Rechercher
Rechercher

Économie - Entreprise

La rémunération du PDG de TotalEnergies en hausse de 23 % en 2022

La rémunération du PDG de TotalEnergies en hausse de 23 % en 2022

Le PDG de TotalEnergies Patrick Pouyanné. Archives Éric Piermont/AFP

La rémunération totale du président-directeur général de TotalEnergies Patrick Pouyanné a augmenté de 23,33 % en 2022 par rapport à 2021, atteignant 7,33 millions d’euros, plus qu’avant la pandémie de Covid-19, selon un document financier publié vendredi. En 2022, la rémunération totale annuelle du dirigeant s’est élevée à 7 331 079 euros, soit une augmentation de 1 386 950 euros par rapport à 2021, selon les éléments communiqués dans le document d’enregistrement universel du groupe. En 2019, l’année d’avant-pandémie, elle se chiffrait à 6,15 millions d’euros.

Dans le détail, le PDG voit sa rémunération fixe et variable, ainsi que ses avantages en nature augmenter au total de 9,6 %, à 4,35 millions d’euros en 2022. Il s’agit d’une hausse « équivalente à celle bénéficiant en moyenne aux cadres du socle social commun en France (+9,8 %) », explique le groupe dans ce document à destination des actionnaires, investisseurs et analystes financiers. La rémunération comprend notamment un salaire fixe de base de 1,55 million d’euros (+10,71 %) et une rémunération variable de 2,73 millions d’euros (+9,01 %). L’augmentation est surtout tirée par l’attribution d’un plus grand nombre d’actions de performances, 100 000 en 2022 contre 90 000 en 2021, « pour être plus en (conformité) avec les niveaux pratiqués par les marchés ».

Pour 2022, la valorisation de ces actions – calculée en partie sur la base d’un prix de titre à 37,22 euros – se chiffre à 2,98 millions d’euros (1,97 million d’euros en 2021), soit une hausse de 50,93 %. Ces éléments de rémunération – fixe, variable et nombre d’actions de performance – seront soumis à l’approbation par l’assemblée générale ordinaire des actionnaires, convoquée le 26 mai. Sur proposition du conseil d’administration, les actionnaires auront aussi à se prononcer sur une motion prévoyant une hausse de 10 % en 2023 de la rémunération totale du PDG.

« On aurait pu s’en passer dans la période qu’on vit », a réagi la semaine dernière le ministre des Transports Clément Beaune sur France Info, en appelant à la « sobriété ». Le patron de la major pétrolière avait été l’année dernière sous le feu des critiques pour ses déclarations sur la hausse de son salaire de 51,7 % en 2021 à 5,94 millions d’euros, un montant au cœur d’une polémique cet automne, en plein conflit salarial dans les raffineries du groupe. Cette hausse faisait suite à une baisse de 36,4 % de sa rémunération en 2020, conséquence d’une amputation salariale présentée alors comme « volontaire » pendant la crise sanitaire et au recul de la part variable de son salaire cette année-là lié aux résultats du groupe.

Source : AFP


La rémunération totale du président-directeur général de TotalEnergies Patrick Pouyanné a augmenté de 23,33 % en 2022 par rapport à 2021, atteignant 7,33 millions d’euros, plus qu’avant la pandémie de Covid-19, selon un document financier publié vendredi. En 2022, la rémunération totale annuelle du dirigeant s’est élevée à 7 331 079 euros, soit une...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut