Rechercher
Rechercher

Économie - Crise au Liban

L'ABL rétablit les "mesures préventives" suite aux braquages ​​de banques

L'Association des Banques au Liban condamne "l'inaction de l'État et de ses institutions face à ces attaques".

L'ABL rétablit les

Graffiti à l'entrée du siège de l'Association des banques, à Beyrouth. Photo d'archives L'OLJ

L'Association des Banques au Liban (ABL) a annoncé jeudi que les banques rétabliront les "mesures préventives strictes" à partir de vendredi, après la série de braquages ​​de banques au cours des derniers jours.

Plus tôt dans la journée, deux déposants n'ont pas pu récupérer leurs économies après avoir braqué une succursale de la Byblos Bank à Sin el-Fil, à l'est de Beyrouth.

"L'Association des Banques au Liban condamne fermement les attaques systématiques que les banques subissent depuis plusieurs jours. Elle condamne également l'inaction de l'État et de ses institutions face à ces attaques", a souligné l'ABL dans un communiqué. L'association a ajouté qu'elle était "contrainte de revenir à des mesures préventives strictes à partir de vendredi", et ce jusqu'à nouvel ordre. L'ABL n'a pas précisé les mesures en question.

"Les établissements bancaires continueront de fournir des services minimaux à l'intérieur des agences et aux distributeurs automatiques, avec une éventuelle fermeture provisoire de certaines agences en cas d'urgence", ajoute le communiqué.

Lire aussi

Hold-up à Sin el-Fil : les employés de banque "s'enfuient", les déposants bredouilles

Le braquage de jeudi survient seulement deux jours après que deux déposants, l'un d'eux armé d'une grenade, ont récupéré une partie de leurs économies dans une banque à Bint Jbeil, dans le sud du Liban, et une autre à Chehim, dans le Chouf. Lundi, un déposant, accompagné de son fils de 13 ans, a également braqué une succursale de la banque al-Mawared à Antélias, dans le Metn, et a réussi à récupérer la somme de 15.000 dollars.

La semaine dernière, un déposant dans la soixantaine avait réussi à récupérer l'intégralité de ses économies de 6.500 dollars, après avoir organisé un bref sit-in à l'agence du centre-ville de Beyrouth de la Banque Misr Liban et menacé les employés avec une bouteille d'un liquide non identifié. Suite à ces braquages, l'ABL a menacé mardi de réadopter des mesures préventives, y compris une grève de plusieurs semaines.

En septembre de l'année dernière, les banques commerciales avaient rouvert avec des mesures de sécurité renforcées après plusieurs semaines de fermeture en réponse à une vague de braquages. L'ABL a appelé à plusieurs grèves depuis lors, réclamnt une loi sur le contrôle des capitaux pour réguler les retraits et dénonçant les décisions judiciaires qui ordonnent les paiements aux déposants.

L'Association des Banques au Liban (ABL) a annoncé jeudi que les banques rétabliront les "mesures préventives strictes" à partir de vendredi, après la série de braquages ​​de banques au cours des derniers jours. Plus tôt dans la journée, deux déposants n'ont pas pu récupérer leurs économies après avoir braqué une succursale de la Byblos Bank à Sin el-Fil, à l'est de...
commentaires (4)

Le contrôle des capitaux est une nécessité tant que les $ en cash et chez les correspondents ne couvrent qu’une proportion minime des dépôts bancaires (environ 3%). Sinon, la priorité des paiements sera inversée.

Akote De Laplak

10 h 06, le 22 juillet 2023

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Le contrôle des capitaux est une nécessité tant que les $ en cash et chez les correspondents ne couvrent qu’une proportion minime des dépôts bancaires (environ 3%). Sinon, la priorité des paiements sera inversée.

    Akote De Laplak

    10 h 06, le 22 juillet 2023

  • "… L'ABL réclame une loi pour réguler les retraits et dénonce les décisions judiciaires qui ordonnent les paiements aux déposants …" - Donc en fait, si je comprends bien, l’ABL réclame une loi qui ordonnent aux banques de garder les dépôts, c’est ça? Dans tes rêves!

    Gros Gnon

    08 h 26, le 21 juillet 2023

  • La meilleure mesure préventive est de remettre leurs dépôts à leurs pigeons (pardon, clients) non?

    Gros Gnon

    08 h 22, le 21 juillet 2023

  • Les banques sérieuses ont continué à appliquer des mesures strictes pour l’accès aux agences. Le client doit prendre rendez vous et accepter le contrôle sécuritaire avant d’accéder à la branche. Rien de choquant, bien au contrarie, le flux des clients est bien étalé et l’attente est minime pour effectuer ses opérations.

    Lecteur excédé par la censure

    22 h 02, le 20 juillet 2023

Retour en haut