Rechercher
Rechercher

Société - Polémique

Deuxième péripétie rocambolesque impliquant un avion de la MEA au-dessus de l'Europe

Les passagers de l'appareil dérouté sur Athènes outrés d'avoir été "coincés des heures" dans une salle d'attente ; "Même l'équipage de l'avion a disparu", s'offusque un passager.

Deuxième péripétie rocambolesque impliquant un avion de la MEA au-dessus de l'Europe

Le logo de la compagnie aérienne libanaise Middle East airlines sur l'un de ses avions à l'aéroport de Beyrouth. Photo d'archives ANI

Un avion de la Middle East Airlines parti vendredi après-midi à destination de l'aéroport londonien de Heathrow a été forcé d'atterrir, suite à un problème technique, à Athènes, où les passagers sont restés coincés pendant de longues heures dans une salle d'attente, rapportent deux d'entre eux à L'Orient-Le Jour. 

Selon la plateforme de suivi du trafic aérien Flight Aware, le vol ME203 Beyrouth-Londres a effectivement atterri à l'aéroport Eleftherios Venizelos d'Athènes deux heures après son départ à 17h27 du Liban. Selon une carte publiée par ce site, l'Airbus A321 a été dérouté à 19h15. Après avoir longé l'ouest de la Turquie et juste avant de survoler l'île grecque de Lesbos, il a effectué un virage à 90 degrés vers Athènes, où il s'est posé à 19h26. Sur le site du hub aérien de Heathrow, l'arrivée de l'avion prévue à 20h30 GMT a été officiellement "annulée". Aucune mention n'était faite toutefois d'un vol supplémentaire de la MEA au départ d'Athènes ni à l'arrivée au Royaume-Uni. 

La Middle East Airlines n'a pas commenté jusque-là l'incident et était injoignable samedi.

Lire aussi

Vol MEA Madrid-Beyrouth : la vérité se dessine

D'après Youssef Safieddine, qui se trouvait à bord de l'avion, un autre appareil a bien été envoyé par la compagnie aérienne libanaise "douze heures" après l'arrivée du vol à Athènes, un long délai au cours duquel les passagers "ont été séquestrés dans une petite pièce". Dans une vidéo qu'il a publiée sur son compte Instagram, on peut voir des dizaines de personnes dans une salle d'attente, certains tentant d'obtenir des réponses de la part d'un employé présent sur les lieux. "Il est actuellement 23h30 et nous n'avons reçu aucune nouvelle de la part de MEA. Même l'équipage de l'avion a disparu", écrit-il en commentaire, dénonçant le "monopole" de la compagnie dans le pays et les prix exorbitants réclamés pour les vols "jusqu'à mi-septembre, date à laquelle tout le monde rentre chez soi après la fin des vacances et avant la rentrée scolaire". La Middle East Airlines "ne se soucie pas de ses passagers, qui sont littéralement coincés dans un autre aéroport", a-t-il dénoncé.

Un réacteur partiellement démonté
Un autre passager a, lui, publié une photo d'un avion MEA dont l'un des réacteurs est partiellement démonté. Pendant le vol, certains passagers ont entendu un grand bruit, tandis que le personnel de cabine faisait des aller-retours "frénétiques" dans le couloir de l'avion, , raconte cet homme, qui préfère garder l'anonymat. "Mais nous n'avons eu aucune information, seulement qu'il y avait un problème technique", ajoute-t-il. Malgré tout, les personnes dans l'avion sont restées relativement calmes et l'atterrissage à Athènes a eu lieu sans heurts, selon lui. Il reproche toutefois au pilote de ne pas avoir pris la "responsabilité de s'adresser aux passagers pour expliquer ce qu'il se passe". "Le pilote et l'équipage ont simplement disparu et on ne les a pas revus". Il explique encore à L'Orient-Le Jour qu'une fois à Athènes, ce n'est en effet qu'après cinq heures d'attente sans eau ni nourriture que des employés de l'aéroport d'Athènes ont fourni des sandwiches, des snacks et de quoi boire aux passagers, qui avaient été invités à "boire l'eau du robinet des toilettes" en attendant. Ils n'ont pu embarquer à bord d'un autre appareil que "vers 4h du matin" et sont finalement arrivés à destination dans la matinée.

Selon des informations de médias locaux, le trajet vers Heathrow a dû être retardé au départ d'Athènes, l'aéroport londonien n'accueillant aucun vol dans la nuit et jusqu'à six heures du matin.  

Il s'agit du deuxième incident impliquant la MEA ces dernières semaines, après une grave mésaventure survenue le 10 août, lorsqu'un vol Madrid-Beyrouth, dont le commandant de bord était Abed el-Hout, fils du président de la compagnie aérienne Mohammad el-Hout, a été escorté pendant un moment par des avions de chasse au-dessus de la Grèce. Selon Athènes, les autorités grecques avaient déclenché l’alerte "Renegade" à la suite d’un signalement du centre de contrôle aérien de l’OTAN situé en Espagne, en vue d’intercepter l’avion civil en question, qui ne répondait pas aux appels radio. Pour Beyrouth en revanche, il n'y a eu aucun manquement de la parti des pilotes libanais. 


Un avion de la Middle East Airlines parti vendredi après-midi à destination de l'aéroport londonien de Heathrow a été forcé d'atterrir, suite à un problème technique, à Athènes, où les passagers sont restés coincés pendant de longues heures dans une salle d'attente, rapportent deux d'entre eux à L'Orient-Le Jour. Selon la plateforme de suivi du trafic aérien Flight Aware, le...

commentaires (28)

je reponds rarement au commentaire d'autres internautes mais ce qu'a ecrit M ou Mme Tamim est du second degré ? du sarcasme fin ? ou une deconnection de la realité ? a moins que ... c'est toi Ryad qui utilise un pseudonym pour vendre ta salade decatie ??

Lebinlon

10 h 03, le 29 août 2022

Tous les commentaires

Commentaires (28)

  • je reponds rarement au commentaire d'autres internautes mais ce qu'a ecrit M ou Mme Tamim est du second degré ? du sarcasme fin ? ou une deconnection de la realité ? a moins que ... c'est toi Ryad qui utilise un pseudonym pour vendre ta salade decatie ??

    Lebinlon

    10 h 03, le 29 août 2022

  • Arrêtez de blâmer la MEA... la compagnie a survécu aux guerres et à tous les problèmes que rencontrent ce pays depuis près de 50 ans... Respect à la compagnie , à son personnel naviguant et à sa direction qui maintiennent debout la MEA... toutes mes félicitations pour leur courage et leur habilité à continuer !!! .

    Tamim nohad

    21 h 18, le 28 août 2022

  • A quoi s’attendre quand on voit qui est à la tête e cette entreprise , et qui la détient ! Ceux qui ont veillé sur l’épargne des citoyens , s’occupent aujourd’hui de leur sécurité en vol…. Un bande d’enf..r.s, voilà tout !!

    LeRougeEtLeNoir

    19 h 29, le 28 août 2022

  • J'aime beaucoup la MEA et je m'y sens en sécurité.... je prend souvent leur vol au départ de Paris pour Beyrouth et grâce à Dieu, jamais de problème et le vol toujours très agréable.. l'atterrissage en douceur !! Il peut y avoir parfois un incident mais dans l'ensemble tout se termine bien et c'est le plus important...

    Tamim nohad

    18 h 40, le 28 août 2022

  • J’ai toujours pris la MEA de Malpensa, Italie, pour Beyrouth c’était bien , même très bien .

    Eleni Caridopoulou

    17 h 53, le 28 août 2022

  • Je vais peut être vous surprendre !! J'ai fait en juillet dernier Genève Beyrouth aller-retour et le referai ce 26 octobre avec notre compagnie nationale. L'accueil et les services sont exemplaires.

    Bassam Youssef

    17 h 04, le 28 août 2022

  • On voit bien que les dernières institutions du pays qui tenaient encore commencent elles aussi à s’éroder. Soit la vraie révolution libanaise pour libérer le Liban de son état profond de sa mafia et de ses milices d’allégeance néo-safavide commence EN CETTE ANNÉE, soit c’est la mort irréversible à feu doux pour notre nation.

    Citoyen libanais

    15 h 34, le 28 août 2022

  • Cette compagnie est trop chère par rapport aux prestations qu’elle propose.

    Citoyen Lambda

    14 h 19, le 28 août 2022

  • Nous avons vivement besoin d’un trajet larnaca - Jounieh en ferry boat deux fois par semaine . Cet aéroport ainsi que son alentour est un cauchemar absolu.

    Wow

    13 h 29, le 28 août 2022

  • Il arrive autant et même plus avec les autres compagnies et cette attente n'était pas à imputer à la MEA. Ne tirez pas sur l'ambulance!

    Politiquement incorrect(e)

    13 h 07, le 28 août 2022

  • Vaut mieux ne pas cracher sur notre MEA. Vaut mieux remplacer le président foireux et mafieux ainsi que son directeur. Par contre, je trouve choquant qu’on puisse interdire l’alcool à bord et aimerait savoir pour quelle raison ? Encore une forme d’islamisation et abrutissement forcée contre notre nature ? Merci président Aoun pour ce progrès spectaculaire !!

    Wow

    12 h 42, le 28 août 2022

  • Durant la guerre MEA a toujours était à notre service! Le trajet vers l'aéroport était un long chemin pénible et humuliant avec tous les barrages étrangés et miliciens qu'il fallait SUBIR! Arrivé à destination , On était traité comme des truands! Malgré tout MEA était tjs là pour nous servir! J'espere que notre embleme sera toujours synonyme de qualité et de patriotisme! Godspeed!

    saliba rima

    10 h 29, le 28 août 2022

  • Des problèmes techniques arrivent partout au Monde, avec les avions... c est pas la faute de la MEA ! C est bien que le pilote a pu faire ce qu il a fait. MAIS le problème réside dans le fait "que les passagers sont délaissés après ?!?"... ca , c'est tuant! ca,c est comme le GVNMT pourri qu on a ! et c est ça,le service après vente des libanais en général?!?

    Marie Claude EL-HAGE

    09 h 26, le 28 août 2022

  • Une compagnie qui était une fierté pour le Liban, devenue une calamité. Service désastreux où l’alcool n’est même plus servi depuis des années. Où allons-nous ? Quelle tristesse, notamment pour nos excellents producteurs de vins, araks et bières !

    Du bon sens pardi !

    08 h 11, le 28 août 2022

  • Les gens exagèrent comme toujours. Ce genre d'incidents arrivent tous les jours. Le personnel de bord n'avait probablement aucune information à partager ne sachant lui même pas quand il décollera, cela ne dépendant pas de la MEA mais des autorisations à obtenir et de la disponibilité d'un avion de remplacement. J'ai plus d'une fois eu plus de 12 heures de retard avec Air France. Je ne demande pas que le PDG d'Airfrance ne démissionne Les passagers peuvent demander et obtiendront une compensation financière pour le retard subit. Pour les autres, il y a de bien plus importants problèmes qui vous concernent au Liban

    Naji KM

    01 h 19, le 28 août 2022

  • Je ne comprends toujours pas pourquoi les gens continuent de voler avec cette compagnie...elle est chère par rapport aux autres traité ses passagers comme des pompes a fric et leur dirigeants sont partis les plus corrompus du pays !

    kassem chady

    23 h 49, le 27 août 2022

  • La baleine a fait brandir le spectre des budgets publicitaires , les medias , surtout les tv l’ont bouclées ….

    Nour Georges

    22 h 04, le 27 août 2022

  • Même gratuitement je ne prends jamais un vol MEA car le service à bord est nul, les passagers sont considérés comme des pompes à fric et le PNC ne sait pas se faire respecter ni faire respecter les consignes . A présent c’est la sécurité des vols qui est remise en question, bye bye MEA …

    Liberté de penser et d’écrire

    20 h 59, le 27 août 2022

  • Tout part a volo. Nous ne sommes pas au bout de notre peine. Maudits,soient tous ceux qui ont voté pour ces mafieux sans conscience.

    Sissi zayyat

    20 h 23, le 27 août 2022

  • "… La Middle East Airlines ne se soucie pas de ses passagers …" - Quelle mauvaise foi. Quelle attitude typique de libanais gâté-pourri. "Walaw, vous ne savez pas qui je suis? Mon beau-père va s’occuper de vois, vois allez voir ce que vois allez voir". Bande d’abrutis. L’avion a eu un incident technique et le pilote a dérouté vers l’aéroport le plus proche, en vous sauvant probablement la vie. Ingrats! Et non, la MEA n’a pas l’habitude de faire suivre chaque avion par un avion vide au cas où le premier tombe en panne. Et ce n’est pas de la faute de la MEA si Heathrow restraint les atterrissages de 23:30 à 06:00 heures. Au lieu de remercier l’équipage! Pourris!

    Gros Gnon

    20 h 13, le 27 août 2022

  • Eh oui, vous êtes surpris???? Un pays avec un président tellement âgé, un gendre qui ne pense qu’à le remplacer, un Berry au perchoir jusqu’au l’extinction et un barbu enterré qui ne pense qu’à menacer tout azimut d’une guerre imminente…c’est un pays délabré pour longtemps tant que cette racaille politique est au pouvoir

    mokpo

    20 h 10, le 27 août 2022

  • La plupart d’entre vous critiquant la compagnie semble ignorer les catastrophes qui s’enchaînent avec toutes les compagnies mondiales. D’air France à Lufthansa, en n’oubliant pas les compagnies low cost qui devraient être banis. Les prix de la MEA sont toujours mieux que la plupart de ses concurrents par une grande marge. Il faut bien sûr que quelqu’un porte la conséquence de ces accidents mais arrêtez de dramatiser tout. Hors le confort de leurs écrans, il semble que les libanais sont dupes à ce qui se passe dans le monde.

    Jad Haddad

    19 h 45, le 27 août 2022

  • Juste en passant, et en complément à cette information aussi inquiétante que choquante, le fait que jusqu’à présent, AUCUN homme ou femme politique n’a daigné dénoncer publiquement le premier incident survenu il y a deux semaines sur le vol piloté par ce génie (pistonné) de Hout Junior. Seuls l’OLJ et d’autres médias ou réseaux sociaux s’en sont fait l’écho. Du côté des autorités publiques et politiques, c’est tout simplement comme si ces dangereux incidents à répétition n’avaient pas lieu !!! Le jour où, à Dieu ne plaise, un épisode tragique avec morts à la clé surviendra du fait de la MEA, ils feront tous et toutes comme s’ils tombaient de l’armoire. À l’expression familière « Y-a-t-il un pilote dans l’avion ? », nous, au Liban, on sait désormais que la réponse, funeste et préoccupante, est non. Du moins pas à la Middle East Airlines.

    DC

    19 h 01, le 27 août 2022

  • LE BORDEL S,EST INSTALLE PARTOUT DANS LE PAYS GRACE AUX DEUX PYGMEES ET LEUR BARBU.

    LA LIBRE EXPRESSION

    18 h 46, le 27 août 2022

  • Edifiant et très inquietant!!! Il faut absolument qu’il y ait reddition des comptes et sanction pour ces deux incidents graves et cela en toute transparence vis-à-vis des usagers : je propose un boycott des vols de la MEA jusqu’à satisfaction Je dois prendre l’avion en Octobre, je ne prendrai certainement pas la MEA Enough!!!

    Madi- Skaff josyan

    18 h 14, le 27 août 2022

  • “Mais où sont passées les neiges d’antan?” quand la MEA était l’orgueil du Liban. Continuez, chers libanais de promouvoir et de voter pour les médiocres parmi vous. Ne vous plaignez pas ensuite des résultats de votre grande négligence pour vos intérêts.

    Mago1

    17 h 57, le 27 août 2022

  • Un fleuron qui flétrit?!

    Paul SIDANI

    17 h 53, le 27 août 2022

  • INADMISSIBLE. Dans une compagnie qui se respecte, le management et le conseil d’administration démissionnent pour ce genre de comportements. A moins que la stratégie de la MEA ne soit désormais de faire interdire les cieux de l’Europe à la compagnie! Quelle honte.

    Catherine Moukheibir

    17 h 35, le 27 août 2022

Retour en haut