Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Le rapatriement des réfugiés syriens commencera mercredi

"Nous ne nous soumettrons pas aux pressions" d'organisations "qui se prétendent humanitaires", affirme le directeur de la Sûreté générale libanaise.

Le rapatriement des réfugiés syriens commencera mercredi

Une femme tenant son enfant dans un campement de réfugiés syriens dans la Békaa, au Liban, le 18 octobre 2022. Photo Reuters/Mohamed Azakir

Le ministre libanais sortant des Affaires sociales, Hector Hajjar, a annoncé mardi que le rapatriement progressif des réfugiés syriens installés au Liban, qui sera "volontaire et sécurisé" selon les autorités libanaises, débutera mercredi dès 6h.

Ce retour s'effectue dans le cadre d'un plan du gouvernement sortant de Nagib Mikati, qui prévoit le rapatriement de 15.000 réfugiés par mois. Cette stratégie est contestée par plusieurs ONG et organisations internationales qui qualifient ce retour de dangereux en raison des violations des droits de l'Homme en Syrie. Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a répété qu'il ne participe pas à ce plan.

Le 12 octobre, le président de la République, Michel Aoun, avait annoncé que le Liban allait commencer à rapatrier "progressivement" les réfugiés syriens "à partir de la semaine prochaine", mais aucun rapatriement n'a jusque-là eu lieu. Vendredi dernier, le ministre sortant des Déplacés, Issam Charafeddine, avait affirmé à la chaîne al-Jadeed que "6.000" réfugiés syriens seront rapatriés mercredi à bord de "trois convois". L'ambassadeur de Syrie au Liban Ali Abdelkarim Ali a, de son côté, indiqué le jour même que "plus de 89% des réfugiés syriens veulent être rapatriés".

Pour mémoire

Les Syriens au Liban risquent l’expulsion alors que le plan de retour des réfugiés bat de l'aile

A l'issue d'une visite mardi dans la région de Ersal dans la Békaa, M. Hajjar a assuré, lors d'une conférence de presse au siège de la Sûreté générale à Laboué, veiller à ce que "le retour se déroule de manière sécurisée et sans pressions". Il a ajouté qu'un "premier groupe de réfugiés se dirigera mercredi de Ersal vers la frontière libano-syrienne" afin d'être rapatrié dès 6h.

Les responsables libanais font pression depuis des années pour le départ des réfugiés syriens, mais la communauté internationale et le HCR l'ont toujours refusé, jugeant ce retour dangereux en raison des violations des droits de l'Homme en cours en Syrie, pays ravagé par une guerre civile depuis 2011. Selon les chiffres de l'ONU, environ un million et demi de réfugiés syriens se trouvent sur le sol libanais.

"Pressions"

Pour sa part, le directeur de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a déclaré mardi, lors d'une conférence de presse, que "le Liban réfute la manière dont des organisations humanitaires et d'autres qui prétendent l'être abordent ce dossier avec notre pays et lui dictent leur volonté". "Nous ne nous soumettrons pas aux pressions parce que l'intérêt du peuple libanais est le plus important", a-t-il renchéri, selon des propos rapportés par l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Il a également assuré qu'"aucun réfugié ne sera obligé à être rapatrié".

Le dossier des réfugiés syriens "a des conséquences négatives à tous les niveaux et doit être résolu", a-t-il souligné, saluant " la transparence de la Syrie" dans la manière d'aborder ce sujet. "2.080.000 réfugiés syriens se trouvent actuellement au Liban, ainsi que 17 centres pour le rapatriement volontaire", selon lui. M. Ibrahim a également indiqué que "540.000 réfugiés ont été volontairement rapatriés en Syrie depuis 2017".


Le ministre libanais sortant des Affaires sociales, Hector Hajjar, a annoncé mardi que le rapatriement progressif des réfugiés syriens installés au Liban, qui sera "volontaire et sécurisé" selon les autorités libanaises, débutera mercredi dès 6h. Ce retour s'effectue dans le cadre d'un plan du gouvernement sortant de Nagib Mikati, qui prévoit le rapatriement de 15.000 réfugiés par...

commentaires (8)

LES VERITES MEME SANS NOMS, SANS INSULTES ET POINT PROVOCANTES SONT CENSUREES DANS CE JOURNAL. CAR CE SONT DES VERITES QUI NE PLAISENT PAS A CERTAINS.

LA LIBRE EXPRESSION

17 h 17, le 25 octobre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • LES VERITES MEME SANS NOMS, SANS INSULTES ET POINT PROVOCANTES SONT CENSUREES DANS CE JOURNAL. CAR CE SONT DES VERITES QUI NE PLAISENT PAS A CERTAINS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    17 h 17, le 25 octobre 2022

  • On pourrait estimer que dans cette situation le Liban est trop souvent soumis aux désidérata des autres … Pourquoi ne pas imposer à la syrie « soeur » (terme souvent utilisé par un autre président de triste mémoire) de lui renvoyer l’intégralité des réfugiés, si ses dirigeants ne s’installaient pas autour d’une table afin de négocier la délimitation maritime entre les deux pays… Pour mémoire, nos « responsables » politiques devaient se rendre à damas avec à leur tête Bou Saab honoré samedi par le président de la République pour ses efforts de médiation…..après un contact téléphonique avec le syrien el assad . Et là, on apprend qu’en raison d’engagements précédemment pris, la réunion était ajournée ad vitam aeternam….

    C…

    16 h 49, le 25 octobre 2022

  • EL KHOURY BYEDDAHAK 3AL RA3IYE MA BYE2DAR YEDDAHAK 3AL KHOURIYE !

    LA LIBRE EXPRESSION

    16 h 30, le 25 octobre 2022

  • Bravo

    Abou Khater Hayat

    16 h 23, le 25 octobre 2022

  • JE CROIS QUE MON COMMENTAIRE BIEN LU JUSQU,A SA FIN NE VISE PERSONNE ET LE TERME ON SE RIT DES CITOYENS OU DE SOI-MEME EST UNE EXPRESSION POPULAIRE ET RIEN D,AUTRE. MON RESPECT ET SUPPORT AU GENERAL IBRAHIM A ETE REPETE DES DIZAINES DE FOIS DANS CE FORUM.

    LA LIBRE EXPRESSION

    16 h 13, le 25 octobre 2022

  • Très bien dit, que ces organisations fassent pressions sur leur propre gouvernement pour les prendre chez eux.

    Eid Nasser

    15 h 53, le 25 octobre 2022

  • Bonne decision …

    nabil zorkot

    15 h 36, le 25 octobre 2022

  • Allez-y! Foncez, M. Ibrahim! Les associations "humanitaires" peuvent aller se faire voir ailleurs...

    Georges MELKI

    15 h 15, le 25 octobre 2022

Retour en haut