Rechercher
Rechercher

Sport - Équipe de France

Jour 1 de l’ère Mbappé

Les Bleus du capitaine Kylian Mbappé ouvrent ce vendredi leur campagne de qualifications pour l’Euro 2024 face aux Pays-Bas, dans un Stade de France qui affichera complet.

Jour 1 de l’ère Mbappé

Kylian Mbappé (à gauche) discutant avec Aurélien Tchouameni lors d’un entraînement à Clairefontaine en amont des qualifications pour l’Euro 2024. Franck Fife/AFP

L’équipe de France effectue sa rentrée à la maison, sans la Coupe du monde qui lui a échappé d’un souffle en finale il y a trois mois, mais avec le soutien massif de ses supporters contre un adversaire qui, certes diminué, n’est jamais simple à manœuvrer.

À la barre du navire tricolore, un jeune capitaine de 24 ans est chargé d’emmener un équipage rajeuni vers l’Euro 2024 en Allemagne : Mbappé, son charisme et ses jambes de feu, prennent le relais des Bleus version Hugo Lloris, propriétaire du brassard pendant plus d’une décennie.

Le gardien de Tottenham aux 145 sélections sera d’ailleurs célébré et acclamé avant le coup d’envoi de la rencontre, comme les autres figures historiques Steve Mandanda, Raphaël Varane et Blaise Matuidi qui ont toutes mis fin à leur carrière internationale récemment.

Le Ballon d’or Karim Benzema, en rupture avec Didier Deschamps, a fait savoir qu’il n’était pas disponible.

Le sélectionneur, interrogé sur ces festivités, a salué l’initiative de la Fédération : « On se devait de le faire vis-à-vis de ces joueurs-là. » Sans s’attarder dessus non plus, car « il faut faire en sorte dès le départ d’être fixé, voire obnubilé sur cet objectif de la qualification ».

« Capitaine fédérateur »

Pour mettre la main sur l’Euro, le seul trophée qu’il n’a pas soulevé depuis le banc, « DD » a délégué une partie de son pouvoir à Mbappé, leader tout-puissant et représentant iconique d’une génération ultratalenteuse et avide de titres.

« Kylian, c’est un capitaine charismatique sur et en dehors du terrain, il peut tirer tout un groupe derrière lui, donc bien sûr que ça peut être un capitaine fédérateur », assure Marcus Thuram, d’un an son aîné, questionné mercredi à Clairefontaine.

L’attaquant de Mönchengladbach a évacué en une phrase les interrogations entourant Mbappé, à la personnalité peut-être plus clivante que celle d’Antoine Griezmann, candidat déçu pour le brassard, dont l’altruisme est souvent vanté.

Pour Alain Giresse, interrogé cette semaine par l’AFP, il s’agit d’un faux débat. Mbappé, « c’est une personnalité de maintenant, avec la façon de voir des joueurs de maintenant, l’ambition, la détermination, affirme le champion d’Europe 1984. Il a cette façon d’aborder les matches d’une manière peut-être plus détachée, mais avec la même conviction. Il sera en phase avec les autres joueurs ».

Dans le sillage du champion du monde 2018 et vice-champion 2022, la précocité d’Aurélien Tchouaméni, Ibrahima Konaté et Dayot Upamecano s’affichera vendredi sur la pelouse de Saint-Denis. Le réservoir jeunes garnira également le banc avec, sûrement, Eduardo Camavinga, Jean-Clair Todibo et Khéphren Thuram en munitions supplémentaires.

Giroud ou Kolo Muani ?

La cage sera également entre de nouvelles mains, celles de Mike Maignan, nouveau gardien n° 1 à 27 ans, amené à prendre le relais de Lloris.

En attaque, Deschamps devra faire un choix entre l’expérience du doyen de 36 ans Olivier Giroud, meilleur buteur de l’histoire des Bleus (120 sélections, 53 buts), et la jeunesse de Randal Kolo Muani (5 sélections, un but), 24 ans comme Mbappé.

« Je ne lui mets pas une étiquette de titulaire indiscutable mais il a plus d’arguments en sa faveur aujourd’hui plutôt qu’avant la Coupe du monde », a observé le technicien basque à propos du joueur de Francfort.

Son homologue Ronald Koeman aimerait bien être confronté à ces problèmes de riche. Mais le successeur de Louis van Gaal a vu ses choix limités par une « infection virale » qui a contraint cinq joueurs au forfait, a annoncé jeudi la Fédération néerlandaise (KNVB).

Déjà privé de Frenkie de Jong, milieu du FC Barcelone blessé à une cuisse, le patron de la sélection « Oranje » doit notamment se passer de Matthijs de Ligt, défenseur du Bayern Munich, et de Cody Gakpo, attaquant de Liverpool.

Les Bleus auront néanmoins quelques adversaires redoutables à contenir, comme le dribbleur Memphis Depay, coéquipier de Griezmann à l’Atlético Madrid, et le défenseur central Virgil van Dijk, binôme de Konaté à Liverpool.

Source : AFP

L’équipe de France effectue sa rentrée à la maison, sans la Coupe du monde qui lui a échappé d’un souffle en finale il y a trois mois, mais avec le soutien massif de ses supporters contre un adversaire qui, certes diminué, n’est jamais simple à manœuvrer.À la barre du navire tricolore, un jeune capitaine de 24 ans est chargé d’emmener un équipage rajeuni vers l’Euro 2024 en...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut