Rechercher
Rechercher

Société - Frontière maritime

Du Nord au Sud, des bateaux arborent des slogans affirmant le droit du Liban à ses richesses gazières

"Salutations à la jeunesse du Liban qui a participé à la campagne maritime en faveur du plein droit du Liban sur ses eaux, ses frontières et ses richesses", a tweeté le président Aoun. 

Du Nord au Sud, des bateaux arborent des slogans affirmant le droit du Liban à ses richesses gazières

Des bateaux prêts à naviguer depuis Saïda, avec un slogan affirmant le droit du Liban à ses richesses gazières offshore. Photo envoyée par notre correspondant Mountasser Abdallah

Plusieurs bateaux sont partis dimanche du port de Tripoli dans le Nord du Liban, ainsi que de Saïda et Tyr, dans le Sud, en direction de Naqoura, près de la frontière libanaise avec Israël, pour exprimer le "droit des Libanais aux richesses en eau et en gaz offshore, sous le slogan "Le pétrole du Liban est pour le Liban".

Organisé par la campagne civile pour la protection des richesses nationales du Liban, le convoi maritime fera des arrêts à Amchit, Jiyyeh, Saida et Tyr, selon nos correspondants Michel Hallak et Mountasser Abdallah.

Un bateau avec un slogan en faveur des droits gaziers du Liban, le 4 septembre 2022 au large du Liban-Nord. Photo envoyée par notre correspondant Michel Hallak

Dimanche en début d'après-midi, des habitants de Saïda s'étaient déjà rassemblés près du bord de mer en agitant des drapeaux en signe de solidarité avec les bateaux et pour souligner le droit du Liban à ses richesses pétrolières.

Des citoyens rassemblés en bord de mer à Saïda, dimanche matin, lors d'une campagne pour défendre les richesses gazières offshore du Liban. Photo envoyée par notre correspondant Mountasser Abdallah

Le coordinateur du comité de la région de Tyr dans la campagne civile pour la préservation des richesses marines, Bilal Qashmar, a indiqué qu'"un grand nombre de militants et de représentants des médias participeront à la marche, qui partira du port des pêcheurs dans la ville de Tyr vers 14 heures", rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

"Salutations à la jeunesse du Liban"

Réagissant à cette initiative, le président de la République, Michel Aoun, a tweeté : "Salutations à la jeunesse du Liban qui a participé à la campagne maritime en faveur du plein droit du Liban sur ses eaux, ses frontières et ses richesses."

Cette manifestation intervient après qu'Israël a déployé le 5 juin un navire de production flottant sur le champ gazier de Karish, situé dans les eaux contestées entre le Liban et Israël, ce qui a provoqué une flambée des tensions entre les deux pays. L'incident a été suivi d'une reprise des négociations indirectes, sous la houlette des Etats-Unis, sur la frontière maritime entre les deux pays, après qu'elles aient été suspendues pendant des mois.

Lire aussi

Gaz offshore : Novatek se retire du consortium, le futur des explorations au large du Liban incertain

Exercice militaire israélien

Des médias locaux rapportent à ce sujet que l'envoyé américain chargé des négociations, Amos Hochstein, est attendu au Liban le 7 septembre, mais aucune date officielle n'a encore été annoncée.

Parallèlement, le porte-parole de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a annoncé dimanche sur Twitter qu'"un exercice militaire à la frontière libanaise a commencé aujourd'hui et durera jusqu'à mardi soir. Pendant l'exercice, un mouvement actif de véhicules militaires sera observé, et des explosions seront entendues dans la zone".

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, dans un contexte de tensions entre le parti chiite pro-iranien et Israël, a récemment averti que "si l'extraction de pétrole et de gaz commence [en Israël] en septembre avant que le Liban n'obtienne ses droits, nous allons nous battre, nous avons fixé un objectif et nous agirons en conséquence."

Plusieurs bateaux sont partis dimanche du port de Tripoli dans le Nord du Liban, ainsi que de Saïda et Tyr, dans le Sud, en direction de Naqoura, près de la frontière libanaise avec Israël, pour exprimer le "droit des Libanais aux richesses en eau et en gaz offshore, sous le slogan "Le pétrole du Liban est pour le Liban".Organisé par la campagne civile pour la protection des richesses...

commentaires (5)

Ils se trompent d’ennemis. Nos seuls ennemis sont ceux qui gouvernent ce pays et il serait temps d’aller les déloger pour que ce pays retrouve ses couleurs, sa dignité et sa prospérité. La jeunesse libanaise telle qu’on l’entend n’est plus présente sur notre territoire, ils ont pris le soin de la chasser pour la remplacer par des hâbleurs qui ont choisi leur camp sachant que ce camp les a mené en enfer. Mais qu’importe. Allez plutôt manifester pour les déloger de force de leurs lieux de pouvoir qu’ils se sont appropriés et ne les lâcheraient que sur vos cadavres. Il faut se réveiller votre heure approche.

Sissi zayyat

12 h 14, le 06 septembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Ils se trompent d’ennemis. Nos seuls ennemis sont ceux qui gouvernent ce pays et il serait temps d’aller les déloger pour que ce pays retrouve ses couleurs, sa dignité et sa prospérité. La jeunesse libanaise telle qu’on l’entend n’est plus présente sur notre territoire, ils ont pris le soin de la chasser pour la remplacer par des hâbleurs qui ont choisi leur camp sachant que ce camp les a mené en enfer. Mais qu’importe. Allez plutôt manifester pour les déloger de force de leurs lieux de pouvoir qu’ils se sont appropriés et ne les lâcheraient que sur vos cadavres. Il faut se réveiller votre heure approche.

    Sissi zayyat

    12 h 14, le 06 septembre 2022

  • Salutations aux bandits et voleurs qui attendent le gaz pour parachever leur mainmise sur les richesses du pays! Apres avoir vole ce qui est sur terre, ils s' appretent a piller ce qu' il y a sous terre... Laissez le gaz ou il est jusqu' a ce qu' il y ait des tuteurs dignes de ce nom qui assistent le pays dans son developpement..!

    LeRougeEtLeNoir

    18 h 18, le 05 septembre 2022

  • Nous devons affirmer bien haut notre droit a nos ressources gazieres. Le droit des Libanais, tous les Libanais, et non pas la bande mafieuse corrompue et assassine qui monopolise le pouvoir.

    Michel Trad

    15 h 35, le 04 septembre 2022

  • VOTRE CAMPAGNE DEVRAIT ETRE TERRESTE ET COMMENCER DE AIN EL TINEH DE CHEZ BERRI LE PROMOTEUR DES 860 KM2 OU LA LIGNE 23 ET FINIR A RABIEH CHEZ LE GENERAL QUI A REFUSE DE SIGNER LA LIGNE 29 DES 1400 KM2 SUPPLEMENTAIRES. QUI EST LE PLUS A BLAMER... POUR NE PAS EMPLOYER LE MOT ADEQUAT QUI LEUR CONVIENT.

    LA LIBRE EXPRESSION

    15 h 16, le 04 septembre 2022

  • Au lieu de manifester la "jeunesse" aurait meilleur temps de ne plus voter pour des crétins…

    Gros Gnon

    15 h 14, le 04 septembre 2022

Retour en haut