Rechercher
Rechercher

Société - Port de Beyrouth

Des proches des victimes annoncent le programme des commémorations du 4-Août

Les familles espèrent une large participation aux manifestations.

Des proches des victimes annoncent le programme des commémorations du 4-Août

Des manifestants réunis au port de Beyrouth le 4 août 2022, deux ans après l’explosion. Photo d’archives João Sousa

Des proches des victimes de l’explosion du 4 août 2020 au port de Beyrouth ont annoncé jeudi le programme de la prochaine commémoration du drame, trois ans après la catastrophe.

Plus de 220 personnes ont été tuées, plus de 6 500 blessées et des pans entiers de la capitale ont été ravagés par cette effroyable explosion, survenue après l’inflammation de centaines de tonnes de nitrate d’ammonium stockées dans le port.

Le rassemblement débutera à la caserne de pompiers de la Quarantaine à Beyrouth, à 16 heures, ont annoncé les familles lors d’une conférence de presse. Les manifestants se dirigeront ensuite vers le port à 17h15. Les proches des victimes ont appelé les manifestants à arborer des vêtements noirs et ont annoncé plusieurs prises de parole par des proches de victimes. Et un slogan : « Pour la justice et la responsabilité, nous persévérons. »

« Ce jour concerne tout le Liban »

Les familles des victimes ont également appelé la diaspora libanaise à se solidariser et à organiser des manifestations à l’étranger. Elles ont souligné que l’objectif de la mobilisation est de dénoncer la violation de leurs droits constitutionnels et légaux, ainsi que les obstacles à l’enquête sur ce drame.

Lire aussi

Double explosion au port : Tarek Bitar déterminé à poursuivre l'enquête

« Le 4-Août n’est pas un jour férié ou de plaisir, c’est un jour de deuil. Ce jour concerne tout le Liban, pas seulement nous. Il est celui de centaines de milliers de personnes dont les maisons ont été détruites », ont déclaré les proches de victimes lors de la conférence. Ils ont également accusé la classe politique de « mettre la main sur le système judiciaire ».

William Noun, dont le frère Joe, un pompier, a été tué dans l’explosion, a de nouveau appelé à une « forte participation » des Libanais. Il a rappelé que l’explosion avait fait plus de 6 500 blessés et 300 000 sans-abri. « Si la moitié d’entre eux participent à la manifestation, ce sera suffisant », a-t-il déclaré.

M. Noun a ajouté que les familles ont pu assurer des bus dans toutes les régions du pays grâce à un don privé, pour pouvoir se rendre à la mobilisation. Enfin, M. Noun a déclaré : « Nous devons descendre dans la rue pour exiger que les enquêtes reprennent. »

Le 22 juillet, le jeune homme avait déclaré à L’Orient-Le Jour que « la communauté internationale doit voir que les Libanais se soucient de cette cause afin qu’elle continue à la soutenir ».

Les familles des victimes organisent des sit-in mensuels pour commémorer leurs proches disparus, mais le nombre de participants a progressivement diminué. Dans le cadre de l’enquête sur l’explosion, de hauts responsables sont poursuivis par le juge Tarek Bitar, mais refusent de se présenter devant la justice.

Les proches des victimes ont critiqué la lenteur de l’enquête, qui est gelée depuis février dernier en raison de l’ingérence de politiciens et de juges.

Des proches des victimes de l’explosion du 4 août 2020 au port de Beyrouth ont annoncé jeudi le programme de la prochaine commémoration du drame, trois ans après la catastrophe. Plus de 220 personnes ont été tuées, plus de 6 500 blessées et des pans entiers de la capitale ont été ravagés par cette effroyable explosion, survenue après l’inflammation de centaines de tonnes de...
commentaires (4)

Une fois ce long traumatisme passé, le peuple Libanais, qui a maintes fois montré sa résilience, renaîtra tel le phénix de ses cendres, ces irresponsables ne doivent et ne pourront pas continuer de traiter avec un mépris outrageant les lois, tôt ou tard ils paieront la note...

C…

03 h 10, le 28 juillet 2023

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Une fois ce long traumatisme passé, le peuple Libanais, qui a maintes fois montré sa résilience, renaîtra tel le phénix de ses cendres, ces irresponsables ne doivent et ne pourront pas continuer de traiter avec un mépris outrageant les lois, tôt ou tard ils paieront la note...

    C…

    03 h 10, le 28 juillet 2023

  • Le Liban de 1943 est mort mais Les Cèdres du Liban cités dans la Bible sont éternels tout comme la montagne libanaise. Ni les différentes invasions, ni l’occupation ottomane ni l’occupation syrienne n’ont pu pénétrer dans la vaillante montagne libanaise grâce au courage et au martyr de ses fils. On a toujours essayé de nous persécuter mais ils sont tous repartis la queue entre les jambes après des raclées mémorables.

    Lecteur excédé par la censure

    22 h 35, le 27 juillet 2023

  • A Emile G. Le Liban est malheureusement mort depuis longtemps. Si la foule est peu nombreuse le peuple est mort et je ne peux pas lui jeter la pierre. C’est compréhensible.

    RIGA Pavla

    20 h 50, le 27 juillet 2023

  • Si la foule est peu nombreuse c'est que le Liban est VRAIMENT mort ....

    Emile G

    18 h 22, le 27 juillet 2023

Retour en haut