"Les Yéménites décideront de leur réponse (aux frappes américaines et britanniques). Joe Biden et l'administration américaine se trompent en envoyant des messages et en menaçant l'Iran."

15:52 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Les Américains ont tenté de menacer le Liban en déployant des flottes (en Méditerranée, ndlr) mais ils n'ont pas réussi. Ils ont par la suite menacé, en vain, à travers les Israéliens puis via les agressions au Yémen et les attaques en Irak."

15:50 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "La dernière agression contre le Yémen est une idiotie britannique et américaine. Les États-Unis disent ne pas vouloir élargir la guerre alors que c'est eux-mêmes qui le font."


"Londres et Washington ont frappé plusieurs villes yéménites vendredi et samedi, en riposte aux attaques des rebelles houthis contre des navires "liés à Israël" en mer Rouge."

15:48 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Durant les 100 derniers jours, les États-Unis et d'autres pays occidentaux ont tenté de faire pression sur les autres fronts (au Liban, au Yémen et en Irak) par tous les moyens possibles."


"Ces menaces exercées sur le Liban, la Syrie, le Yémen, l'Irak et l'Iran étaient considérables."

15:45 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "La Résistance a mis des conditions claires concernant la guerre à Gaza : elle refuse les cessez-le-feu temporaires et exige un arrêt total des hostilités pour reprendre les négociations sur la libération des otages."

15:45 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "La Résistance a mis des conditions claires concernant la guerre à Gaza : elle refuse les cessez-le-feu temporaires et exige un arrêt total des hostilités pour reprendre les négociations sur la libération des otages."

15:41 heure de Beyrouth

La réputation d'Israël a également été durement touchée, selon Nasrallah.


Il évoque « l'effondrement moral d'Israël et des États-Unis » à la suite de la plainte déposée par l'Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice (CIJ) contre Israël pour dénoncer des accusations de génocide.


Il ironise sur le fait que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a évoqué que ce que fait son armée à Gaza est "moral".

15:38 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah estime que l'économie israélienne a également été fortement touchée par la guerre.

Nasrallah: "Ce qui se passe en Mer rouge était un coup dur pour l'ennemi dont l'économie est à l'arrêt depuis 100 jours".


En mer Rouge, les rebelles houthis, alliés de l'Iran, ont visé une trentaine de fois des navires "liés à Israël" depuis le début de la guerre, en solidarité avec les Palestiniens.

15:37 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah met en doute les chiffres avancés par Israël concernant les pertes.


Nasrallah : "Certaines parties ont évoqué 4.000 soldats israéliens « handicapés », c'est-à-dire qui ont été obligés à se retirer des combats sur tous les fronts après avoir été blessés.

Les médias israéliens sont très réservés quant à ces chiffres qui pourraient atteindre 30.000 soldats selon certaines estimations.


Lorsque la guerre prendra fin, la vérité sera faite sur les chiffres réels et ce sera une grande catastrophe pour Israël."

15:34 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Israël n'a pas réussi à arrêter les roquettes tirées depuis le nord de Gaza sur Tel-Aviv, ni récupérer un otage en vie (....) en dépit des capacités développées de son armée, et bien qu'aucune armée ne se tienne face à lui mais des factions armées.

Après 100 jours, les pertes de l'ennemi augmentent, sa confusion aussi et il tourne en rond."

15:30 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah: "Après 100 jours, les sionistes disent qu'ils vont entrer dans la troisième phase, qui comprend notamment leur retrait de Gaza. Selon certaines informations, ils ont déjà évacué leurs forces du nord de l'enclave."

15:27 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Nombre sont ceux qui suivent les développements depuis le 7 octobre et qui constatent qu'Israël dissimule beaucoup plus que dans toutes les autres guerres et contrôle le narratif."


"Israël est plongé dans un échec. Certains évoquent « un énorme trou » duquel Israël ne parvient à sortir...Israël a échoué à mettre en œuvre autant ses objectifs annoncés, que ceux qu'il n'a pas divulgués."

15:23 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Je vais évoquer les derniers développements de la guerre à Gaza, avant d'aborder la situation au Liban ainsi que les dernières menaces et initiatives."

15:23 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :" Au début de la guerre, il y a 100 jours, le 8 octobre, Wissam Tawil a tout quitté pour se rendre dans le Sud. Il y était l'un des commandants principaux, à la suite de l'opération déluge d'al-Aqsa."

15:22 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Notre problème est que nous ne pouvons pas dire grand chose sur la vie du Hajj Jawad (Wissam Tawil) parce que nous sommes toujours au cœur du combat."


Hassan Nasrallah souligne que Wissam Tawil a commencé son "parcours dans la résistance comme combattant", alors qu'il avait une quinzaine d'années, en 1990, et qu'il a occupé de nombreuses positions de responsabilités et était déployé sur de nombreux fronts, notamment en Syrie, dans les batailles contre Daech (l'organisation Etat islamique).

15:14 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : "Depuis cent jours, un nombre important de nos combattants sont déployés sur les lignes de front et prêts à se sacrifier."

15:08 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah entame son discours avec le parcours de Wissam Tawil au sein du parti et évoque plusieurs autres combattants originaires du village Kherbet Selm qui "se sont sacrifiés pour la Résistance".


Il rend hommage au fait que plusieurs autres membres de la famille du défunt sont morts pour la résistance.

15:01 heure de Beyrouth

⚡Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah commence son discours.

14:56 heure de Beyrouth

Devant la foule, le fils de Wissam Tawil, Hussein, prend la parole pour rendre hommage à son père.

(Photo al-Manar)

14:45 heure de Beyrouth

Après les hymnes national libanais et du Hezbollah, une vidéo rendant hommage à Wissam Tawil et retraçant son parcours au sein du parti est diffusée dans la salle et par Al-Manar, la télévision du Hezbollah.

14:40 heure de Beyrouth

La cérémonie en l'honneur de Wissam Tawil a commencé à Kherbet Selm, le village dont il était originaire et où il a été tué alors qu'il se trouvait en voiture.

Des dizaines de personnes, dont le député Hassan Fadlallah, sont rassemblées dans une salle de la localité, où un grand portrait du défunt est affiché, aux côtés de drapeaux du Hezbollah, libanais et palestinien.

14:40 heure de Beyrouth

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, devrait bientôt entamer son discours, le cinquième depuis le début de la guerre Hamas-Israël.

Sa prise de parole intervient une semaine après la mort de Wissam Tawil, un haut commandant du parti chiite tué dans une frappe israélienne au Liban-Sud.

14:13 heure de Beyrouth

Les ministres des Affaires étrangères égyptien et chinois ont plaidé ensemble au Caire pour un cessez-le-feu au 100ème jour de la guerre à Gaza et pour la création d'un « Etat de Palestine » membre de plein droit de l'ONU, selon l'AFP.

Lors d'une conférence de presse commune au début d'une tournée africaine du Chinois Wang Yi, celui-ci s'est dit en faveur, avec son homologue égyptien Sameh Choukri, d' « un Etat de Palestine indépendant et souverain dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale ». Dans un communiqué commun, les deux hommes réclament aussi « un arrêt des violences et des combats ».

Le communiqué réclame également « un sommet international pour la paix afin de trouver une solution juste, entière et pérenne à la question palestinienne avec la fin de l'occupation (israélienne) et un Etat de Palestine indépendant, avec une continuité territoriale » alors qu'actuellement les Palestiniens vivent de fait sous deux gouvernements rivaux et parallèles.

13:47 heure de Beyrouth

Le ministère de la Santé du Hamas a fait état de 23.968 personnes tuées dans la bande de Gaza, en majorité des femmes et des mineurs, depuis le début de la guerre.

60.582 personnes ont également été blessées depuis le 7 octobre, ajoute le ministère, cité par l'AFP.

13:18 heure de Beyrouth

De son côté, le Hezbollah a revendiqué une série d'attaques contre Israël:


- À 10h, le parti chiite a affirmé avoir attaqué une position militaire israélienne à Khirbet Maer, infligeant « des blessures directes ». Il a également annoncé avoir visé « avec succès » des outils d'espionnage dans les environs de Metula.


- À midi, le Hezbollah a affirmé avoir pris pour cible un rassemblement de soldats israéliens dans les environs de la localité israélienne de Marj, infligeant des « blessures directes ».


- À 12h42, il a aussi revendiqué une attaque contre une force militaire de l'armée israélienne à Kfar Yuval, « faisant des morts et des blessés ».

13:18 heure de Beyrouth

L'artillerie israélienne a bombardé la périphérie de Alma el-Chaab, Qaouzah et Beit Lif, dans le caza de Bint Jbeil, ainsi que les abords de Marwahine (caza de Tyr), rapporte notre correspondant au Liban-Sud en citant des habitants de la région. Les abords de Jibbeïn, Tayr Harfa (caza de Tyr) et Meïs el-Jabal (caza de Marjeyoun) ont également été ciblés par l'artillerie israélienne.


Selon notre correspondant, des roquettes ont été tirées depuis le Liban-Sud en direction de la Galilée occidentale. Aucune mention de cette attaque n'a jusqu'ici été signalée, côté israélien.

12:26 heure de Beyrouth

La guerre entre Israël et le Hamas est entrée aujourd'hui dans son centième jour, malgré des appels à une trêve du conflit, qui a plongé la bande de Gaza dans une crise humanitaire majeure et fait redouter un embrasement régional.


Plus de détails sur les derniers développements dans cet article de l'AFP.

(De fumée s'élevant au-dessus de la bande de Gaza après un bombardement israélien, le 14 janvier 2024. Photo Menahem KAHANA / AFP)

12:09 heure de Beyrouth

Des personnes rassemblées à l'aéroport international OR Tambo, en Afrique du Sud, en attendant l'arrivée du ministre sud-africain de la Justice, Ronald Lamola, et d'autres membres de l'équipe juridique représentant la plainte de l'Afrique du Sud contre Israël à la Cour internationale de justice (CIJ), le 14 janvier 2024.

(Photo: Reuters/Alet Pretorius)

12:06 heure de Beyrouth

Alors que Riyad a exprimé sa « grande préoccupation » après les raids américano-britanniques sur des positions des rebelles pro-iraniens, il y a fort à parier qu’il était au courant du projet en amont.

Plus de détails dans cet éclairage d'Amélie Zaccour.  

11:28 heure de Beyrouth

Le point sur la situation au Liban-Sud ce matin :


- L'artillerie israélienne a bombardé la périphérie de Tayr Harfa, Naqoura et Dhaïra (caza de Tyr),ont indiqué des sources sécuritaires à notre correspondant Mountasser Abdallah.


- Des tirs de mitrailleuses et d'artillerie ont également visé le village de Houla (caza de Nabatiyé) depuis le site israélien de Ibad.

11:19 heure de Beyrouth

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, va s'exprimer aujourd'hui à 14h30, heure de Beyrouth, une semaine après l'assassinat de Wissam Tawil, haut responsable de la force al-Radwane, dans une frappe israélienne au Liban-Sud.

Pour savoir comment suivre en direct son discours, c'est par ici. 

10:54 heure de Beyrouth

Le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, a déclaré que l'action militaire contre les houthis du Yémen était jugée nécessaire en raison de leurs attaques réitérées contre des navires en mer Rouge, a rapporté la BBC.

M. Cameron a affirmé que le Royaume-Uni avait adressé des avertissements aux houthis avant de participer aux frappes menées par les États-Unis, soulignant l'importance de la défense de la liberté de navigation. Il a souligné les répercussions potentielles, telles que l'augmentation des prix au Royaume-Uni, si les houthis continuaient à bloquer des routes commerciales cruciales.

Le groupe houthi, soutenu par l'Iran, a affirmé viser les navires israéliens en solidarité avec le Hamas, mais M. Cameron a rejeté cette affirmation, déclarant que leurs attaques avaient une portée mondiale. Les frappes aériennes menées conjointement par le Royaume-Uni et les États-Unis visaient à affaiblir les capacités des houthis.

Les États-Unis ont de leur côté mis en garde contre d'autres représailles si le « comportement scandaleux » des houthis persistait, les tensions s'intensifiant dans la région de la mer Rouge, selon la BBC.

10:43 heure de Beyrouth

Ce dimanche 14 janvier marque les 100 jours du conflit Hamas-Israël qui ravage la bande de Gaza. Nos journalistes Laure-Maïssa Farjallah et Amélie Zaccour vous propose un retour en images sur dix événements marquants.


(Des Palestiniens inspectant ce qu'il reste de leur bâtiment après une frappe aérienne israélienne à Rafah, le 15 décembre 2023. Photo Saïd Khatib/AFP)

10:37 heure de Beyrouth

De la fumée s'élève au-dessus de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, lors de bombardements israéliens, alors que la guerre entre Israël et le Hamas est entrée dans son 100e jour.

Photo AFP

10:27 heure de Beyrouth

Les deux sœurs du chef adjoint du Hamas, Saleh al-Arouri, tué lors d'une frappe imputée à Israël dans la banlieue sud de Beyrouth, ont été arrêtées par l'armée israélienne, rapportent des médias israéliens.


Dalal et Fatima, qui vivent dans le nord de Ramallah, seraient récemment apparues dans des médias palestiniens et arabes pour rendre hommage à leur frère, après sa mort. Citant la radio de l'armée israélienne, le Jerusalem Post rapporte que les deux sœurs sont « soupçonnées d'incitation ».

10:06 heure de Beyrouth

Voici ce qui s'est passé au Liban-Sud la nuit dernière et tôt ce matin :


- Ce matin, deux obus israéliens ont visé le quartier de Tarach, situé au sud-ouest de Meïs el-Jabal (caza de Nabatiyé), ont indiqué les habitants de la région à notre correspondant Mountasser Abdallah. Trois obus israéliens ont également ciblé la colline d'el-Hamames et la localité de Bab Thanieh, situées dans la vallée de Khiam (caza de Nabatiyé), selon des habitants.


- Samedi soir, Israël a visé le village de Meïs el-Jabal à l'aide de deux obus, la colline d'el-Hamames et la vallée de Khiam, selon des riverains. Après minuit, plus de cinquante obus ont ciblé Sadana, Wadi Chebaa et les environs de Kfarchouba (caza de Hasbaya).


- Dans la nuit de samedi à dimanche, l'armée israélienne a affirmé avoir tué « quatre terroristes » qui s'étaient infiltrés depuis le Liban en Israël avant d' « ouvrir le feu » sur ses soldats. Des sources de sécurité libanaises ont déclaré à L'Orient Today qu'elles soupçonnaient une infiltration aérienne en Israël depuis le Liban. Aucune partie au Liban n'a jusqu'ici revendiqué cette infiltration.

09:54 heure de Beyrouth

Les forces israéliennes ont tué au moins neuf militants palestiniens lors d'opérations menées dans la bande de Gaza, a annoncé l'armée dimanche, selon Reuters.


Les combats ont eu lieu dans la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, ainsi que dans des zones plus au nord, où Israël affirme avoir démantelé une grande partie des capacités militaires du Hamas.

09:43 heure de Beyrouth

Un rappel d'hier soir:


- Le chef d’état-major israélien Herzi Halevi a affirmé que « le Liban-Sud est devenu une terre de combat et le restera tant que le Hezbollah y opérera...Nous éloignons les destructeurs de la force al-Radwane et frappons les capacités que le Hezbollah s'est forgées en plusieurs années ».

- Israël ne se laissera pas dissuader par la Cour internationale de justice (CIJ) de poursuivre sa guerre contre Gaza jusqu'à la « victoire totale », a prévenu le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, après que l'Afrique du Sud a déposé une plainte pour génocide contre les Palestiniens. « Personne ne nous arrêtera - ni La Haye, ni l'Axe du mal, ni personne », a déclaré M. Netanyahu lors d'une allocution télévisée reprise par Reuters.

- De nombreuses frappes israéliennes ont visé le Liban-Sud ; le Hezbollah a revendiqué plusieurs attaques contre l'État hébreu.

09:29 heure de Beyrouth

Des soldats israéliens ont échangé des tirs avec des militants qui tentaient de s'infiltrer en Israël depuis le Liban et en ont tué quatre, a annoncé l'armée israélienne dimanche, selon l'AFP.


Lors d'une patrouille « dans le secteur de Har Dov », situé à proximité des fermes contestées de Chebaa, des soldats israéliens ont repéré une « cellule terroriste » entrée en territoire israélien depuis le Liban et qui « a ouvert le feu » sur eux. Répliquant, les soldats israéliens ont tué « quatre terroristes », selon le communiqué de l'armée.

09:28 heure de Beyrouth

Bonjour et bienvenue sur notre couverture en direct de ce 100e jour de guerre entre le Hamas et Israël et ses répercussions dans la région, notamment au Liban-Sud et au Yémen.

commentaires (4)

Nous devrions porter plainte devant le tribunal international contre ce barbu et son parti Il décide à notre place sans aucune légitimité Le pire, qu’il est convaincu qu’il possède la légitimité divine

William SEMAAN

04 h 57, le 15 janvier 2024

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Nous devrions porter plainte devant le tribunal international contre ce barbu et son parti Il décide à notre place sans aucune légitimité Le pire, qu’il est convaincu qu’il possède la légitimité divine

    William SEMAAN

    04 h 57, le 15 janvier 2024

  • Rodomontades steriles d'un Hezb en pleine faillite, a l'image du pays d'ailleurs. Allez plutot voter pour un president acceptable et unificateur pour enfin s'atteler a redresser le pays M. Nasrohllalla.

    Michel Trad

    18 h 03, le 14 janvier 2024

  • Il veut se battre? Mais qui lui a dit que les libanais veulent se battre? Qui lui a demandé de décider si les libanais lui ont demandé de faire la guerre? Il y a des députés : Qu'ils votent si "oui" ou "non" pour la poursuite de cette guerre? Qu'ils votent s'ils veulent que le sort du Liban soit lié au sort du Hamas . Personne ne l'a désigné comme décideur à la place des libanais. Il fait fi des libanais et décide de paix, de guerre, de signatures diverses...Il se comporte comme "guide suprême" des libanais à l'instar de celui qui est en Iran.

    LE FRANCOPHONE

    17 h 26, le 14 janvier 2024

  • Chiche que personne ne vous arrêtera terroriste sioniste, donc même BIDEN.

    Mohamed Melhem

    13 h 57, le 14 janvier 2024

Retour en haut