Rechercher
Rechercher

Politique - Entretien express

Walid Joumblatt à « L’OLJ » : Ce n’est pas le moment de remettre en cause la 1701

Pour le leader druze, la priorité est de maintenir Joseph Aoun à son poste.

Walid Joumblatt à « L’OLJ » : Ce n’est pas le moment de remettre en cause la 1701

L'ancien chef du Parti socialiste progressiste, Walid Joumblatt. Photo tirée du compte X du PSP

Depuis le début de la guerre à Gaza, Walid Joumblatt a les yeux rivés sur le Liban-Sud. Le leader druze a en effet été un des premiers à mettre en garde contre un faux pas qui enfoncerait le Liban dans le conflit opposant le Hamas à lsraël depuis le 7 octobre dernier. Un peu moins de deux mois plus tard, l’ex-chef du Parti socialiste progressiste craint toujours une escalade inopportune à la frontière sud, d'autant que le Hezbollah insiste à ériger cette zone en « front de soutien au Hamas ». Mais à l’heure où le Liban fait, selon son ministre des Affaires étrangères, Abdallah Bou Habib, l’objet de « pressions en vue de l’application de la résolution 1701 (2006) dans son intégralité », et qu’Israël presse pour pousser les éléments du Hezbollah au nord du Litani, Walid Joumblatt estime que « ce n’est pas le bon moment pour remettre en cause cette résolution ». Entre les ténors du Hezbollah qui estiment que « la 1701 est désormais derrière nous » et ceux qui veulent la muscler davantage, le leader druze est donc pour le statu quo en attendant la fin des hostilités.

Vous avez alerté très tôt sur les risques d'une escalade au Liban-Sud. Pensez-vous qu’il soit toujours possible de mettre en œuvre la résolution 1701 ?

J’ai toujours le même sentiment de crainte. Parce que le moindre faux pas pourrait nous entraîner dans la guerre. Mais à l’heure où les combats au Liban-Sud font rage, ce n’est pas le bon moment pour remettre en cause la 1701. Je tiens à préciser que nous sommes pour l’application de cette résolution. Mais cela est tributaire du camp adverse. On ne peut pas se contenter de demander aux habitants du Liban-Sud visés par les bombardements quotidiens de ne pas y répondre (et donc de respecter la 1701), sans demander de même à Israël. Nous sommes pour la mise à exécution de la résolution, mais il faut bien que le camp adverse la respecte aussi.

La dernière visite de l’émissaire français pour le Liban, Jean-Yves Le Drian, était principalement axée sur la prorogation du mandat du chef de l’armée, Joseph Aoun. Pensez-vous que l’approche française dans ce dossier est la bonne ?

Certainement. Car il est clair qu’en l’absence d’un président de la République (en période de vacance à la magistrature suprême), on ne peut pas nommer un successeur au chef de l'armée. Et étant donné que le patriarche maronite a une position claire à ce sujet, la meilleure solution, c’est de proroger le mandat de Joseph Aoun en attendant l’élection d’un nouveau chef de l’État.

Pour mémoire

« Déluge d’al-Aqsa » : Joumblatt marche sur un fil

Comment interpréter le fait que M. Le Drian – et derrière lui la communauté internationale – plaide désormais ouvertement pour la prorogation du mandat de Joseph Aoun ?

Je ne parle pas de la communauté internationale. Nous avons vu (les défaillances de) celle-ci à Gaza. C’est la France (qui évoque le dossier) et cela suffit.

Jean-Yves Le Drian a insisté lors de son séjour à Beyrouth sur l’urgence de tenir l’élection présidentielle, surtout en période de guerre. Partagez-vous ce constat ?

Tout d’abord, la discussion avec Jean-Yves Le Drian a uniquement porté sur l’avenir de l’armée. En effet, je trouve que cette question est aujourd’hui beaucoup plus urgente que la présidentielle. Cette échéance est d’ailleurs reléguée aux oubliettes, d’autant qu’on est à moitié en guerre. Comment peut-on garder l’armée sans chef dans de telles circonstances !

Quel message adressez-vous dans ce cadre au chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, principal opposant au maintien de Joseph Aoun à son poste ?

Qu’il arrête son nihilisme. 

Depuis le début de la guerre à Gaza, Walid Joumblatt a les yeux rivés sur le Liban-Sud. Le leader druze a en effet été un des premiers à mettre en garde contre un faux pas qui enfoncerait le Liban dans le conflit opposant le Hamas à lsraël depuis le 7 octobre dernier. Un peu moins de deux mois plus tard, l’ex-chef du Parti socialiste progressiste craint toujours une escalade...

commentaires (10)

ET MOI QUI CROYAIS QU,IL ETAIT UNIQUEMENT *CAMELEON* ! HAHAHA !

LA LIBRE EXPRESSION

19 h 32, le 05 décembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • ET MOI QUI CROYAIS QU,IL ETAIT UNIQUEMENT *CAMELEON* ! HAHAHA !

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 32, le 05 décembre 2023

  • - C,EST L,HEURE DE FAIRE LES BAGAGES, - DE TOUT CE QUI N,EST PAS LIBANAIS. - NOUS REFUSONS D,ETRE LES OTAGES, - DES ARCHAIQUES ENTURBANNES.

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 26, le 05 décembre 2023

  • Rappel : M. Joumblat , ( Walid ) a connu M. Robert Fisk, décédé en 2020, qui était un journaliste britannique (résident ), GRAND REPORTER ET CORRESPONDANT au Proche-Orient pendant plus de trente ans à Beyrouth du journal The Independent. Dans les années 2010 dans une interview – résumé - question a M. Fisk : Que pensez-vous DES discours de M. Joumblat , réponse : c’est un NIHILISTE reconnu…

    aliosha

    12 h 29, le 05 décembre 2023

  • Mais Monsieur Jumblatt, qu’avez-vous fait vous et vos compères à part retourner votre veste et céder aux exigences des usurpateurs de notre pays tout en dénonçant leur agissements? N’est pas votre parti qui a permis avec le CPL , le renouvellement du mandat de Berry, appuyer les fossoyeurs dans leur mainmise sur notre pays en leur cédant tous les postes clés de l’état et maintenant les encourager dans leurs provocations au sud Liban pour entraîner le pays dans leur chute en remettant à demain des résolutions qui auraient dûes être appliquées depuis des années? Vous êtes tous complices et hypoc

    Sissi zayyat

    10 h 54, le 05 décembre 2023

  • ce n'est jamais le bon moment au Liban...

    Elementaire

    08 h 43, le 05 décembre 2023

  • « ce n’est pas le bon moment pour remettre en cause cette résolution ». Non! C'est, au contraire, le moment de l'appliquer!

    Yves Prevost

    07 h 09, le 05 décembre 2023

  • Il ne s’était pas retiré de la vie politique en faveur de son fils, lui?

    Gros Gnon

    06 h 51, le 05 décembre 2023

  • Cette personne a delapide l’Etat avec ses complices. Il a vole les caisses de l’Etat. Il fait partie du mecanisme de la plus grande corruption administrative . 450 millions de dollars ont ete devalise de la caisse de l’Etat Libanais. Alors LORIENT LEJOUR vous allez encore effacer ce fait ? De nos commentaires

    Abdallah Barakat

    03 h 49, le 05 décembre 2023

  • On parle de corruption ? On parle de mediaas corrompus ? Guess what …

    Abdallah Barakat

    03 h 45, le 05 décembre 2023

  • Avant d’ajouter quelconque commentaire, je veux féliciter l’administration de ce journal de toujours effacer tous les commentaires des personnes éduquées voulant poser leur opinion. Je vous felicite vraiment se toujours effacer tout ce qu’on a dire. Mais vraiment quel journal

    Abdallah Barakat

    03 h 44, le 05 décembre 2023

Retour en haut