Rechercher
Rechercher

Gloubiboulga informe

Istiz Nabeuh a fini par avaler sa table de dialogue branlante puis s’en est allé bouder dans son cagibi de Aïn el-Tiné, crachant à la face de ceux qui continuent de se crêper la touffe : « Bernique, allez bavasser ailleurs ! » Une vraie manie pour ce Déshérité antédiluvien que de vouloir absolument imposer son mobilier à quatre pattes par-dessus lequel il entend arbitrer, à chaque couac institutionnel, le gros gloubiboulga informe du moment.

Pareil pour Mikou-les-Miquettes, qui a foiré son unique réunion ministérielle. Et pour cause : les quatre bipèdes de son équipe ne s’entendaient sur rien. Le pays du Koullouna est dans une telle capilotade en cette fin d’année que le plus petit dossier, même enfoui depuis des lustres dans un bas de laine au creux d’une caisse au fond du couloir, deuxième porte à gauche en sortant de l’ascenseur, nécessite de tirer les couteaux… Sans compter le pendentif orange à la Justice qui distribuait comme d’hab ses ruades à la volée. Mais faut le comprendre, le pauvre. Tenaillé par la trouille que lui inspire le Basileus, il fantasme de poser sa griffe personnelle sur un ministère qu’il ne reverra plus jamais de sa vie.

Résumé du schmilblick : une présidentielle sabotée et un gouvernement caviardé. Même pour les plus éclairés, c’est à n’y rien comprendre. En revanche, le Libanais de base, doté d’une intelligence de base, a tout compris, lui, et rabaissé depuis lurette ses prétentions : plus personne ne demande aux neuneus d’en haut de construire le Liban de demain, mais juste d’essayer qu’il ne ressemble plus au Liban d’aujourd’hui.

Il n’empêche que malgré cette déconfiture générale, certains insistent à vouloir piloter ce pays-cloaque jeté dans la Méditerranée. Ambitieux, rabattez votre caquet ! Non, il n’y aura pas d’avions gros porteurs estampillés FMI, larguant des confettis de billets verts dans la tirelire cabossée de l’État, cet objet politique non identifié. Non, l’aide qui sera accordée un jour lointain et les petits fours qui suivront n’auront pas pour objet de gaver les margoulins des ministères, ni de s’acheter encore des 4 x 4 couleur corbillard et encore moins de graisser les mitraillettes pour des opérettes militaires au Liban-Sud. Et surtout, qu’on nous lâche un peu avec le slogan bidon du Phénix qui va renaître de ses cendres. Le pauvre volatile en est tellement surchargé qu’il a de quoi remplir une cinquantaine d’urnes funéraires et deux douzaines de barbecues.

Donc, on se calme. Les dents des poules qui verront le jour heureux du redressement n’ont pas encore percé.

[email protected]


Istiz Nabeuh a fini par avaler sa table de dialogue branlante puis s’en est allé bouder dans son cagibi de Aïn el-Tiné, crachant à la face de ceux qui continuent de se crêper la touffe : « Bernique, allez bavasser ailleurs ! » Une vraie manie pour ce Déshérité antédiluvien que de vouloir absolument imposer son mobilier à quatre pattes par-dessus lequel il entend...

commentaires (10)

Voici une petite explication : ''gloubiboulga'' trouvé sur Internet noté avec un trait d'union ''gloubi-boulga'' = Mélange infâme. Miquet les miquettes surnom donné par l'auteur à M. Mikati, en raison de l'euphonie (ressemblance des sons) miquette a plusieurs sens, je vous laisse le soin de les rechercher

Jad Roukoz

07 h 04, le 05 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Voici une petite explication : ''gloubiboulga'' trouvé sur Internet noté avec un trait d'union ''gloubi-boulga'' = Mélange infâme. Miquet les miquettes surnom donné par l'auteur à M. Mikati, en raison de l'euphonie (ressemblance des sons) miquette a plusieurs sens, je vous laisse le soin de les rechercher

    Jad Roukoz

    07 h 04, le 05 janvier 2023

  • J'ai de la peine à comprendre le sens de certains mots ou expressions humoristiques,comme "gloubiboulga* ou "Mikou-les-Miquettes. M.Z

    ZEDANE Mounir

    00 h 59, le 04 janvier 2023

  • D'autant plus que la taille du cerveau des poules a diminué avec le temps, suite à la domestication nous dit-on (à l'inverse de leur taille qui a augmenté)... Les "éleveurs" font du bon travail. Rien à attendre de ce côté-ci...

    Levantine

    18 h 10, le 31 décembre 2022

  • Avec tous ses volatiles on pourrait dire c’est faisandé

    Bersuder Jean-Louis

    14 h 06, le 30 décembre 2022

  • Lire « leurs béquilles encombrantes » merci.

    Sissi zayyat

    12 h 19, le 30 décembre 2022

  • Merci cher Gaby Nasr. On voit que cette annus horribilis qui vient de s’écouler vous a bien inspiré. Espérons que celle à venir aurait de meilleurs « positive vibes » pour inspirer les libanais de base avec leur intelligence de base, pour qu’ils soient plus à même de réfléchir tout seul sans l’influence de leurs zaims qui sont encore moins dotés qu’eux à ce niveau là pour, pouvoir se relever et se mettre debout, seuls, sans leurs béquilles encombrant qui les empêchent d’avancer. Bonne Année cher Monsieur, on attend impatiemment vendredi prochain.

    Sissi zayyat

    11 h 05, le 30 décembre 2022

  • Gaby Nasr , cher Cyrano des mots Merci de ces Éclats de rire pour terminer l’année et commencer la prochaine sous le signe de guignol et de la jovialité La politique dans ce pays est une vaste comédie .. Un sujet de conversation éculé Une Moulinette à refrains usés Dont vous tirez avec génie une opérette ! Merci Continuez de nous enchanter Et Bonne Année ?

    Noha Baz

    09 h 07, le 30 décembre 2022

  • M A G N I F I Q U E ! Merci, cher Gaby Nasr, et surtout B O N N E A N N E E 2023 - Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 23, le 30 décembre 2022

  • VOUS RAILLEZ LES MAFIEUX EN MOTS HUMOURISTIQUES - ET NOUS LES DECRIVEZ AVEC CARICATURE. - QUAND A NOS EXPRESSIONS LIBRES ET VERIDIQUES, - ELLES SONT BIFFEES PAR L,INDECENTE CENSURE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    07 h 34, le 30 décembre 2022

  • La gente du phénix s'en est prise une bien belle de baffe et bien méritée...

    Wlek Sanferlou

    04 h 20, le 30 décembre 2022

Retour en haut