Rechercher
Rechercher

Société - Crise au Liban

Un déposant récupère par la force son épargne dans une Blom Bank à Haret Hreik

Le collectif Mouttahidoun annonce des "actions de déposants" contre des banques mardi. 

Un déposant récupère par la force son épargne dans une Blom Bank à Haret Hreik

Une branche de la Blom Bank à Beyrouth. Photo d'archives AFP

Un déposant accompagné par plusieurs complices mais qui n'était toutefois pas armé a récupéré par la force, lundi matin, son épargne dans une agence de la Blom Bank à Haret Hreik, dans la banlieue sud de Beyrouth. L'information a été confirmée à L'Orient-Le Jour par une source sécuritaire au sein des Forces de sécurité intérieure.

Selon cette source, plusieurs personnes sont entrées dans la banque en matinée, et ont pu repartir avec un montant indéterminé de l'épargne du déposant. Selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), quatre personnes étaient impliquées dans cette affaire et ont pu récupérer 11.000 dollars. Elles ont réussi à quitter les lieux avant l'arrivée de l'armée.

Récit

La banque, le braqueur et le déposant

Des images relayées lundi par la chaîne locale al-Jadeed montrent des personnes attroupées dans des locaux de la banque. Une certaine confusion règne et on peut entendre un homme hurler.

Compassion ?

"Nous essayons de comprendre ce qui s’est passé au juste car il n’y a pas eu usage d’arme. Y a-t-il eu preuve de compassion (de la part d’employés de la banque) ? Nous ne savons toujours pas", explique pour sa part une source anonyme au sein de la direction de la Blom Bank, contactée par L'OLJ.

Reportage

« Désolés, nous sommes fermés ! » La réouverture des banques peine à se concrétiser

Cet épisode intervient plus de deux semaines après une série de braquages de banques par des clients excédés par les restrictions bancaires illégales. Ces hold-ups avaient poussé les banques à fermer leurs portes pendant une semaine et à réclamer des mesures de sécurité de la part des autorités. Elles ont ensuite rouvert pour la plupart, mettant en place des mesures draconiennes, et recevant leurs clients sur rendez-vous uniquement et au compte-gouttes.

Dans la seule journée du 16 septembre, pas moins de cinq braquages du même genre avaient eu lieu dans différentes banques à travers le territoire. Deux jours plus tôt, deux braquages s'étaient produits, dont l'un par une jeune femme, Sali Hafez.

Actions contre des banques mardi

Dans ce contexte, le fondateur du collectif d’avocats Mouttahidoun ("Unis"), Rami Ollaik, a indiqué à L'Orient-Le Jour lundi que des "actions de la part de déposants" contre des banques auront lieu mardi dans le Mont-Liban et la Békaa. "Nous avons des actions prévues demain de la part de déposants dans le Mont-Liban et la Békaa", a affirmé M. Ollaik, sans préciser leur nature exacte ou leur lieu précis.


Un déposant accompagné par plusieurs complices mais qui n'était toutefois pas armé a récupéré par la force, lundi matin, son épargne dans une agence de la Blom Bank à Haret Hreik, dans la banlieue sud de Beyrouth. L'information a été confirmée à L'Orient-Le Jour par une source sécuritaire au sein des Forces de sécurité intérieure.Selon cette source, plusieurs personnes sont...

commentaires (2)

Bizarre que tout les hold-ups aient lieu dans cette région et je me demande s’ils ne sont pas de mèche ensemble??

Wow

14 h 44, le 03 octobre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Bizarre que tout les hold-ups aient lieu dans cette région et je me demande s’ils ne sont pas de mèche ensemble??

    Wow

    14 h 44, le 03 octobre 2022

  • Il y a braquage et braquage : Bon à Haret Hreik, pas besoin d'armes ou autre fusil pour braquer la banque et retirer (son propre argent) . Je suppose ( je n'en sais pas trop JUSTE une supposition ) cependant, il suffirait qu'il montre sa carte d'adhésion au parti pro intégriste / ou qu'il soit connu par les salariés de la banque comme étant un membre "influent politiquement et militairement " de la région pour que les salariés de la banque prennent peur. Au final, Ils veulent venir à leur travail en toute sérénité et surtout rentrer chez eux en fin de journée. Donc les armes?? Pfff....Pas besoin là bas.

    radiosatellite.co

    12 h 20, le 03 octobre 2022

Retour en haut