Rechercher
Rechercher

Monde - Portrait

Alex Saab, le magouilleur en chef de Maduro

L’homme d’affaires colombien d’origine libanaise a été libéré mercredi par les États-Unis lors d’un échange de prisonniers.

Alex Saab, le magouilleur en chef de Maduro

Alex Saab accueilli par le président vénézuélien Nicolas Maduro à Caracas, le 20 décembre, après avoir été libéré par les États-Unis. AFP

Il est considéré comme l’architecte des transactions économiques qui maintiennent le gouvernement Maduro à flot. Comme le « magouilleur en chef » d’un vaste système de corruption, loin d’être passé inaperçu en Colombie, aux États-Unis ou en Italie....
Il est considéré comme l’architecte des transactions économiques qui maintiennent le gouvernement Maduro à flot. Comme le « magouilleur en chef » d’un vaste système de corruption, loin d’être passé inaperçu en Colombie, aux États-Unis ou en Italie....
commentaires (4)

Aucun lien avec m’sieur Bou?

Gros Gnon

20 h 51, le 23 décembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Aucun lien avec m’sieur Bou?

    Gros Gnon

    20 h 51, le 23 décembre 2023

  • Il devrait se présenter à la présidentielle au Liban ... il ne fera pas tâche

    Zeidan

    20 h 15, le 23 décembre 2023

  • il n'est pas different de la trempe de nos "politicard" locaux...mais nos locaux ont un petit truc en plus qui les rends beaucoup plus sympatique, du sang sur leur mains...beaucoup

    Elementaire

    19 h 00, le 22 décembre 2023

  • Maduro devrait se méfier en tant que patriote comme Hugo Chavez, car les malheurs des vénézuéliens sont dus à des malversations de plusieurs libanais qui ne profitent que pour se faire de l’argent sur le dos du peuple. Et pour Maduro comme ce fut pour Chavez, les meilleurs soutiens sont justement ces libanais honnis par les USA. Obligation pour Maduro de maintenir leurs amitiés, politique obligé au grand dam du peuple crevant devant la misère. Le Liban, pays de mes ancêtres avec le Hezbollah, le Venezuela, l’Iran sont un même combat. Que DIEU veille sur le Venezuela et son peuple.

    Mohamed Melhem

    17 h 07, le 22 décembre 2023

Retour en haut