Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Plainte de Berry contre la juge Ghada Aoun après un tweet

La magistrate a partagé une liste de noms de personnalités libanaises qui disposeraient de fonds gelés par Washington sur des comptes suisses.

Plainte de Berry contre la juge Ghada Aoun après un tweet

La procureure générale près la cour d'appel du Mont-Liban, Ghada Aoun. Photo Marie-Jo Sader

Le président du Parlement libanais Nabih Berry a porté plainte mercredi contre la procureure générale près la cour d'appel du Mont-Liban Ghada Aoun, a confirmé un responsable proche de Aïn el-Tiné à L'Orient-Le Jour. Cette plainte fait suite à la publication par la juge sur son compte Twitter d'une image, sur laquelle figure une liste de noms de responsables libanais qui disposeraient de comptes bancaires gelés en Suisse par l'administration américaine, dont Nabih Berry et son épouse Randa Berry. Cette liste pourrait avoir été puisée du site WikiLeaks.

L'image publiée par la juge, qui n'est pas datée, reprend les noms de 17 personnalités politiques libanaises "ayant des comptes gelés dans les banques suisses et qui sont incapables d'en retirer un seul dollar, sur directives de l'administration américaine", accompagné du solde de ces comptes. 

"Je ne sais pas à quel point ces informations sont vraies. Mais pourquoi les personnes dont les noms figurent sur cette liste ne dévoilent-elles pas leurs comptes dans les banques suisses ? Uniquement par souci de transparence  !", a twitté Mme Aoun. "J'espère que cela pavera la voie à une loi sur la levée du secret bancaire", a-t-elle ajouté.

Portrait

Ghada Aoun, au-delà des scandales

Outre les noms de Nabih Berry et de sa femme figurent entre autres ceux de l'ancien Premier ministre Fouad Siniora, du Premier ministre désigné Nagib Mikati et de son frère, de l'homme d'affaires Taha Mikati, du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, de l'ancien Premier ministre Saad Hariri et du leader druze Walid Joumblatt et de la députée Paula Yacoubian.

Peu après la publication, la juge Aoun a supprimé son tweet. Elle n'était pas joignable pour commenter cette affaire.

"Elle n'en fait qu'à sa tête"
Suite à cette publication, M. Berry a "immédiatement" déposé plainte via son avocat devant le procureur général près la cour de cassation, Ghassan Oueidate, selon la chaîne NBN, propriété du président de la Chambre. Selon le texte de la plainte consulté par L'Orient-Le Jour, les motifs sont la diffamation, l'incitation à la discorde confessionnelle, la calomnie et l'abus de pouvoir. 

Contacté, une source proche du président du Parlement a estimé que le dépôt d'une plainte est "la moindre des choses". "Une juge ne peut pas se permettre de publier de telles informations en ligne. Sur quoi se base-t-elle pour émettre ces accusations ? Elle devrait pouvoir être en mesure d'étayer ses propos. Cela fait 6 ans qu'elle n'en fait qu'à sa tête", a encore dit ce responsable qui réclame que Ghada Aoun "soit poursuivie par le Conseil supérieur de la magistrature". 

Habituée des coups d'éclat médiatiques, Ghada Aoun avait été déférée en avril 2021 devant l’Inspection judiciaire, après ses perquisitions très médiatisées au siège de la société Mecattaf, à Aoukar (au nord de Beyrouth). Elle avait également refusé de se conformer à une décision du procureur général près la Cour de cassation Ghassan Oueidate, consistant à la dessaisir des affaires liées aux crimes financiers. La magistrate, qui a engagé au cours des dernières années des poursuites contre plusieurs responsables, dont Riad Salamé et les frères Mikati, se retrouve souvent au centre de remous judiciaires et elle est connue pour sa proximité avec l'ex-président Michel Aoun.

Le président du Parlement libanais Nabih Berry a porté plainte mercredi contre la procureure générale près la cour d'appel du Mont-Liban Ghada Aoun, a confirmé un responsable proche de Aïn el-Tiné à L'Orient-Le Jour. Cette plainte fait suite à la publication par la juge sur son compte Twitter d'une image, sur laquelle figure une liste de noms de responsables libanais qui disposeraient...
commentaires (17)

“Les chiens aboient la caravane passe.” On interprète ce dicton comme on veut….

T P N

02 h 57, le 11 novembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • “Les chiens aboient la caravane passe.” On interprète ce dicton comme on veut….

    T P N

    02 h 57, le 11 novembre 2022

  • Cette juge peut s’avérer utile et même indispensable à notre pays si elle allait jusqu’au bout de son combat en étant crédible et en dénonçant TOUS les voleurs qui ont usé et abusé de leur pouvoir pour piller le pays. Sa liste est pour le moins incomplète et elle savait la foudre qu’elle allait déclencher en étant partial et ridicule par le fait même d’omettre consciemment de signaler les quelques autres déjà sanctionnés qui ne figurent pas sur sa liste comme par magie. Tout le monde sait qui a volé quoi, les sommes manquantes sont là meilleure preuve, mais ce sont les preuves imprimées et publiées qui manquent pour prouver à tous ces sourds et aveugles que leurs zaims ne sont pas blancs comme neige comme ils veulent bien leur faire croire. Suivez mon regard.

    Sissi zayyat

    10 h 23, le 10 novembre 2022

  • Heureusement que quelques acteurs et actrices de notre Cirque National, très consciencieux de leur mission de nous amuser avec leurs frasques, "remettent ça" régulièrement...pour notre plus grand bonheur ! MERCI, Messieurs-Dames, continuez...nous on adore ça !!! - Irène Saïd

    Irene Said

    10 h 19, le 10 novembre 2022

  • Les ripoux de la république sont quand même un peu plus intelligents et ont tous créé des sociétés écran pour rester dans l’ombre. Le tweet de Mme Aoun n’est aucunement plausible. Mais s’il est réel, pourquoi l’a t elle effacé, est parce qu’il contient aussi des noms de personnes affiliées au CPL ou bien est ce qu’elle a l’objet de pressions politiques ? Dans tous les cas, son comportement n’est pas digne de sa fonction. Si elle a des informations de ce genre, elle doit les donner au parquet financier qui en fera son affaire

    Lecteur excédé par la censure

    08 h 52, le 10 novembre 2022

  • Bizarre. Il parait peu probable que l'administration Americaine puisse geler les comptes en Suisse de personnes qui ne sont ni de nationalite Americaine, ni residentes aux USA, ni l'objet d'un jugement aux USA ou ailleurs. Jusqu'a nouvel ordre, la Suisse reste un etat de droit. Par contre, M Berri detient, lui, la nationalite Americaine.....

    Michel Trad

    23 h 59, le 09 novembre 2022

  • il n y a plus rien en Suisse, les banques ont ferme tout les comptes des politiciens depuis déjà 2009, oui 2009. Le reste c'est un mythe...et les pretes noms, un autre mythe...

    Jack Gardner

    22 h 58, le 09 novembre 2022

  • Je crois chaque mot de ce que la juge Aoun a dit. Les pretes-noms n’existent quasiment plus au jour d’aujourd’hui. Avoir un compte en Suisse n’est pas un crime. Ce qui est un crime c’est d’avoir amassé des sommes colossales au détriment de l’Etat, et de ne pas pouvoir justifier la source de la richesse autre, que d’avoir puisé dans la caisse…On sait d’où ces politiciens viennent , et sur quelles montagnes de richesses , pillées ils se tiennent aujourd’hui.

    LeRougeEtLeNoir

    22 h 36, le 09 novembre 2022

  • Istaz Nabih a mille fois raison. Les politiques ne sont pas assez fous au point d'ouvrir des comptes à leurs noms propres. Pour rappel; malgré tout ce qu'on dit, l'ordre juridique libanais est parmi les plus respectés au Moyen-Orient, car il a une profondeur, une tradition et une jurisprudence de qualité. Une seule personne ne doit pas pouvoir plomber la réputation d'une telle institution, qui est le socle sur lequel repose la démocratie du pays. J'espère qu'unanimement tous les politiques vont condamner sa courte publication la contraignant à présenter des excuses à chaque personne diffamés.

    Céleste

    20 h 44, le 09 novembre 2022

  • Plus de 12 milliards $ (avec sa femme Randa) gelés en Suisse, le pôvre! Et il est pas seul à crever la dalle, il y a quelques grosses légumes parmi ses compagnons de misère : Michel Sleiman, Walid Joumblatt et… Paula Yacoubian. Plus sérieusement, ce serait bien que quelqu’un nous informe aussi sur les fortunes CPL & co.

    Marionet

    20 h 11, le 09 novembre 2022

  • Le Liban coule. Pendant ce temps certains continuent avec le pourquoi celui ci et pas l'autre et d'autres se posent des questions sur la l'égalité de faire ci ou ça. Peuple brillant vous avez dit ? Quelle blague.

    W. ABDUL RAHMAN

    19 h 57, le 09 novembre 2022

  • "… Peu après la publication, la juge Aoun a supprimé son tweet …" - Ben oui, elle s’est souvenue tout d’un coup que son cousin n’était plus président pour la protéger…

    Gros Gnon

    19 h 29, le 09 novembre 2022

  • "… le dépôt d'une plainte est "la moindre des choses" …" - Ah bon? Le dépôt d’une plainte est la SEULE chose, pas la moindre… L’étape suivante c’est quoi sinon? L’envoi des baltagis pardon de la milice re-pardon de la police du parlement pour lui casser la gueule?

    Gros Gnon

    19 h 26, le 09 novembre 2022

  • On publie tout ou rien! Il y a de grands absents dans cette liste, dont tout le monde sait pertinemment qu'ils sont loin d'être blancs comme neige! Outre la vulgarité du procédé indigne d'un(e) juge, où est l'impartialité d'une telle fonction?

    Politiquement incorrect(e)

    18 h 34, le 09 novembre 2022

  • DOMMAGE QUE LA PROCUREURE GÉNÉRALE PRES LA COUR D'APPEL DU MONT-LIBAN GHADA AOUN,N’A PAS PUBLIER LA LISTE COMPLÈTE ! DANS CE LISTING DÉJÀ LES NOUVEAUX VENUS SONT IMPLIQUES ! QUELQU’UN A PU DOUTER ???

    aliosha

    18 h 29, le 09 novembre 2022

  • Je n'ai aucune sympathie pour M Berri. (et je crois qu'il s'en fiche comme de sa vieille chaussette ) :) :) Cependant, c'est la PREMIERE fois que je vois une juge dévoiler des informations juridiques ou non...peu importe ( même si elles sont vraies) en public. Comment un juge peut il se comporter de la sorte?? !!! Hallucinant !!!. Alors que le juge M BITAR n'a rien dévoilé de son enquête, personne ne sait de quoi il relève ...Et voilà qu'on le bloque et on l'empêche d'enquêter. ET il ne dit rien. Il ne fait aucun éclat malgré toutes les accusations bidons, agressions verbales, il n'a pas ouvert sa bouche. Il n'a rien dit. Il n'a fait aucun éclat. Bref, un vrai PROFESSIONNEL.

    LE FRANCOPHONE

    18 h 15, le 09 novembre 2022

  • C'est une bonne nouvelle de la part de la magistrate, mais, pourvu que ça s'avère vrai. Le reste, peu importe.

    Esber

    18 h 03, le 09 novembre 2022

  • Plausible. Pas de nom de deputes ou proches du CPL ? La transparence TOUTE la transparence

    LH

    17 h 48, le 09 novembre 2022

Retour en haut