Rechercher
Rechercher

Économie - Restauration

Le Castel revient à Kaslik

Le Castel revient à Kaslik

Ray Bassil (au centre), gérante du bistro-bar Le Castel, entourée de son équipe. Photo DR

Fermé depuis 2012, Le Castel, situé sur le rond-point Kaslik, en sortie d’autoroute, a rouvert ses portes le 12 septembre. Fondé par Jacques Bassil en 1976, ce bistro-bar mythique du Kesrouan avait rapidement acquis une réputation grâce à certains plats emblématiques. L’établissement a rouvert au même emplacement et il propose toujours une cuisine internationale raffinée, comprenant son plat-signature, « l’oiseau désossé », réalisé exclusivement par Jacques Bassil.

« C’est une affaire sentimentale, c’est avant tout pour mon père que j’ai décidé de rouvrir », assure Ray Bassil, qui gère l’établissement familial avec ses parents. « De plus, j’ai observé les habitudes de consommation des Libanais. Malgré la crise, une partie de la population consomme de manière régulière. Certains ont encore les moyens de se rendre au restaurant. La saison estivale a été très bonne pour le monde de la restauration et nous comptons sur la saison hivernale pour nous relancer. Le Castel est une adresse mythique, cela va nous aider à exister. »

Lire aussi

Lakkis Farm : de la Békaa à Beyrouth

Alors que le pays continue de s’enfoncer dans la crise financière, avec l’effondrement de la livre libanaise face au dollar, rien ne prédisait sa réouverture. Pour remettre l’établissement sur pied, la famille a investi 180 000 dollars. « C’est une prise de risque. Mon père dirigeait Le Castel pendant la guerre. Il m’a affirmé que, même en plein conflit, il était alors plus facile de gérer le restaurant. Au moins, à l’époque, la population avait de l’argent à dépenser. La situation est aujourd’hui très instable. Mais, en ce moment, les investissements se multiplient dans le pays. Nous avons une fenêtre d’ouverture, c’est maintenant ou jamais. Surtout que Kaslik est prometteuse, je crois au retour des consommateurs dans cette région. »

Des produits locaux

Le Castel est situé au centre de cette localité du bord de mer. Son emplacement est idéal pour accueillir aisément des clients de passage entre Beyrouth et le nord du pays. Constituée d’une partie intérieure et d’une terrasse, sa devanture est faite d’une baie vitrée, favorisant la visibilité et l’ouverture vers l’extérieur. Avec une surface de 100 mètres carrés, il peut recevoir jusqu’à 60 personnes.

La ville de Kaslik ne constitue pas un hub particulièrement dynamique au Liban, mais l’ouverture du bistrot-bar pourrait l’aider à retrouver son dynamisme d’antan. D’autant plus que ces dernières années, avec la crise, la contestation d’octobre 2019 et, surtout, la terrible explosion au port de Beyrouth le 4 août 2020, les Libanais consomment de plus en plus en dehors de la capitale, ce qui pourrait favoriser l’attractivité de la ville côtière. Avec la crise du carburant aussi, ils ont pris l’habitude de sortir à proximité de leur foyer. L’établissement mise donc principalement sur une clientèle originaire de Kaslik et de Jounié, et avec des ressources financières car le ticket moyen s’élève à 800 000 livres libanaises.

Enfin, Le Castel favorise les produits locaux, tant pour des considérations économiques que pour des raisons éthiques. Les importations sont particulièrement onéreuses et la famille Bassil souhaite encourager l’économie locale. Au menu, l’établissement ne propose que des vins libanais. « C’est un cercle vertueux. Pour relancer l’économie, nous devons nous soutenir au niveau local. »

Cet article réalisé dans le cadre d’un partenariat avec Hodema Consulting Services n’a aucune vocation promotionnelle. Ce rendez-vous hebdomadaire sera consacré au secteur de la restauration et de l’hôtellerie qui continue, malgré tout, de se battre.



Fermé depuis 2012, Le Castel, situé sur le rond-point Kaslik, en sortie d’autoroute, a rouvert ses portes le 12 septembre. Fondé par Jacques Bassil en 1976, ce bistro-bar mythique du Kesrouan avait rapidement acquis une réputation grâce à certains plats emblématiques. L’établissement a rouvert au même emplacement et il propose toujours une cuisine internationale raffinée,...

commentaires (1)

super ces articles

Elementaire

08 h 27, le 25 septembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • super ces articles

    Elementaire

    08 h 27, le 25 septembre 2022

Retour en haut