Rechercher
Rechercher

Économie - Électricité

EDL va finalement recevoir son chargement de fuel du mois

Ce chargement devait être livré plus tôt dans le mois mais la procédure d’attribution a été retardée pour des raisons liée à l’exécution de la procédure.

EDL va finalement recevoir son chargement de fuel du mois

Le siège d'EDL à Beyrouth. Le bâtiment a été soufflé par l'explosion au port de la capitale le 4 août 2020. Photo P.H.B.

Électricité du Liban (EDL) va finalement réceptionner son chargement de carburant pour le mois de décembre obtenu via l’accord de troc en cours entre le Liban et l’Irak, a confirmé à L’Orient-Le Jour le ministre de l’Énergie et de l’Eau Walid Fayad. Le service de presse du fournisseur public d’électricité a confirmé l'information, précisant que le carburant devrait être livré le 31 décembre. Le ministre a ajouté que la procédure de transmission des échantillons de carburant au bureau Veritas de Dubaï pour en vérifier la conformité sera accélérée, alors qu’elle dure d’habitude 48h.

Ce chargement devait être livré plus tôt dans le mois mais la procédure d’attribution a été retardée pour des raisons liée à l’exécution de la procédure, qui a notamment été retardée par l’Autorité de régulation des marchés publics ainsi que « l’ouverture des lettres de crédit nécessaires par la Banque du Liban ».

Selon le ministre, c’est la société BB Energy (Gulf) DMCC basée à Dubaï qui a remporté l’appel d’offre correspondant et qui a donc récupéré le fuel livré par la société d’État irakienne SOMO (State Oil Marketing Organization) et fourni à EDL en échange un chargement équivalent en valeur de carburant utilisable par une partie des centrales du pays.

Pour mémoire

EDL réduit la production au maximum, en attendant une issue pour son carburant

Toujours selon le ministre, il s’agira d’un chargement d’environ 25 000 tonnes de gas-oil destiné aux centrales de Deir Ammar (au Liban-Nord) et de Zahrani (au Liban-Sud), les deux plus importantes du pays. Cela leur permettra de faire fonctionner une partie de leurs unités de production pendant les semaines à venir, jusqu’à l’arrivée du prochain chargement qui sera également acquis via un appel d’offres dans le cadre de l’accord qui a cours entre le Liban et l’Irak depuis l’été 2021.

Le 19 décembre, EDL avait annoncé avoir augmenté le rationnement de la production de courant au maximum. Le fournisseur, qui ne parvenait déjà pas à produire assez de courant avant la crise qui a éclaté en 2019, a vu ses capacités se réduire à l'extrême, faute de financements pour acheter du carburant et pour moderniser ses centrales. L’accord avec l’Irak est actuellement son seul levier pour alimenter ses centrales, dont une partie est à l’arrêt.

Électricité du Liban (EDL) va finalement réceptionner son chargement de carburant pour le mois de décembre obtenu via l’accord de troc en cours entre le Liban et l’Irak, a confirmé à L’Orient-Le Jour le ministre de l’Énergie et de l’Eau Walid Fayad. Le service de presse du fournisseur public d’électricité a confirmé l'information, précisant que le carburant devrait être...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut