Rechercher
Rechercher

Politique - Présidentielle

Frangié vs Azour : les scénarios possibles

Lors de la séance promise par Berry d’ici au 15 juin, l’histoire de Sleiman Frangié se répétera-t-elle avec son petit-fils ?

Frangié vs Azour : les scénarios possibles

À gauche, le chef des Marada, Sleiman Frangié. À droite, Jihad Azour, haut responsable du Fonds monétaire international. Photos Twitter

En 1970, Sleiman Frangié est élu président de la République à seulement une voix d’écart de son concurrent chéhabiste, Élias Sarkis. À l’époque, c’est la voix de Kamal Joumblatt qui a fait pencher la balance en faveur de Frangié, au lendemain d’un...
En 1970, Sleiman Frangié est élu président de la République à seulement une voix d’écart de son concurrent chéhabiste, Élias Sarkis. À l’époque, c’est la voix de Kamal Joumblatt qui a fait pencher la balance en faveur de Frangié, au lendemain d’un...
commentaires (10)

Nous resterons un pays tribal par excellence tant qu’on préfère toujours un bey à un homme de carrière . Et dire que nous sommes en 2023

Antoine Sabbagha

18 h 37, le 17 mai 2023

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Nous resterons un pays tribal par excellence tant qu’on préfère toujours un bey à un homme de carrière . Et dire que nous sommes en 2023

    Antoine Sabbagha

    18 h 37, le 17 mai 2023

  • J’essaye de comprendre à la fin de compte c’est le Hezbollah et l’Iran et leur mollahs qui gagnera . Attention la démocratie ne sera plus. Pauvre beau pays du cèdre ??

    Eleni Caridopoulou

    16 h 57, le 17 mai 2023

  • Fouad Siniora jubile à l'idée de voir son complice devenir Président pour le protégér !

    Chucri Abboud

    15 h 26, le 17 mai 2023

  • Un fait re-rentrer la Syrie d'Assad au Liban par la grande porte et l'autre la France...mais si c'est a choisir, je suis preneur de la France

    Jack Gardner

    13 h 41, le 17 mai 2023

  • Dans les deux cas, aucun changement ou réformes majeures à attendre. Perpétuation de l'oligarchie affairiste mafio-confessionnelle, auto-immunité, pas de comptes à rendre, poursuite de la prédation sur les restes du "trésor", et bien entendu, extension de la mainmise de la 5ème colonne iranienne...

    IBN KHALDOUN

    12 h 01, le 17 mai 2023

  • L’heure de vérité va bientôt sonner. Il est connu que les votes ne sont pas anonymes et que tous les bonimenteurs seront démasqués et auront des comptes à rendre aux libanais qui ont jusque là soutenu ces fumistes en leur accordant leur confiance à commencer par les soit disant sauveurs des chrétiens jusqu’aux opposants qui ne cessent de s’opposer entre eux pour nous mener à notre perte. Rien n’est joué et le suspens est à son comble puisque tous les protagonistes tablent sur les trocs mesquins et habituels pour arrêter leur choix sur le bulletin qu’ils glisseront à la dernière minute. Nous n’avons qu’un seul espoir, c’est que ces brebis galeuses rejoignent ke troupeau patriotique et aient un sursaut de conscience pour sauver notre pays des griffes des usurpateurs pour assurer un avenir souverain à leurs progénitures et à tous les enfants du pays ainsi qu’à chaque citoyen qui n’en peut plus d’espérer et de prier afin que ces indécis retrouvent la foi en leur pays et les sauvent d’un enfer prêt à nous accueillir tous sans distinction. Messieurs dames vous oubliez que vous faites partie du lot à jeter aux flammes alors réfléchissez bien avant de glisser ce p.. de bulletin.

    Sissi zayyat

    11 h 29, le 17 mai 2023

  • Azour est celui qui a introduit la TVA au Liban ce qui a consacré que la moitié de la population Libanaise paie des taxes alors que l'autre ne le fait pas. Si il est elu il augmentera les taxes sur ceux qui paient et ignorera ceux quqi ne paient pas. Le probleme c'est qu'il est influencé par le socialisme Français et ceci menera a la perte du Liban.

    ..... No comment

    11 h 00, le 17 mai 2023

  • Je prends les paris que Frangieh sera élu comme l’ont été Nabih Berry et Elias Bou Saab. Le Hezbollah saura acheter Gebran Bassil en lui promettant la prochaine présidentielle, les postes clés du futur gouvernement hors Finances et l’immunité du passé. On assistera donc à une présence du CPL au second tour dont certains députés voteront Frangieh qui obtiendra les 65 voix. Sinon pas de président. Hassan Nasrallah a été très clair, ça sera Frangieh ou personne. D’où la nécessité absolue d’en finir avec le système politique actuel avant que la situation ne dégénère en une nouvelle guerre civile entre le Hezbollah et les partis chrétiens, guerre dont l’issue est incertaine pour le Hezbollah

    Lecteur excédé par la censure

    09 h 23, le 17 mai 2023

  • Gebran Bassil aura-t-il pour une fois le courage de soutenir Jihad Azour jusqu’au bout EN TANT QUE candidat contre Frangié et le Hezb et ses alliés ? S’il le fait le Hezb a de quoi le mettre dans une situation très inconfortable de la façon suivante: 1) Provoquer un défaut de quorum 2) Mr Bassil ayant refusé de reconnaître que le gouvernement actuel DOIT se réunir pour désigner un successeur à Riad Salamé, il sera forcé d’accepter que ce dernier soit remplacé par le vice-gouverneur qui a) est chiite et non plus maronite ce qui tombe bien mal pour le Don Quichotte des « droits des chrétiens » b) est de la même ligne politico-économique que Mr Salamé ce qui constituera une double défaite pour le Don Quichotte de la lutte contre la corruption (lui-même corrompu de la tête aux pieds en passant par les mains dans les méandres des câbles du ministère de l’énergie) 3) les FL qui elles ont dit dès le départ qu’il est du DEVOIR de Mr Miqati de réunir le gouvernement pour désigner un successeur à Mr Salamé pourront elles à juste titre dénoncer et l’atteinte aux droits des chrétiens et la poursuite de la corruption alors que notre Don Quichotte sera condamné à SE TAIRE. Pour toutes ces raisons il est vraisemblable que Gebran Bassil ne fera que monter les enchères pour à la dernière minute se vautrer devant ses maîtres jaunes. Comme l’avait fait Saad Hariri en janvier 2014 en acceptant de gouverner le pays avec les armes illégales alors qu’il avait promis le contraire depuis 2011.

    Citoyen libanais

    08 h 04, le 17 mai 2023

  • Pourquoi faut-il sans cesse le rappeler? Le score nécessaire n'est de 65 voix (nous n'en sommes plus au premier tour, mais au douzième) que si les 128 députés sont présents, mais il peut être inférieur. La majorité requise par la Constitution - n'en déplaise à Berry - est celle DES SUFFRAGES et non DES DEPUTES?

    Yves Prevost

    07 h 56, le 17 mai 2023

Retour en haut