Rechercher
Rechercher

Économie - Liban

Les salariés d'Ogero en grève jusqu'à jeudi au moins, malgré les aides accordées par les Télécoms

Plusieurs revendications des grévistes ont été satisfaites, mais pas celle concernant une augmentation générale des salaires.

Les salariés d'Ogero en grève jusqu'à jeudi au moins, malgré les aides accordées par les Télécoms

Le siège d'Ogero. Photo PHB

Le ministre libanais sortant des télécommunications Johnny Corm a signé lundi quatre décrets visant à octroyer des aides sociales aux employés de l'opérateur public chargé des Télécommunications Ogero, qui sont en grève ouverte depuis mardi. En dépit de cette mesure, les salariés ont annoncé qu'ils ne mettraient pas fin à leur grève avant jeudi, car ils attendent toujours une réponse concernant l'augmentation de leurs salaires, leur principale revendication, selon l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle).

Dans la journée, le syndicat des employé d'Ogero s'est réuni avec le directeur de la compagnie Imad Kreidié et a fait état d'une "atmosphère positive" dans les tractations, qui a permis une résolution partielle des revendications. Toutefois, le syndicat a décidé qu'il ne mettrait pas fin à sa grève tant que le ministre des Télécommunications ne répondrait pas à sa demande d'augmentation de salaire.

Malgré la poursuite de la grève, les salariés fourniront du diesel à 21 centraux principaux – contre 13 actuellement – afin d'éviter une panne totale des télécommunications dans le pays.

200 milliards de livres
Imad Kreidié a confirmé au syndicat que le ministre Corm a signé trois décrets en réponse aux revendications des employés. Le premier accorde une somme mensuelle d'"assistance sociale", le deuxième une augmentation de l'allocation de transport et le troisième des versements récompensant la "présence" des employés pour les deux prochains mois. La demande d'une augmentation de salaire destinée à faire face à l'inflation n'a donc pas encore été satisfaite.

Un quatrième décret signé par Johnny Corm demande une avance de trésorerie d'environ 200 milliards de LL au ministère des Finances, provenant des réserves budgétaires de 2022. Pour être effective, cette avance doit être signée dans les prochaines heures par le ministre par intérim et par le Premier ministre Nagib Mikati.

Poursuites
Avant la réunion du syndicat, M. Corm a affirmé que les fonds réclamés au Trésor "couvrent des dépenses qui constituent le droit des employés." Il a confirmé que le ministère dispose de ses fonds mais qu'il doit "obtenir la permission de les utiliser", ajoutant qu'il espère que la situation sera bientôt plus claire. "Trois des quatre demandes sont en train d'être mises en œuvre maintenant et, par conséquent, je vais demander une cessation de la grève et attendre la réponse", a déclaré M. Corm. Il a ajouté que les revendications des salariés d'Ogero sont "justes" et qu'elles incluent des mécanismes accordés à tous les autres fonctionnaires. "Mais cela ne leur donne pas le droit d'empêcher l'approvisionnement des infrastructures en carburant", a insisté le ministre, avant de prévenir que des poursuites judiciaires seront engagées contre tout employé qui interférerait dans l'approvisionnement en carburant.

Selon le correspondant de L'Orient-Le Jour dans le Nord, Michel Hallak, les services de télécommunications connaissent des interruptions depuis plus de quatre jours, notamment en raison des coupures de courant et de l'indisponibilité du diesel pour alimenter les générateurs de secours des centraux. Cette situation a affecté la qualité des communications et des services Internet, qui sont constamment perturbés. Des coupures de téléphone et d'Internet ont également été signalées lundi à Saïda et à Nabatiyé, au Liban-Sud.

Le ministre libanais sortant des télécommunications Johnny Corm a signé lundi quatre décrets visant à octroyer des aides sociales aux employés de l'opérateur public chargé des Télécommunications Ogero, qui sont en grève ouverte depuis mardi. En dépit de cette mesure, les salariés ont annoncé qu'ils ne mettraient pas fin à leur grève avant jeudi, car ils attendent toujours une...
commentaires (3)

Pourquoi donner raison à des saboteurs du service public ? Au lieu de leur servir des privilèges, le ministre aurait dû couper leurs salaires aux responsables de cette agression inadmissible contre les services de la communication.

Esber

15 h 39, le 06 septembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Pourquoi donner raison à des saboteurs du service public ? Au lieu de leur servir des privilèges, le ministre aurait dû couper leurs salaires aux responsables de cette agression inadmissible contre les services de la communication.

    Esber

    15 h 39, le 06 septembre 2022

  • En tout cas une chose est sûre: le jour où le service d’Internet par satellite Starlink d’Elon Musk passera au-dessus du Liban, Ogero est mort! Et c’est prévu courant 2023…

    Gros Gnon

    08 h 01, le 06 septembre 2022

  • Avant la crise les employés d'ogero touchaient des salaires mirobolant et vivraient dans une aisance et opulence car comme beaucoup de fonctionnaires ils ont abondamment profiter du système corrompu du pays..et aujourd'hui ils Vivent comme beaucoup de libanais voir a des niveaux plus bas...

    kassem chady

    23 h 32, le 05 septembre 2022

Retour en haut