Rechercher
Rechercher

Sport - Ligue des champions

Chelsea domine l’AC Milan, premier accroc pour le PSG

Les Blues sont aisément venus à bout (3-0) des Rossoneri, mercredi, lors de la 3e journée de C1. À Lisbonne, les Parisiens ont été tenus en échec (1-1) par Benfica et se partagent la tête du groupe H.

Chelsea domine l’AC Milan, premier accroc pour le PSG

Reece James marquant le troisième but de Chelsea lors de la victoire (3-0) des Londoniens face à l’AC Milan à Stamford Bridge, lors de la 3e journée de Ligue des champions. Dylan Martinez / Reuters

Potter semble déjà avoir trouvé la formule magique. Pour son troisième match sur le banc de Chelsea, le successeur de Thomas Tuchel n’avait pas le droit à l’erreur face aux champions d’Italie. Après une défaite inaugurale sur le terrain du Dinamo Zagreb et un nul concédé il y a deux semaines à Stamford Bridge face à Salzbourg, ce choc avait déjà des allures de match de la dernière chance pour les Londoniens.

Mais face à des Lombards bien moins en jambes qu’à l’accoutumée, les hommes de Graham Potter ont rapidement pris la partie en main, profitant des nombreuses absences en défense côté milanais (Mike Maignan, Théo Hernandez, Alessandro Florenzi ou plus récemment Davide Calabria ).

« Au total, je ne peux pas me plaindre, pas de but encaissé, trois buts, très bonne attitude des joueurs, vraiment très bien (...) C’est une victoire importante, même s’il reste beaucoup de chemin dans cette compétition », a commenté le coach anglais après le match.

Pour l’occasion, l’ancien technicien de Brighton était revenu à une défense à trois centraux, composée de Fofana et Kalidou Koulibaly, pour sa première titularisation sous la houlette de Potter, entourant Thiago Silva.

Quelques minutes après une frappe enroulée de Mason Mount, bien détournée par Ciprian Tatarusanu (5e), ce sont d’ailleurs les défenseurs qui ont été les plus dangereux. Toujours à l’affût sur coups de pied arrêtés, Thiago Silva a vu deux de ses têtes repoussées par le gardien roumain (22e, 24e), mais sur la seconde, Fofana, bien placé, a ouvert le score du plat du pied (1-0, 24e), inscrivant au passage son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Une joie de courte durée pour le jeune défenseur qui s’est blessé dans un duel avec Rafael Leao en se tordant apparemment le genou droit. L’ancien défenseur de Leicester rejoint ainsi la longue liste d’internationaux français à l’infirmerie, qui ne cesse de s’allonger à moins de deux mois du coup d’envoi du Mondial qatari.

S’il a bien essayé de poursuivre après avoir reçu quelques soins, le staff londonien a estimé qu’il était sans doute plus prudent de ne pas insister en le remplaçant par Trevor Chalobah (38e). « On ne sait pas encore (ce qu’il a), c’est vraiment le seul point noir de cette soirée. On va attendre le scanner qu’il passera demain (jeudi) et on va croiser les doigts », a indiqué Potter, alors que le joueur de 21 ans a quitté Stamford Bridge avec des béquilles.

Giroud applaudi, mais transparent

Au retour des vestiaires, la domination anglaise s’est faite de plus en plus pressante sur les cages milanaises. Sur une action où la défense italienne s’est complètement arrêtée de jouer, Reece James a pu confortablement centrer pour Pierre-Emerick Aubameyang qui s’était glissé dans le dos de Fikayo Tomori pour marquer de près (2-0, 56e).

Cinq minutes plus tard, le même James tuait tout suspens en plaçant la balle dans la lucarne du coin d’une belle frappe en force des six mètres (3-0, 61e), permettant même à son entraîneur de faire tourner en fin de match.

Côté AC Milan ? Rien ou presque. Deux tirs en première période, autant en seconde. Leao a bien créé le seul danger notable sur une percée en repiquant dans l’axe de la gauche, mais le jeune belge De Ketelaere n’a pas su convertir le travail de son coéquipier en tirant droit sur Kepa.

Pour le reste, l’attaque a été totalement muselée et Olivier Giroud a été d’autant plus applaudi par tout Stamford Bridge à sa sortie, à la 72e minute, tant il avait été transparent tout le match. Les joueurs de Stefano Pioli devront montrer un tout autre visage dans six jours à San Siro dans une poule où tous les points comptent et où la différence de buts pourrait s’avérer décisive.

« On va essayer de renverser le résultat chez nous. On ne pourra pas attendre les deux derniers matchs, il faudra un bon résultat à Milan », a reconnu le coach italien. Après la victoire de Salzburg plus tôt dans la soirée face à Zagreb (1-0), les Autrichiens sont les surprenants leaders de ce groupe E avec cinq points au compteur, devant les Blues qui en ont quatre, à égalité avec les Rossoneri, et Zagreb qui en compte 3.

Un Paris au ralenti à Lisbonne

Petit coup d’arrêt pour Paris. Au terme d’un match intense et accroché, le PSG et Benfica se sont neutralisés à Lisbonne, renvoyant à la seconde manche mardi prochain au Parc des Princes la bataille pour la première place de la poule H.

Sur la pelouse du majestueux stade de la Luz où le PSG avait perdu la finale de Ligue des champions 2020 contre le Bayern Munich (1-0), l’équipe parisienne a ouvert le score par l’intermédiaire de Lionel Messi (22e) mais été bousculée tout au long de la première période au point de concéder l’égalisation sur un but contre son camp de Danilo (41e).

Au moins les Parisiens gardent leur destin en main avec 7 points, tout comme Benfica, à mi-chemin de cette phase de poules. « On a essayé jusqu’à la fin, on a combattu, on a donné ce qu’on pouvait. Quand on n’arrive pas à gagner, il ne faut pas perdre », a commenté le milieu parisien Marco Verratti au micro de Canal+. Il a fallu pour ce faire une excellente prestation du gardien parisien Gianluigi Donnarumma, longtemps infranchissable (8e, 13e, 18e) et décisif en fin de match face à Rafa Silva (81e).

Dans l’autre rencontre de la poule, la Juventus Turin s’est enfin relancée, et elle le doit à Adrien Rabiot. Auteur d’un doublé (35e, 83e) contre le Maccabi Haïfa (3-1), le milieu international français a surnagé et offert à l’équipe de Massimiliano Allegri (3 pts) un premier succès européen cette saison aux airs de bouffée d’oxygène.

City et Haaland se régalent toujours autant

Mais qui arrêtera Erling Haaland? L’insatiable attaquant norvégien a encore frappé deux fois mercredi contre Copenhague (5-0), poursuivant son incroyable début de saison avec Manchester City. D’une reprise imparable au ras du poteau (7e) puis d’un but opportuniste après une frappe repoussée (32e), Haaland a assommé les Danois, inscrivant les 27e et 28e buts de sa carrière en C1... en seulement 22 matchs !

L’équipe de Pep Guardiola prend déjà une option sur la qualification en huitièmes de finale (9 pts), devant Dortmund (6 pts) qui a enfoncé le Séville FC dans la crise en allant s’imposer 4-1 au stade Sanchez-Pizjuan.

De quoi sceller le sort de l’entraîneur espagnol Julen Lopetegui, en larmes après la rencontre, avant d’être limogé aussitôt par sa direction. La presse espagnole annonce déjà le retour de l’Argentin Jorge Sampaoli, qui avait officié sur le banc andalou deux ans avant d’atterrir à Marseille en 2021.

Le Real s’en sort même sans réalisme

Malgré un manque de réalisme sur le plan offensif, le Real Madrid s’est envolé en tête du groupe F. Ultradominateurs sans concrétiser la pluie d’occasions qu’ils se sont procurées, les Merengues ont disposé des Ukrainiens du Shakhtar Donetsk (2-1) et enchaînent une troisième victoire en autant de journées (9 pts).

Au stade Santiago-Bernabeu, Rodrygo (13e) et Vinicius (28e) ont mis l’équipe de Carlo Ancelotti sur de bons rails, mais elle a couru en vain après un troisième but, à l’image de son attaquant Karim Benzema, brouillon et n’ayant visiblement pas retrouvé son état forme d’avant sa blessure aux ischios-jambiers.

Auparavant, le RB Leipzig s’était remis en selle dans la course à la qualification en battant 3-1 le Celtic de Glasgow avec un but du Français Christopher Nkunku (27e) et un doublé du Portugais André Silva (65e, 77e).

Résultats de la 3e journée de Ligue des champions

Groupe E :

Chelsea 3 – 0 AC Milan

RB Salzbourg 1 – 0 Dinamo Zagreb.

Groupe F :

Real Madrid 2 – 1 Shakhtar Donetsk

RB Leipzig 3 – 1 Celtic Glasgow.

Groupe G :

Manchester City 5 – 0 FC Copenhague

FC Séville 1 – 4 Borussia Dortmund.

Groupe H :

Juventus Turin 3 – 1 Maccabi Haïfa

Benfica 1 – 1 Paris SG.

G.B. avec AFP


Potter semble déjà avoir trouvé la formule magique. Pour son troisième match sur le banc de Chelsea, le successeur de Thomas Tuchel n’avait pas le droit à l’erreur face aux champions d’Italie. Après une défaite inaugurale sur le terrain du Dinamo Zagreb et un nul concédé il y a deux semaines à Stamford Bridge face à Salzbourg, ce choc avait déjà des allures de match de la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut